Le chêne royal du Danemark, au faîte de sa gloire automnale

chêne royal

Au cœur d’une des plus belles forêts du Danemark, le roi des arbres trône entouré de ses sujets. Sa couronne de feuilles dorées contraste avec sont tronc noir, marqué du poids des siècles. Surnommé « Kongeegen », c’est le plus vieux chêne vivant du nord de l’Europe. Il aurait entre 1500 et 2000 ans, et vu passer beaucoup de monarques danois, au bord du fjord de Roskilde.

Le chêne royal, témoin historique

Notre chêne de classe royale était déjà bien imposant du temps de Gorm l’Ancien – connu pour avoir érigé la petite pierre de Jelling pour sa femme Thyra, et père du fameux Harald « dent bleue », ayant prêté son nom à la Bluetooth. Mais il faut attendre le règne de Christian VIII, pour que cet arbre d’exception commence à attirer l’attention, grâce à une lithographie du peintre L. Guritt, publiée en 1839. Le bel arbre est ensuite devenu un motif classique pour les artistes.

Grandeur, et descendance

Majestueux, ce chêne aurait mesuré jusqu’à 14 mètres de haut dans ses plus belles années, mais une branche porteuse a malheureusement cassé en 1973. De nouvelles branches ont depuis émané du gros tronc creux. Dans les années 1850, le roi Frederik VII affirmait qu’on pouvait se tenir à cheval dans la cavité du tronc.

L’arbre attire de nombreux visiteurs chaque année et est aujourd’hui protégé. Quoi qu’il advienne, feu Prince Henri a planté un greffon de Kongeegen dans le parc du château de Jaegerspris en 1986.

Une bonne raison de se balader en forêt

Depuis mon escapade de l’an dernier au bord du fjord de Roskilde, je m’étais promise de revenir dans la forêt de Jaegerspris au moment de l’automne. C’est plus tentant de faire du paddle sur le fjord en été, alors que je préfère les balades en forêt en octobre, quand la nature s’enflamme une dernière fois avant les longs mois sombres de l’hiver. Depuis Copenhague, rien de plus facile que de prendre le train s-tog avec un vélo. La ligne C va directement à Frederikssund en 45 minutes depuis la gare centrale (comptez environ 100 couronnes aller-retour), et ensuite il suffit de pédaler 20-25 minutes jusqu’au château de Jaegerspris, qui vaut également le détour, soit dit en passant.

Le musée Willumsen à Frederikssund

Si le chêne millénaire m’a poussée à traverser le fjord, j’ai aussi profité de mon passage à Frederikssund pour visiter le musée Willumsen, souvent oublié car éloigné de Copenhague. Il est dédié à l’artiste maudit Jens Ferdinand Willumsen (1863-1958), seulement reconnu après sa mort. Il s’est éteint dans le sud de la France à l’âge vénérable de 94 ans. Il est enterré sous un arbre au fond du jardin du musée, auprès de sa femme Edith.

D’abord naturaliste, puis inspiré par les symbolistes et les nabis, Willumsen fait partie du mouvement expressionniste danois. Artiste complet, il excelle aussi dans d’autres branches artistiques comme la sculpture, la gravure, la céramique, l’architecture et la photographie. Sa manière de faire danser les couleurs et de faire sortir l’œuvre artistique du cadre à tous les sens du terme m’évoque Gauguin. Willumsen est d’ailleurs aussi passé par la case Bretagne, et par l’exil.

4 thoughts on “Le chêne royal du Danemark, au faîte de sa gloire automnale

  1. Cet arbre est magnifique, quelle prestance ! 🙂

    • Royale! Et encore, il fait tassé sur la photo. L’épais buisson le rend plus petit. Selon l’angle on dirait vraiment un Ent —un arbre magique de l’univers Tolkien, marchant sur des béquilles.

  2. Bonjour Julie, merci pour ce bon texte qui nous emmène, une nouvelle fois, en ballade au Danemark ; et surtout merci pour la qualité des reportages.
    bien cordialement, severine

    • Bonjour Séverine, merci beaucoup! C’est toujours un plaisir de partir en balade autour de Copenhague. C’est une source d’inspiration inépuisable, et textes & photos en découlent naturellement. Très belle semaine! /Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.