Une journée au musée IKEA d’Älmhult

Musée Ikéa

A priori, rien ne vous pousserait à faire un détour pour la petite bourgade d’Älmhult, perdue en plein milieu du Smaaland –la région des grands lacs de Suède. Pourtant, Älmhult revêt une importance majeure pour le pays scandinave, car c’est le berceau des magasins Ikéa. Fondé par Ingvar Kamprad, la célèbre chaîne bleue et jaune a toujours son quartier général à Älmhult. Quant au premier magasin, il est désormais devenu un musée.

Où comment la météo m’a poussée à Älmhult

Si Öland m’avait plutôt gâtée niveau météo, les nuages danois ont fini par remonter la côte pour me retrouver dans le Småland. La veille au soir, je reçois un sms du capitaine qui devait m’emmener sur une petite île. Annulation pour cause de pluie continue, et aucun abri sur l’île. Sans parler de la traversée potentiellement mouvementée. Sage décision. À peine le temps de faire trempette, de plier la tente et de prendre le café…que voici la pluie accompagnée de rafales de vent, à 8h précises. La tente est sèche, c’est au moins ça. Mais j’ai une journée à ne savoir que faire. Petite réflexion en regardant les gouttes de pluie s’intensifier. Le vent pousse les nuages sur la côte, je décide alors de partir dans l’intérieur des terres, direction Älmhult, pour passer la journée au musée IKEA.

Une expérience Ikéa

Après des kilomètres sur une superbe route traversant des forêts de conifères, j’arrive en face d’un bâtiment en béton blanc, ressemblant vaguement à un parking. Et oui, pas de façade bleue et jaune pour ce magasin Ikéa. Troublant, il faut bien avouer. Je passe la porte automatique, en direction de ce qui, je l’espère, sauvera ma journée. Moyennant 60 SEK (6 €), j’obtiens mon sésame pour une journée à l’abri, avec possibilité de repas chaud au coin du feu–littéralement. Le refuge.

Entre la super visite guidée, le restaurant, les ateliers photos, et la boutique d’objets collectors (qu’on ne trouve plus dans les magasins classiques), je me suis presque retrouvée à faire la fermeture.

Son adresse, tout simplement la rue Ikéa: Ikeagatan 5 – Ouvert de 10h à 18h.

Le temple du design démocratique

Plongeons au cœur des origines de cette success story digne d’un conte d’Andersen ! Il était une fois, un pauvre petit garçon blond, né au cœur d’une région pauvre, aux rudes conditions de vie : le Smaaland. Son talent inné du commerce l’a emmené de la vente de poissons en bord de route, à un premier magasin en 1958 (celui où nous sommes), pour enfin devenir un empire international. Nous connaissons aujourd’hui IKEA (acronyme de Ingvar Kamprad Elmtaryd Agunnaryd) pour son design simple, efficace et peu cher. Un état d’esprit prenant racines dans ces terres difficiles à cultiver, où chaque sous compte, et où le mobilier a souvent plusieurs fonctions. Le musée retrace l’histoire du design suédois, du style gustavien à aujourd’hui, en passant par Ellen Key et son intérieur égalitaire, ou encore le peintre Carl Larsson. Le « style IKEA » en découle naturellement. Au sous-sol, une expo temporaire met en lumière le travail du duo de designers Knut et Marianne Hagberg. Ravie de rencontrer mes designers d’intérieurs, vu que je leur dois la majeure partie de ma propre collection IKEA.

Retour à Copenhague en passant entre les gouttes

Finalement, la journée est passée vite, et à mesure que je me redirige vers le pont de l’Öresund, le soleil écarte les nuages. Descente le long des lacs au nord de Kristianstad, avant de me poser au pied du pont, histoire de regarder de l’autre côté du miroir, pendant qu’il pleut sur Copenhague. Tout comme tous les amoureux de la ville de Malmö.

Mon esprit vagabonde au gré des nuages flamboyants, et je réalise que –la Finlande étant dans une impasse, ce pont représente le trait d’union routier entre la Suède et le reste de l’Europe. Ce pays si proche, que je vois tous les jours de ma fenêtre, me semble alors si lointain.

4 thoughts on “Une journée au musée IKEA d’Älmhult

  1. Tout a fait, mais il y a 50 ans, nous n’étions pas nées ! 😁

    • Et les magasins Ikéa ne sont pas arrivés tout de suite en France. Je me souviens encore les Brestois devant faire une expédition jusqu’à Nantes avant d’enfin en avoir un à Brest. Mais je dirais bien que la chaîne s’est implantée en France depuis une vingtaine d’années.

  2. Anne LANDOIS-FAVRET

    La visite doit être passionnante, et on doit pouvoir retrouver quelques objets vu il y a une dizaine d’années dans les Ikea ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.