Vivre à Copenhague

IMG_5100

Si on m’avait dit un jour que je vivrais à l’étranger, et qui plus est au Danemark, je ne l’aurais jamais cru! Pourtant, j’y suis depuis un bout de temps, et c’est loin d’être fini!

Hormis la France, le Danemark est le pays où je suis restée le plus longtemps. Cela fait presque deux ans que j’ai posé mes premières valises au Danemark. L’arrivée est difficile à dater puisque j’ai dû faire des allées et venues quasiment tous les mois au début, et le premier été nous l’avons passé en Amérique du Sud. Le blog lui fête bien ses deux ans. C’est un peu mon fil rouge, ma ligne de vie. J’avais déjà vécu à l’étranger, mais le Danemark est un peu spécial, car contrairement au précédentes aventures, je n’ai pas de date de retour. La perception du temps est bien différente, et j’apprécie prendre mon temps pour découvrir le nord de l’Europe et la Scandinavie petit à petit, en profondeur.

Les habitudes perdues

Faelledparken Copenhagen

Lorsque l’on s’installe dans un autre pays, il faut s’adapter en permanence, et parfois renoncer et accepter pour pouvoir vivre en paix. Les proches et les amis restés en France ne comprennent voient pas forcément cette face cachée du « t’as trop de la chance d’habiter au Danemark ». Non, habiter dans un pays étranger ne veux pas dire que je suis en vacances tous les jours.

Le Danemark m’a réservée quelques surprises, tantôt positives, tantôt négatives. Sans regrets, j’y ai perdu de « vilaines » habitudes, mais j’ai aussi parfois la nostalgie de certaines autres.

  • Les petites conversations avec des inconnus: au Danemark c’est une marque d’agression ultime.
  • Un sourire peut vite être mal interprété.
  • Le vouvoiement…qu’est-ce que c’est pompeux et encombrant au final!
  • Les vêtements colorés restent bien au fond de l’armoire…voire carrément en France.
  • Me lâcher sur la nourriture en faisant les courses et cuisiner…je n’y arrive pas au Danemark. Les magasins sont juste déprimants.
  • Regarder ma montre. Difficile d’être en retard quand on se déplace à vélo. Le temps estimé est souvent le bon.
  • Les clichés sur les Danois. Ils ne sont pas forcément exacts 😉
  • Éviter les Français. D’habitude je fuis les Français quand je suis à l’étranger, mais au Danemark…ça fait du bien de retrouver la chaleur et l’humour bien de chez nous.
  • La longue pause de midi et les desserts: 30 minutes de pause…et le sucré en fin de repas, c’est vraiment superficiel…et de toute façon, il n’y a pas vraiment le temps. BZH

Ce que j’ai appris et découvert au Danemark

Habiter dans un autre pays nous change, qu’on le veuille ou non. Je l’ai vite compris durant mon Erasmus en Italie. J’y ai pris de nouvelles habitudes comme voyager avec ma moka, ou faire les yeux noirs à Esben dès qu’il brise les spaghetti. De la Slovaquie j’ai ramené la manière de trinquer: taper le fond du verre sur la table avant de boire, ainsi que la stricte pratique du retrait de bottes dégoulinantes de neige avant de rentrer chez quelqu’un. De l’Irlande du Nord, je garde le passage du demi à la pinte, et le pub du vendredi soir.

►Je vois chaque pays comme une nouvelle couche à mon « oignon » culturel.

Changer de pays, c’est changer de perspective et observer son pays d’un regard neuf. Je me suis également remise en question, pour me rendre compte que beaucoup de mes réactions étaient bien plus françaises que je le pensais. Peu importe le temps que je passerai à l’étranger, je serai toujours française. Cependant, je ne pourrai plus m’empêcher de garder un certain recul. Celui-là même qui nous pousse questionner et comparer en permanence. En gros, je suis condamnée à errer dans les limbes des questions identitaires de l’expat’. Le cul entre deux chaises: plus tout-à-fait française, mais ne pouvant pas non plus être du pays d’accueil. Une sorte d’apatride sociale.

