Week-end à Aarhus, la ville des sourires

Aarhus, la seconde ville du Danemark, est bien plus calme que sa grande sœur Copenhague. Il fait bon s’y poser, le temps d’un week-end, pour se laisser gagner par sa nonchalance et sa douceur de vivre.

Moins exposée, moins fréquentée par les touristes, Aarhus est quelque part plus authentique que Copenhague, si vous cherchez une vraie immersion dans la vie danoise.

Plus modeste, plus chaleureuse, et non moins vivante, la ville de 270 000 habitants m’a séduite et reposée, après un mois d’octobre chargé (d’où mon inactivité sur le blog).

J’étais déjà venue plusieurs fois à Aarhus, et j’y reviendrai sûrement, alors je n’ai pas voulu courir pour “tout visiter”.

Voici quelques adresses, et pistes d’exploration si vous avez un jour la bonne idée ou l’occasion de vous arrêter dans le coin.

Une architecture portuaire

The Salling Tower

Lancée vers la mer, la tour imaginée par Dorte Mandrup Arkitekter offre une vue étonnante sur les docks.

Nikoline Kochs Plads — 2015

The Infinite bridge

The Infinite Bridge est une création du studio d’architecte danois Gjøde & Povlsgaard. Construit et exposé dans le cadre de la Biennale internationale, ‘Sculpture by the Sea 2015’, le pont s’inscrit dans le paysage côtier pittoresque des environs de la ville d’Aarhus. La jetée circulaire d’un diamètre de 60 mètres s’avance de la plage à la mer.

Dokk1, lire avec vue

Dokk 1 est une médiathèque ultra moderne, entièrement vitrée, offrant vue panoramique sur la mer. Grouillant de monde, c’est un lieu de vie et de culture que les habitants d’Aarhus ont adopté, seul à bouquiner dans un immense fauteuil design, entre amis à jouer à la console sur une télé cathodique, ou bien en famille. Lorsque le gong retentit, Aarhus compte un nouvel habitant!

https://dokk1.dk/

Les musées de la capitale de la culture 2017

Flâner dans l’histoire du Danemark à ‘Den Gamle By’

Le « musée de la vieille ville » – Den Gamle By, en danois – reflète la vie quotidienne dans le pays, du XVIIIe siècle à 1974. Au détour d’une ruelle, on y croise des écolières sautillant vers l’école, un gentilhomme endimanché pressant le pas pour ne pas manquer l’office. Parfois même, les habitants de ces maisons figées dans le temps vous ouvrent leur porte et racontent leur vie quotidienne. Une expérience surprenante.

Le musée des femmes, Kvindemuseet

Situé derrière la cathédrale, ce musée unique en son genre rappelle la place privilégiée des femmes au Danemark.

Marcher dans un arc-en-ciel au ARoS

Une expérience incroyable, flottant au-dessus des toits d’Aarhus. C’est le premier endroit que j’avais visité il y a 3 ans. Un incontournable! Au passage, le musée offre un espace de 17 000 mètres carrés, dédiés à l’art contemporain.

http://en.aros.dk/

Un peu d’archéologie au Moesgaard Museum

Un musée d’archéologie surgit des entrailles de la terre. Ses galeries abritent l’homme de Grauballe, vieux de 2 000 ans, découvert en 1952 dans une tourbière. On y trouve également des expositions sur les Vikings et le Danemark au temps de l’Age du bronze et du fer.

http://www.moesgaardmuseum.dk/

Quelques adresses sur le pouce

► Aarhus Central Food Market — Sankt Knuds Torv (près de la gare routière)

Dans une ambiance sympathique, une vingtaine de stands de produits locaux, de bière danoise, mais aussi de cuisine du monde.

http://aarhuscentralfoodmarket.dk/

► Bryggeriet Sct. Clemens — Kanikkegade 10, Une taverne bien pittoresque

Plus d’info sur Aarhus


Êtes-vous déjà allés à Aarhus, qu’en avez-vous pensé? 

4 thoughts on “Week-end à Aarhus, la ville des sourires

  1. Manque plus que les “marches” le long du canal, le musée des Vikings qu’on a eu du mal à trouver tellement il était bien dissimulé, et une simple balade dans les petites rues piétonnes.
    J’ai fait tous les je-ne-sais-plus-combien d’étages du “Kunst Muséum” et il y avait une sorte d’installation très coloré toute faite en tissu au centre, superbe.
    Par contre en Août il y avait pas mal de touristes quand même, du moins dans le musée.
    Quand on sera installé il faudra venir nous voir.

  2. Chère Julie, je ne te remercie pas : par ta faute, il va falloir que j’organise un petit voyage vers cette ville qui semble ô combien sympathique.

    Jolie découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *