Visiter Aalborg le temps d’une journée

AAlborg

Aalborg, s’étire le long du Limfjord et offre une ultime escale citadine avant de s’aventurer dans les paysages presque sahariens du Jutland septentrional –abstraction faite de la température, je vous l’accorde.

Aalborg et son street art

C’est d’ailleurs sous une pluie battante que mon train Copenhague-Aalborg me dépose après plus de cinq heures de trajet. Qu’à cela ne tienne, mes guibolles ankylosées apprécient la marche brumatisée jusqu’à Vestby.

J’aurais pu prendre un autre train, mais j’ai préféré prendre une bouffée d’air et me faire une première impression de la ville. Avec ma maison sur le dos (60L de sac de rando, avec tout le matos pour camper), je traverse la ville tel un petit escargot, la traînée de bave en moins. En quelques minutes, j’aperçois une première fresque dans un passage couvert. Arrivée dans Vestby, dont les noms de rue m’évoquent ceux de Vesterbro à Copenhague, les façades colorées sont légion…même pas besoin de sortir la carte téléchargée à bord du train. Barda déposé, j’attends que la pluie cesse pour repointer le nez dehors, et partir à la découverte des rues d’Aalborg, le pas assurément plus léger.

Une ville ouverte sur la mer

En longeant les quais, la ville me dévoile son aspect maritime et industriel non sans me rappeler sa cousine écossaise, Glasgow. J’étais en quête d’architecture décoiffante, et le toit du Centre Jon Utzon joue à découper des nuages, grâce à lui, c’est sous un soleil radieux que le palais de la musique reflète la lumière des ses étranges fenêtres ovoïdes. Sans m’en apercevoir, j’ai passé le centre-ville, qui au terme d’une grand rue et d’une place en éventail, vient telle une main tendue, à la rencontre de la mer.

Un air de village danois

Contraste assuré. En quelques pas, je me retrouve dans des rues tortueuses bordées de charmantes masures dont la gamme de couleur n’a d’égal que celle des roses trémières surgissant d’entre les pavés lisses du passage des ans. De places ombragées en places étagées, le centre d’Aalborg se targue de belles bâtisses et églises du XVIe et XVIIe siècle. La belle nordique a donc tout pour plaire !

Carnet d’adresses à Aalborg

Quelques musées
Le Centre Jon Utzon.
Le Musée des Beaux Arts
Le Musée de la Marine.

Sortir
Savourer un brunch coloré, dans l’adorable univers du Café Ulla Terkelsen.
Boire un café sous un piano au Café Klostertorvet.
Un 5 o’clock à Pennylane café.
Dîner sur le pouce à la halle de street food, sur le port (Vestby).
Se perdre (ou pas) dans la célèbre rue de la soif, Jomfru Ane gade.
Préférer s’enivrer de la vue sur les toits de la ville au Salling Rooftop.

S’échapper
Sur Île d’Egholm, perle verte du fjord.
Lindholm Høje, et ses tombes en forme de barques.
Du haut de la tour panoramique – Søndre Skovvej 30.

3 thoughts on “Visiter Aalborg le temps d’une journée

  1. J’ai beaucoup aimé cette ville, très zen, avec de beaux street arts et de petits restaurants très sympas et cosy ! 🙂

  2. Récit toujours aussi passionnant et passionné.

    Lors de notre roadtrip Danmark2019, nous sommes passé rapidement à Aalborg et pas eu le temps de visiter le centre historique qui a l’air pourtant très intéressant. Nous avions juste visité le cimetière viking près du Lindholm Høje Museet. C’est une autre face historique de Aalborg.
    Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.