Cueillir des fraises à Copenhague

S’il y bien une chose (à part le design) dont les Danois sont fiers, ce sont leurs fraises. Et en tant que Bretonne élevée à la fraise de Plougastel, je dois dire que les danoises ont bien mis mes papilles en émoi. Ahhh, ce savant alliage de soleil et de pluie, qui fait toute la complexité du goût de nos maras des bois.

Où trouver des fraises danoises

En saison, les fraises danoises sont partout : au bord de la route, en magasins, et bien sur dans les restaurants et pâtisseries. Je n’avais pas été impressionnée par les barquettes de fraises trouvées en supermarché (surprenant, n’est-il pas). Elles sont souvent gorgées d’eau, et leur goût disparaît vite dans le koldskaal.

J’avais entendu parler de fermes où on pouvait aller cueillir ses fraises soi-même, comme en Bretagne. Mais comme souvent, la saison passe avant de trouver le temps et l’énergie de s’y rendre. Parfois, je fais quelques excursions dans les bois pour ramasser des mûres, mais j’ai eu quelques mésaventures. Une amie japonaise m’a parlé d’une ferme sur l’île d’Amager, au sud de Copenhague, et je connaissais aussi de nom celle de Rokkedysse à Kirke Vaerlose.

La ferme de Rokkedysse

Facilement accessible en train, puis une jolie balade à vélo, Rokkedyssegaard est un paradis pour les amoureux de baies, ainsi que de fruits et légumes. Impossible de manquer l’entrée de la cour, avec cette immense fraise en plastique précédant la boutique de la ferme, et les serres. Le petit café, ouvert de mai à fin août, propose des gâteaux maisons (aux fruits de la ferme, bien entendu), des assortiments de sorbets et glaces originaux, tous plus rouges et roses les uns que les autres, des produits à bases de fruits rouges (mûres, framboises, cassis, myrtilles), des barquettes de ces mêmes fruits, ainsi que des pommes et des poires (à partir de mi-août), et des légumes de saison.

Entre 13h et 17h, il est possible d’aller cueillir les baies soi-même. L’entrée dans les serres coûte 25 couronnes par adulte, et 15 couronnes pour un enfant. Ensuite, le prix final est fixé au poids.

Pour ne plus jamais manquer la saison des baies

Si vous n’avez pas le temps de vous déplacer, leurs produits sont aussi vendus à Torvehallerne en été.

En cas extrême, la boutique de la ferme rouvre ses portes en décembre, et vous pourrez y trouver– entre autres, des liqueurs, des sirops, des confitures, ou encore des fruits congelés. À bon entendeur !

2 thoughts on “Cueillir des fraises à Copenhague

  1. Hum, elles sont l’air très bonnes ! C’est uniquement dans cet endroit qu’ils font payer l’accès ou c’est partout comme ça au Danemark ?

    • Excellentes! Je pense que c’est le même système partout. Je n’ai pas testé d’autres fermes. Il est possible que certaines fonctionnent à la barquette au lieu du poids. Mais ce n’est pas une grosse différence. Est-ce que ce système te semble bizarre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.