S’évader trois jours sur Ærø une île au sud du Danemark

Ærø en amoureux (ça rime en Danois): au sud de la Fionie, une petite île danoise est considérée comme la Las Vegas européenne du mariage express. Au-delà de sa particularité administrative, Ærø est une destination bien agréable pour un week-end déconnecté, en pleine nature. 

Les week-ends de trois jours du mois de mai sont autant d’occasions rêvées pour explorer les mille et unes îles du Danemark. Comme cette année nous avons décidé d’opter pour du staycation ou juste des vacances en territoire danois, c’était le moment idéal pour enfin prévoir un séjour sur cette adorable petite île, célèbre pour ses mariages express et ses maisons colorées.

Depuis Copenhague, le plus simple est de prendre la direction d’Odense, puis de Svendbord, d’où partent des ferries presque toutes les deux heures (46 euros A/R pour deux adultes et une voiture). Néanmoins, il vaut mieux réserver lorsqu’on voyage en voiture, car même hors saison, beaucoup restaient coincées à l’embarcadère. Les vélos sont bien évidemment les bienvenus, et il faut savoir que les bus sont gratuits sur l’île.

Pour le logement, nous avons préférer camper, pour plus de liberté, mais de nombreuses options sont possibles sur place (Airbnb, chambres d’hôtes, hôtels, auberges de jeunesse).

Ærø est surnommée en anglais la « wedding island ». En 2017, plus de 4500 couples se sont dit « oui » sur la petite île danoise. L’atmosphère spéciale de l’île et son côté photogénique attirent les tourtereaux, et représente un véritable business pour Ærø . Durant votre séjour, vous croiserez assurément d’heureux jeunes mariés, de tous horizons.

Une escale à Svendborg

Le voyage à Ærø commence au port de Svendborg, une jolie ville de taille moyenne, à 55 km au sud d‘Odense. Le samedi matin, le marché anime la place centrale, surplombée par sa belle église de brique rouge.

En route, nous sommes tombés par hasard sur une micro-brasserie fêtant l’ouverture de son magasin, sur le bord de la nationale, menant à Langeland. Dans une ambiance détendue, les propriétaires-et amis nous ont fait faire le tour et goûter à leurs délicieuses productions, alcoolisées ou pas.Nos préférées : la pale ale et la limonade framboise- gingembre.

Marstal la maritime

Après une bonne heure de route à bord de notre bolide des mers, nous accostons à Ærøskøbing, que nous passons rapidement, pour filer vers notre camping à Marstal. Marstal est la plus grande ville de l’île, et est connue au Danemark pour son école (centenaire!) d’officiers de la Marine marchande. La navigation est au cœur de la vie de ce petit village, et ses navires ont exploré le monde entier.

Mon coup de cœur à Marstal : les jolies cabanes de bois bordant la plage de l’ouest, Vestrestrand. Elle remontent aux années 20, et elles sont passées de simple cahutes pour se changer à de véritables cottages miniatures. La cabane la plus photographiée (et en tête d’article) date de 1931 et appartenait à un drapier répondant au nom de Christensen.

Une adresse pour une déjeuner maritime : Fru Berg (sur le port). Fait surprenant, la boisson « locale » est le balsam de Riga…tiens donc ! Déjà que le drapeau de l’île rappelle celui de Lituanie. Ærø s’ancre définitivement dans la culture de la Baltique. Si la forte potion brune ne vous tente pas, Ærø est célèbre pour son whiskey et aussi ses bières de la brasserie Rise. En guise de repas, la stjerneskud (étoile filante) est un classique à ne pas manquer, ainsi que les crêpes (pandkager).

Rencontré en route

La falaise en espalier de Voderup

Avec vue sur le nord de l’Allemagne, ces belles falaises blanches se lancent dans la mer par étapes. Des marches naturelles verdoyantes descendent sans précipitation vers la plage de galets.

Le phare de la pointe occidentale de l’île : Skjoldnæs, à Næbbet.

L’église médiévale de Bregninge

Un petit bijou, au cœur de l’île. Quelle surprise en découvrant la beauté atemporelle des fresques couvrant le plafond de cette église ! Ceux qui connaissent les belles églises de l‘île de Møn, retrouveront cet émerveillement simple et profond.

Ærøskøbing et ses façades colorées

Ærøskøbing est le village XVIIIe le mieux préservé du Danemark. C’est sans doute ses enfilades enchanteresses de vieilles maisons colorées qui attirent les romantiques et les photographes. Smedegade est la rue la plus fréquentée par ces derniers. Elle compte notamment la maison Hammerich.

Près de l’embarcadère, deux adresses incontournables et difficiles à louper :

  • Aroma : où nous nous sommes gavés de glaces de fabrication artisanale.
  • La boutique de poisson fumé : røgeri . À emporter ou consommer sur place.

Pour préparer votre séjour à Ærø

Le site de https://www.visitaeroe.dk/velkommen-til-aeroe

► Le ferry pour Aeroe : https://aeroe-ferry.dk//home-en/#/


Connaissez-vous d’autres îles danoises ou passer un week-end idyllique ?

6 thoughts on “S’évader trois jours sur Ærø une île au sud du Danemark

  1. C’est sublime, et tu me fais rêver avec tes belles photos… Tu sais donner envie de partir ! Merci de toutes ces bonnes adresses et ces conseils pratiques, ca permet de se projeter dans un futur voyage (pas trop loin dans le temps si possible pour moi ?!?! – du moins je l’espère). Continue à nous enchanter stp, c’est que du bonheur !
    Cécile

  2. Hej,
    Merci Julie, Vos photos sont toujours aussi belles, quelle bonne idée de séjour et de partage 😉
    PS. je pense que le blog m’a permis d’oser me lancer : direction le Jutland pour nous cet été (en voiture from France !)
    severine

  3. Bonjour Julie, nous partons en famille à Copenhague au mois d’août. Un grand merci pour votre blog qui m’inspire beaucoup pour l’organisation de notre voyage.Nous souhaiterions louer un van aménagé pour quelques jours. Malheureusement je ne trouve aucun site qui propose ce type de location. Pouvez vous m’aider ? Merci pour votre retour!

    • Bonjour, Merci: je suis ravie de vous inspirer des envie de Danemark! Je ne connais malheureusement pas de services de ce genre. Il est sûrement possible de louer un mini van (je viens de le faire pour les îles Féroé), mais non installé, donc c’est un peu roots. Est-ce que ce ne serait pas plus simple de le louer depuis la France, où le service est plus répandu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.