Lolland-Falster, les îles du sud de la mer danoise

Lolland-Falster

“Ce n’est peut-être pas l’île de Pâques, mais presque !”. La campagne de promotion de Visit Lolland-Falster joue sur l’humour, tout en mettant en avant les atouts les plus inattendus et méconnus de ces îles danoises de la mer du sud. Peu peuplées, peu fréquentées, c’est le secret bien gardé (et surtout bien préservé) du Danemark.

L’arrivée du ferry de l’Allemagne vers le Danemark

Vous avez peut-être déjà traversé Lolland-Falster en train ou en voiture depuis l’Allemagne. Du débarcadère de Rødby à Copenhague, il n’y a guère qu’une heure et demie de route. Que ce soit pour prendre le bateau ou pour rentrer à la maison, on se presse et c’est donc une partie du chemin où peu de gens s’arrêtent. Et pourtant, si on prenait le temps…

Lolland-Falster, l’archipel des îles du sud

Lolland-Falster, c’est tout d’abord 600km de côte quand on compte les petites îles (Fejø, Femø, Askø et sa Lilleø). Situées dans la partie la plus méridionale du Danemark, leur climat est plus propice à l’agriculture. Vous y trouverez donc de magnifiques plages de sable blanc, des forêts domaniales, et des champs à perte de vue, dont les nombreux châteaux témoignent de leur prospérité d’antan.

Des îles désertes

L’emploi au Danemark s’est développé dans le secteur tertiaire, et les fabriques de sucre ont fermé une à une. Alors Lolland et Falster ont perdu de leur attractivité et la jeunesse a progressivement migré vers les grandes villes, notamment Copenhague. De désertées à désertes, il n’y a qu’un pas. Pour y vivre à l’année, il faut apprécier la solitude. En revanche, pour des vacances au calme et au contact de la nature, c’est l’idéal.

Des parcs naturels marins et forestiers

Que ce soit en forêt, en bord de mer ou autour des lacs, ce ne sont pas les parcs naturels, et les occasions de partir à l’aventure qui manquent. Un grand classique consiste à visiter les îles à vélo, en suivant un itinéraire côtier, ou dans les terres. L’application Naturlandet est très pratique pour organiser votre périple, à pied, à cheval, en kayak, ou en planche de paddle. Fjord, lacs, marais, forêts, collines, Lolland et Falster concentrent une belle diversité de paysages, ainsi qu’une flore multicolore et une faune peu farouche.

De la ferme à la table

« Fra jord til bord ». Les îliens sont très fiers de leurs produits, et si vous aimez bien manger (je sais qu’il y en a parmi vous), vous serez au paradis. Partout, vous trouverez de petites fermes-boutiques. Elles se sont même regroupées pour former une association et un guide : Muld (que je traduirais par “terroir”). Le climat clément leur permet une culture diverse et de qualité. Bière, cidre (sans CO₂ ajouté!), poiré de glace, rosé, vin de cerise, gin, de quoi accompagner de délicieux fruits de mer du fjord de Nakskov.

Où la nature rencontre la culture

Une culture en amène une autre. Les zones fertiles étaient autrefois les plus peuplées. Lolland et Falster gardent des traces d’une occupation dès l’Âge de pierre. Avis aux chasseurs de mégalithes! À Maribo, vous croiserez même la première Danoise –Lola, une petite fille dont les grands yeux bleus ressortent sur son teint hâlé. Son apparence a été reconstituée grâce à de l’ADN retrouvé dans une gomme à mâcher. Outre les nombreux châteaux et parcs attenants, un superbe musée d’art moderne se fond dans le paysage, et de mystérieux Moaï danois poussent sur les collines, enveloppés d’une mélopée portée par les vents.

12 thoughts on “Lolland-Falster, les îles du sud de la mer danoise

  1. Salut Julie.

    Pomle Nakke pour la prochaine visite à Falster!!
    C’est possible à pied depuis Hesnæs où se trouve
    un arrêt de bus!
    Avec rejseplanen j’ai plusieurs fois trouvé des billets bien moins chère si je suis en avance et click sur « price and buy ».
    Merci pour ce blog!
    Je suis danoise marié avec un français et à y plusieurs amis francophones pourquoi je trouve tes regards intéressants aussi ;-).
    Bonne journée
    Eva

    • Bonjour Eva, Ravie que mes excursions t’inspirent! Je suis effectivement passée par Pomle Nakke, lors d’une belle balade sur les falaises. C’est une adresse que je recommande dans le prochain guide papier auquel j’ai participé pour la partie nordique 😉 Ces quelques jours sur Lolland-Falster étaient en fait pour préparer la rédaction, et du coup je garde les détails pour le livre. À paraître en octobre!

      • Merci Julie, et toujours bien curieuse de te lire.
        Le link de ton blog est partagée et recommandée dans mes cercles d’amis et famille!
        Bonne journée.
        Eva

        • Merci Eva 🙂 J’espère qu’ils y trouveront des idées d’escapades au Danemark! Moi aussi je suis très impatiente de voir le résultat imprimé, et de lire les autres destinations présentes dans l’ouvrage qui couvre toute l’Europe! Bonne journée également /J

  2. Ça semble l’endroit idéal pour passer du temps avec son amoureuse. La paix, le calme, les paysages et la bonne bouffe. Merveilleuse photos Julie comme toujours !

    • Merci Wolfgang, avec ou sans amoureuse, en famille ou entre amis, c’est pas mal en effet! Il y un peu de tout niveau activités culturelles, sportives, et gastronomiques. Et puis même pour rien y faire, posé(s) sur une belle plage de sable fin.

  3. Ce petit reportage donne très envie de choisir cette destination. Je la garde en projet pour… bientôt… Il y a là tout ce qui nous plaît. Merci pour le secret, à ne pas trop révéler !

    • Chut alors! 😉 Les deux îles principales et les trois petites en supplément sont vraiment agréables pour des vacances sans prise de tête. Beaucoup de nature, et un petit zeste urbain. Comme tout est balisé au Danemark, niveau organisation c’est simplissime…sans parler de la proximité avec le ferry.

  4. Merci, Julie, pour ces magnifiques photos ! J’avais traversé les îles de Lolland et de Falster lors de mon dernier voyage au Danemark, en 2019. J’étais parti de Caen à Copenhague en prenant une ribambelle de trains, le ferry Puttgarten-Rødbye et le bus jusqu’à Copenhague. J’ai pu apercevoir la campagne jaune et verte de ces deux îles, et la lumière y était fabuleuse ! Le Danemark me manque ; ton article me donne bien hâte d’y retourner !
    Merci encore !

    • Merci à toi pour ton message, je suis ravie d’avoir de tes nouvelles! Voyager en train, c’est l’idéal pour profiter du paysage. J’espère que tu auras l’occasion de revenir dès que la situation sanitaire sera moins alarmante.

  5. Anne LANDOIS-FAVRET

    Ce coin est superbe ! Et alors s’il est calme et peu peuplé et avec des spécialités qui ont l’air très bonnes et de qualité, que demander de plus ! 😀

    • Je me suis régalée à tous les sens du terme! C’était vraiment appréciable d’aller à la rencontre des producteurs et voir une véritable passion pour leurs produits. Je n’ai pas encore eu le temps de tout tester…boire et conduire, il faut choisir. Mais j’ai rempli le coffre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.