IMG_1680

Le Danemark a apposé sa marque sur mon comportement au quotidien, et provoqué des réactions auxquelles je ne m’attendais pas forcément:

  • Être fière de mes origines…les Danois sont « un peu » chauvins, alors pourquoi ne pas l’être aussi!? J’ai même ramené mon gwenn-a-du pour faire concurrence à l’omniprésent dannebrog!
  • Simplifier et aller à l’essentiel: gain de temps et d’énergie.
  • Me ménager: Les Danois sont vraiment plus indulgents.
  • Des rapports homme-femme plus sains.
  • Voyager léger: je suis les préceptes de maître Esben.
  • Vivre en autiste: ne pas regarder les gens dans les yeux, et marcher en ligne droite comme si j’étais seule au monde. Ça évite souvent de se faire bousculer, et d’éviter de flirter sans le vouloir. Le contact visuel n’est permis qu’avec un barman pour commander un verre, sinon…
  • Connaitre les petites différences toutes mignonnes entre les Scandinaves.
  • Cuisiner avec de la levure en cube.
  • Utiliser mon téléphone en faisant du vélo (surtout le GPS au début).
  • M’équiper plus sérieusement pour voyager et randonner. Les magasins de sport de grand air sont vraiment biens fournis: ça va des chaussettes au traîneau! En comparant nos matériels français et nordiques (allemands et suédois)…nous avons observé une meilleure qualité et une plus grande résistance au nord, mais un meilleur rapport qualité-prix au sud. Je convertis lentement mon équipement…Adieu Quechua!

Ce qui m’étonne encore

Café

  • Le café…et surtout qu’on puisse le vendre ainsi. Un jour j’ai fait l’erreur de commander un café filtre dans un café que pourtant j’adore. Infect. 20 couronnes (3 euros). Et je ne parle même pas du café du boulot.
  • Les coiffures improbables des Danoises. En hiver, le port du bonnet compense l’appendice capillaire trônant au sommet de leurs crânes. Au printemps, nous verrons bourgeonner ces ridicules « buns ». Franchement, vivement la prochaine mode!
  • La distance. Chacun s’occupe de ses petites affaires. L’espace privé, comme physique est placé sous secret-défense.
  • Les machines à laver au sous-sol. Un système à cheval entre le dortoir étudiant et les pays de l’Est.
  • Les sons bizarres que les Danois produisent avec leur bouche.
  • Les poussettes sous la neige…même si au final je commence à ne plus trop les remarquer.

► Mes premières impressions sur la vie d’expatriée française à Copenhague, il y a deux ans!


Avez-vous déjà vécu à l’étranger? Qu’en avez-vous appris ou désappris?

29 thoughts on “Vivre à Copenhague

  1. Bonsoir,
    Merci pour cet aperçu. Je débarque au printemps à Copenhague. Je suis actuellement à Francfort et avant c’était Zurich. Effectivement l’expatriation ce n’est pas facile ts les jours mais c’est tellement riche dans tous les domaines. Je ne suis pas prête pour rentrer!

    • Bonsoir Nanie 🙂 Merci pour ton message! Tu remontes progressivement à ce que je vois 😀 Le printemps c’est vraiment le bon moment pour arriver au Danemark. Bonne préparation!

  2. Copenhague est une très belle ville mais pour être honnête je me vois mal y vivre, tout y est tellement cher !!

    • Moi aussi j’adore Copenhague (le contraire serait bizarre) ^_^ Le coût de la vie va avec les salaires sur place. Au final, je ne sens pas trop ce problème et c’est très agréable de trouver tout tellement peu cher en voyageant! (sauf en Norvège et en Suisse)

  3. Bonjour,
    J’ai beaucoup aimé ton article, étant moi même en Erasmus à Tallinn, le choc des cultures est parfois intéressant aha.
    Voilà je débarque à Copenhague ce mercredi, et je me demandais si tu avais des bons plans ? Type restos pas chers, bars pas chers ? Endroits à visiter à tout prix ?
    Comme quelqu’un l’a souligner au dessus, tout est tellement cher là-bas, j’aimerais ne pas trop trop dépenser (étudiante oblige), tout en me faisant plaisir quand même.

    Merci d’avance pour ta réponse 🙂

  4. Bonjour,
    Je viens de tomber sur ton blog, et comme je débarque pour une période indéfinie (nouvel amoureux!) en juillet, je vais bien explorer tes articles pour mieux comprendre ce qui m’attend 🙂
    Pour l’instant, j’y suis allée 2 fois, j’y retourne la semaine prochaine, et j’ai déjà découvert la levure en cube (grand moment…!)
    Merci d’avance pour les bons conseils que je vais trouver ici!

    Florence

  5. Bonsoir ns sommes actuellement sur Copenhague en échange de maison dans le quartier de norebro.nos hôtes possèdent deux vélos or ns sommes avec nos enfants et 1 des vélos n est pas adapté à ma compagne. Ici la location de vélos est hors de prix je suis à la recherche d une âme charitable qui pourrait venir à notre aide nos hôtes n ayant jamais fait d échange de maison il nous on laissé très peu d élément et ns parlons très peu l anglais c tres difficile pour nous des exprimé. Mon adresse e-mail est anaisbourguignon@yahoo.fr et je serai heureuse si vs pouviez m aidé merci d avance.

