Copenhague illustrée par Radostina

Copenhague illustrée par Radostina

De rouge et de bleu, rehaussé de jaune, Radostina croque Copenhague d’un coup crayon sûr et délicat. Installée au Danemark depuis 11 ans, l’illustratrice et graphiste bulgare a le don se dresser en quelques traits un portrait humoristique et finement cerné de sa ville d’adoption.

Toujours un crayon a la main

Du moment que ses doigts ont pu tenir un crayon, Radostina a su qu’elle voulait être écrivain et illustratrice. Pas forcément le genre de vocation qui rassure les parents. Alors la création est longtemps restée au rang de loisir. Du coup Radostina se dirige vers le tourisme, tout en passant la plupart de son temps libre à écrire, dessiner, expérimenter en photographie et à fréquenter des personnes partageant les mêmes idées sur des forums consacrés aux arts visuels. C’est ainsi qu’elle découvre le graphisme. Elle quitte son travail dans un hôtel pour recommencer à zéro et étudier le graphisme au Danemark. Pour au final réaliser que ce n’était pas tout à fait ce qu’elle cherchait et est devenue de fil en aiguille illustratrice indépendante.

De Aalborg à Copenhague en passant par Herning

Du Danemark, elle ne connaissait pas grand-chose à part les incontournables contes d’Andersen, les Lego et le parc de Tivoli. Au départ, son cœur balançait plus pour le plat pays hollandais, mais c’est le programme de licence en anglais de l’UCN (University college of Northern Jutland) à Aalborg qui a fait la différence. « En termes de climat, de paysage et de culture, je pensais m’y retrouver ». Une petite étape à Herning, avant de s’installer à Copenhague, attirée par la qualité de vie et charme de la petite capitale. Proche de la nature, elle y puise son inspiration.

Une Copenhague plus réaliste et fantaisiste

À l’occasion d’une visite de ses parents, elle s’est retrouvée dans une boutique de souvenirs à chercher des cartes postales. Peu convaincue par le choix, elle décide de créer sa propre série de cartes. «L ‘industrie touristique a tendance à projeter une image trop stylisée et romantique, ce qui est compréhensible et correspondant bien sûr à une stratégie marketing, mais j’aimerais montrer une Copenhague telle que ses habitants la connaissent et à la fois plus fantaisiste ».

À travers 20 illustrations (dont 6 de Noël) elle partage ses coins préférés, ses expériences et des aspects de sa vie à Copenhague, avec une légère pointe d’humour. La plupart des dessins sont des réflexions personnelles sur ce qu’elle a ressenti la première fois qu’elle a découvert les endroits clefs de la ville et comment elle les décrirait à quelqu’un qui n’y est jamais venu.

De la suite dans les idées

Illustratrice indépendante depuis 2015, Radostina a monté une boutique en ligne sur Etsy et a encore beaucoup de concepts de cartes en tête, notamment des thèmes saisonniers, des cartes de Noël, d’anniversaire ou encore une collection plus axée sur la nature qui lui est chère. Allez jeter un coup d’œil sur son univers, et si le cœur vous en dit, craquez pour ses adorables cartes (n’oubliez pas le code SCANDI15 pour recevoir de réduction 15% sur vos commandes jusqu’à mi-septembre)!

2 thoughts on “Copenhague illustrée par Radostina

  1. Je ne connaissais pas, merci pour la découverte ! J’aime bien ce style sans noir, cela change et le résultat est très joli ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.