Samsø, une île paradisiaque danoise

Samsoe

Un week-end, une île, telle est la formule du moment. Profitant des derniers beaux jours, j’enchaîne les bateaux, à la découverte de ces paradis insulaires qui parsèment les kilomètres de côte danoise.

Samsø, un île de rêve écologique

Pour passer ces derniers jours d’août, j’ai jeté mon dévolu sur Samsø. À quelques encablures de Sejerø, où j’étais le week-end d’avant, Samsø représente une bien plus grande superficie, donc j’ai prévu d’y passer la nuit d’entrée de jeu. J’ai aussi pris plus de temps pour m’organiser, et j’ai acheté mon aller-retour quelques jours avant, car certains trajets étaient déjà complets. Un voyage beaucoup moins spontané donc, d’autant plus que cela faisait longtemps que je voulais visiter cette île très célèbre au Danemark, pour sa beauté mais aussi pour être autonome en énergie, grâce au vent et aux biomasses (sans oublier ses patates, que ma foi, j’ai trouvé délicieuses).

Par GDS Infographics — https://www.flickr.com/photos/gdsdigital/6044866075/, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=72105090

Samsø, corne d’abondance du Danemark

Plan d’attaque établi durant les 1h30 de “ferry réglé comme une montre suisse”, je commence mon exploration par une balade en forêt, à la pointe méridionale de Samsø : Brattingsborg. Je me bâfre de mûres gorgées de soleil, pointant leurs formes rebondies et brunes de manière plus que provocante, sur des mètres et des mètres de sentiers.

Repue et doigts violets, je continue ma route vers le moulin de Kolby, où une odeur enchanteresse et caractéristique détourne mon attention : des coings, qui viendront embaumer mon sac à dos, avant de terminer caramélisés dans ma cuisine. Tout au long de la route, de petites cabanes proposent leurs produits, en libre service : des fruits, de vrais légumes (pas comme ceux des supermarchés danois), du jus de pomme, de la poterie, etc.

Je fais mon petit marché, et je m’arrête aussi dans une boutique de Nordby (Smagen af Øen), ne sachant plus où donner de la tête. J’aurais bien tout ramené…Le vendeur m’indique l’auberge d’à côté pour dîner – Nordby 13. Si cette maison à colombage ressemble à une auberge classique, le menu proposé est tout sauf ordinaire. Je me suis régalée de produits locaux, finement combinés et cuisinés. Une véritable découverte de l’île à travers ses saveurs !

Une explosion de couleurs et de senteurs

Les papilles en émoi, je me dirige vers Besser, et son étrange langue de terre de 7 kilomètres de long, qui m’a intriguée quand j’ai étudié la carte à bord du ferry. Je démarre la randonnée au coucher du soleil, et à mi-chemin, je trouve refuge en haut d’une petite colline surplombant l’étrange presque-île-isthme, Hønsepold. Nichée dans les oyats, je m’endors bercée par le bruit des vagues, sous le manteau protecteur d’une voûte céleste brillant de trillions de feux. En hôtes soucieux de me faire profiter du lever de soleil, une horde de moustiques m’accule au fond de mon sac de couchage, 5h30.

Je me rendors quelques heures, avant de boire mon café avec la plus belles des vues sur Besser Rev, séparant les paisibles eaux du fjord de Stavns et la tumultueuse mer de Kattegat. Je continue ma route vers la pointe de l’isthme, et je n’ai pas marché quelques centaines mètres plus loin, que le soleil commence déjà à alourdir mon pas. J’en profite pour me laver dans l’eau turquoise, côté fjord. C’est également l’occasion de vérifier que je n’ai pas de passager clandestin agrippé à ma peau. Rafraîchie et réajustée à la chaleur, je poursuis mon exploration solitaire, subjuguée par d’étonnantes associations couleurs végétales et minérales, ainsi que les riches odeurs émanant des plantes à mesure que le soleil monte en grade.

8 thoughts on “Samsø, une île paradisiaque danoise

  1. Très sympa les photos ça donne envie, justement je m’y intéresse, à certaines villes scandinavies, dedans la Finlande. Par contre au niveau température j’ai du mal avec le plus froid, des trois dans ma liste, c’est à dire Suède, Norvège, et Finlande, Islande nen parlons pas, la Finlande est plus froide, ça me bloque. Après j’aimerais connaître du monde en parlais car paraît-il ce sont des gens assez authentique là-bas etc la nature aussi est superbe, j’aimerais connaître, et connaître du monde. Joli partage avec c photos, très chouette.

  2. Très sympa les photos ça donne envie, justement je m’y intéresse, à certaines villes scandinaves, dedans le Danemark, la Finlande. Par contre au niveau température j’ai du mal avec le plus froid, des 4 dans ma liste, c’est à dire Suède, Danemark, Norvège, et Finlande, Islande nen parlons pas, la Finlande est plus froide, ça me bloque, le Danemark plus sympa quand même au niveau température. Après j’aimerais connaître du monde en parlais car paraît-il ce sont des gens assez authentique là-bas etc la nature aussi est superbe, j’aimerais connaître, et connaître du monde. Joli partage avec c photos, très chouette.

  3. Cette île me fait rêver, lors de mon prochain voyage au Danemark, je l’ajouterai à ma liste directement ! 🙂

  4. Viviane Liliembert

    Vous donnez vraiment envie d’y aller. A voir lors d’un prochain voyage.
    Une question : vous faites toujours toutes vos visites seule ?

  5. Bonjour, très belles photos, ça donne envie. Pourriez vous indiquer d’ où avez vous pris le ferry et quel était votre moyen de transport sur l’ île? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.