  6. je suis tombée sur ton blog parce que jai des envies d ailleurs (retour en France depuis qq années mnt mais ça me gratouille de repartir)
    et fchmt super article, moi je suis restée expat 4 ans et demi en Allemagne et c’était super enrichissant comme tt pays nordiques (enfin je crois) jai appris les longs petits dej type brunch le dimanche, le temps de vivre, comme au danemark le velo est partt. comme toi jai une grosse nostalgie de cette vie là, je suis revenue en France, ma famille me manquait, et cest exactement comme tu dis, des fois cest pas evident de fr croire à nos amis non expat que cest pas toujours faciles mais en meme temps qd on est pas là et qu on croise des ptes cuisses de grenouilles (heu pardon d autres Français…^^) se marrer en coeur ça fait sourire, et puis on se sent comme muni d un petit pouvoir secret « alors toi aussi,…tu… » ouais on kiffe de se sentir différent et de voir de loin la France avec un regard critique et bienveillant (ou pas si tu as le temps tu peux lire « god save la France » de stephan clarks, très drôle j’ai trouvé. jai adoré cuisiner français pour mes amis la bas alors qu ici j aime cuisiné des plats d ailleurs. j ai adoré partagé des plats multiculturels et entendre parler plein de langues differentes (vive le crous). j ai trouvé super marrants que les allemands ne chauffent pas toutes les pieces de la maison (ecolo power ça), ils sont super attention au bien etre interieur, et puis ils utilisent les bougies comme les danois à gogo cest ouf! mais en meme tps l ambiance hivernale est vmt cool, du coup je fais pareil mnt et depuis je crois que ça cest un peu democratisé ac la mode du « hygge » (justement ça donne quoi la bas du coup, cest vmt super rependu?). jai appris chez eux à fr du velo sur la neige (la bas ils etaient pas (encore) sous la neige) et puis à faire la fete pr rien (ils ont plein de fête populaire tout le temps ete hiver etc cest tp comme chez nous ou ça reste comme meme ponctuel et souvent des fetes estivales bon ap tt depend surement ou on habite en France) et puis contrairement au Danemark l’allemande est tres -trop- colorée et comme la danoise en sportweak +++ et ça j avoue je l’ai adopté parce que fchmt on peut être aussi féminine même avec des vêtements plus « sportifs » (genre la combinaison jupe avec un softjelljaket cest possible, sisisi je vous assure 😉 pas si choquant que ça 😉 en tous les cas super blog! 🙂 merci de partager tt ça 🙂

    • Merci Louise pour ce super commentaire et le partage de ton expérience d’expat’que tu décris si bien! La vie au Danemark est effectivement très similaire à l’Allemagne (sauf les couleurs). Où aurais-tu envie de repartir?

      • a vrai dire, on devait retourner en laponie avec mon mari comme voyage de noce (c’est le voyage qu’on c’était fait avant notre mariage mais là on aimerait le refaire en hiver et comme toi je n’aime pas le chaud) mais comme un mini-nous s’est invité un peu plus tôt que prévu, du coup pas possible de retourner là haut en hiver. En nouvelle maman que je suis et un peu aventuriere, ça me chatouille de creement (re)partir pour un pays Kidfriendly, et je crois que les pays nordiques pour ça, ça paye (j’avais essayé les bisousnours mais ya plus de place…heu pardon) blague à part la scandinavie me botte bcp. je dirais plus suède ou finlande que norvège mais justement je me reiseigne….alors je te lis avec attention. j’ai pensé à copenhague aussi bien sûr mais j’ai un petit penchant pour plus de nature, du coup la suède me plait bien …enfin tu vois c’est pas du tt tranché, je cherche. est ce que tu sais si on est vmt obligé de savoir parler la langue du pays en scandinavie pr trouver du taff?

        • Aahh je comprends mieux comment tu es arrivée sur Scandinavia Dreaming! Oui, je confirme, c’est top pour les enfants la Scandinavie! Le système scolaire finnois est le meilleur au monde il parait! Et la nature est vraiment partout…même à Copenhague!

  7. Hej Julie.
    Je viens de découvrir ton blog et je me reconnais tellement dans tes anecdotes. Dans le sens inverse par contre. Je suis Danoise (je viens de Fyn) et je vis en France depuis maintenant 10 ans.
    Je ressens surtout la même frustration identitaire! Je ne me sens pas Française mais quand je rentre au Danemark, je me sens touriste dans mon propre pays.
    Tes articles sont d’autant plus intéressant pour moi parce que mon mari et moi envisageons d’aller nous installer au Danemark. Ça m’aiderait à mieux comprendre ce qu’il pourra ressentir en arrivant là-bas.
    Au plaisir de lire la suite de tes aventures 🙂

    Sine

    • Hej Sine
      C’est marrant ^_^ À quand le grand départ? Avoir été expat pendant 10 ans sera aussi pour toi un grand atout pour comprendre ce qu’il va ressentir et les difficultés qu’il va traverser. /Julie

      • Hej igen.

        Pas tout de suite en tous cas. Mais dans quelques années. Enfin je l’espère 🙂
        C’est sûr que je sais un truc ou deux sur la vie d’expat, mais j’aurais sûrement du mal à comprendre ce qu’il peut manquer à un Francais au Danemark.
        Bonne continuation ^^

        Sine

  8. Coucou Julie,
    Super blog, merci de partager avec nous tes expériences. Je suis tombée dessus complètement par hasard alors que je cherchais des informations sur Copenhague. Au fait, je suis enseignante de français, après une énième déception amoureuse je souhaite changer d’horizon, non seulement pour rencontrer de nouvelles personnes mais aussi pour vivre une nouvelle expérience professionnelle (public et environnement différents) je me demandais si tu avais quelques renseignements sur l’enseignement du français à Copenhague ^^ ou bien les secteurs qui recrutent éventuellement, j’aime l’aventure certes mais je n’ai pas envie de  »glandouiller » non plus. PS: mon précédent voyage était en Bretagne, une région magnifique et des Bretons chaleureux à souhait*_* j’y ai adoré le kir breton lol cela dit je ne fais toujours pas la différence entre galette et crêpe mdr. Des bisous et merci d’avance.

    • Merci Leila 🙂 J’ai vu pas mal de monde chercher des renseignements après le reportage de M6 de la semaine dernière. Il y a un lycée français à Copenhague: je suis sûre qu’ils peuvent répondre à tes questions: http://www.lfph.dk/

  9. Bonjour Julie,
    Merci de partager tes expériences, c’est très enrichissant. Expatrié dès la fin de mes études et après avoir vécu dans 5 pays différents, j’ai décidé de prendre une « pause » pro qui sera plus ou moins longue. J’ai tjrs adoré la Scandinavie et particulièrement le Danemark. Je suis à la recherche d’agences immobilières ayant un site en anglais sur Copenhague ? Aurais-tu une ou des pistes, je dois être hydrocéphale, mais je n’en ai pas trouvé ! 😉
    Merci bcp et continues la photo, tu as un vrai talent.
    Olivier

    • Merci Olivier 🙂 C’est toujours avec grand plaisir. Oula, niveau recherche de logement, je galère aussi…et je lis le danois. Que tout soit en anglais au Danemark, c’est un bien grand mythe. Est-ce que ça t’aide: https://www.boligportal.dk/en/ ? /J.

      • Re Julie.
        Merci bcp et oui cela m’aide. J’ai aussi trouvé sur Londres une agence qui va faire le lien (je cherche plutôt à acheter mais si je ne trouve pas L’endroit, je louerai en attendant), ils ont apparemment plusieurs interlocuteurs sur Copenhague ; un ancien collègue Danois sur Francfort doit aussi me donner un contact sur place. De toute façon, je serai définitivement sur site à compter du 27/12, j’ai déjà réservé un hôtel pour une période indéterminée et ferai d’ici-là des aller-retours pour les visites si nécessaire, je ne vais pas me laisser décourager pour si peu 😉
        Mon père m’avait proposé son voilier pour y vivre le temps de la recherche, mais ça n’allait être qu’une excuse pour naviguer et ne pas gérer la priorité… en plus de le priver de son jouet !
        Encore merci d’avoir pris le tps de répondre, et si tu as une quelconque idée, n’hésites pas !!
        Ciao.
        O.

        • Je vois que tu es entre de bonnes mains! C’est moi qui devrais te demander conseil 😉 Le bateau en hiver, c’est humide. Mieux vaut chercher quelque chose de plus permanant, comme tu dis. Il faut juste être persévérant! Bonne recherche /J

          • Je ne veux pas vendre la peau de l’🐻 avant de… mais j’ai eu des nouvelles par l’agence Londonienne ce matin et fais un on/off lundi pour visiter 2 apparts et une maison. Si tu veux les coordonnées des contacts Danois de cette agence ou du pote de mon ancien collègue, je peux les demander et faire le lien, ce dernier étant à ce qu’il parait super sympa et très efficace autant en location qu’en transaction. Bon we, encore merci et bonne chasse à toi aussi !
            O.

  10. PS : j’imagine bien que tu n’en as pas besoin, ton ami étant Danois, je proposais juste au cas où (j’espère ne pas avoir été vexant).

  11. Ouf ! N’hésites pas si besoin. Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *