Survivre un hiver au Danemark

isblomster3 copieLe froid pointe le bout de son nez à Copenhague. Pour tout sudiste, l’idée de passer l’hiver dans la noirceur polaire provoque une crise d’angoisse. Plus de peur que de mal : en fait on s’habitue à tout ! Mais ce n’est pas sans aide…Nous ne sommes pas des vampires, et quand on a grandi au sud de l’Europe, il y a des réflexes qu’on a pas (encore). Voici quelques conseils, que j’ai entendus ou que je pratique : pour l’instant ça marche !

Le climat danois : quels sont vos ennemis ?

Le passage à l’heure d’hiver a été difficile : il fait nuit très tôt, par exemple en décembre, le soleil ne se lève qu’à 8h30 et se couche à 15h30. Au début, j’avais l’impression d’avoir le jetlag, avec cette envie irrésistible d’aller au lit à 16h30. On comprend vite l’intérêt du café ! Comme pour le décalage horaire, il faut lutter et ça finit par passer. Néanmoins, j’ai toujours cette impression bizarre qu’il est 18h alors qu’il n’est que 16h30…quelque part mes journées paraissent plus longues, mais je n’ai pas forcément la motivation de mettre les pieds dehors !

Mis à part des heures de jour limitées, le plus dur c’est que le soleil ne va pas forcément montrer un seul rayon pendant plusieurs jours d’affilée. Une chape grise vient peser sur Copenhague, et votre moral au passage.

rain-dogs-s copie

Quand on vous dit « hiver en pays scandinave », le premier réflexe est de penser à la neige. Ici, que nenni, c’est un climat océanique. La neige n’arrive qu’en janvier, et pas toujours pour très longtemps. Vos plus grands ennemis sont donc la pluie, et surtout le vent ! Bien que la pluie soit à nuancer, car qui dit pluie, dit températures plus douces. En revanche, le vent vous pourrit la vie : le vélo devient un calvaire, et la température ressentie passe très vite sous la barre du zéro.

Quoi qu’il en soit, la météo est ce qu’elle est, et rien ni personne ne peut la changer. Le tout est de faire avec et de trouver des solutions pour mieux la vivre. Quand on passe l’étape de l’acceptation, on perd déjà moins d’énergie à râler contre le mauvais temps !

Bien s'équiper

La clef : bien se couvrir

Au Danemark, toutes les mamans répètent à leurs enfants : « Der findes ikke dårligt vejr, kun dårlig påklædning » : il n’y a pas de mauvais temps, juste des mauvais vêtements. D’ailleurs, je crois que j’avais déjà entendu ça au Québec. Il est temps d’adapter votre garde-robe, ou encore de prévoir les accessoires ad hoc pour votre valise :

  • Choisissez des vêtements faits de fibres naturelles (coton, laine) de préférence, ou mélangées à du synthétique. Évitez les vêtements faits uniquement de fibres synthétiques car elles n’absorbent pas l’humidité du corps.
  • Préférez les vêtements qui garantissent la liberté de mouvements : la couche d’air entre chaque épaisseur de vos vêtements vous protège du froid.
  • Faites l’oignon : en haut, une couche près du corps qui évacue la transpiration tout en restant la plus sèche possible (sous-vêtement) ; une deuxième couche qui isole et conserve la chaleur tout en laissant passer la vapeur d’eau (laine, polaire) ; la troisième couche est en contact avec l’extérieur et protège des intempéries tout en permettant l’évacuation de la vapeur d’eau. Pour résumer, un vêtement imperméable, coupe-vent et respirant. Pour le bas, caleçons à jambes longues sous vos pantalons, ou bien des collants.
  • Niveau chaussures : évitez les chaussures de sport avec les grosses chaussettes de laine : ce n’est pas imperméable et la laine restera humide. De plus, le caoutchouc des semelles est glissant sur la glace. Évitez les talons hauts, ça parait évident. Les bottes et les chaussures de cuir sont l’idéal. Petit truc : achetez une demi pointure de plus et laissez bouger vos orteils. À Copenhague, vous verrez beaucoup de personnes portant des bottes en caoutchouc. C’est pas mal quand il pleut, mais à cause de la transpiration, il fait vite froid là-dedans. Chacun son truc !
  • Ne pas lésiner sur les accessoires : bonnets, couvre-oreilles, gants, chauffe-mains, écharpes. J’aime bien les bonnets qui couvrent les oreilles : ce sont les meilleurs contre le vent. Pour les gants : je prends des gants en cuir quand il pleut car ils sont imperméables et résistent aussi au vent. Le top c’est quand il ont de la moumoute aux poignets pour empêcher les vent ou la pluie de s’engouffrer dans vos manches.
  • Prévoir de bonnes crèmes hydratantes : visage, mains et lèvres, à appliquer avant de sortir, et plus si besoin.

Avec ça, plus d’excuses pour ne pas sortir !

Activité sportive en hiver

Restez actifs !

Même bien équipé, la tentation de rester bien au chaud dans son nid peut persister. Ce qui est bien dommage, surtout en période de Noël, quand les rues se parent de décorations. Tant qu’à faire nuit, autant l’utiliser pour faire briller des guirlandes ! La lumière d’hiver danoise, quand elle veut bien se montrer, est magnifique. Il y plusieurs occasions de l’apprécier : une balade, un sport, de la photographie, ou encore le bain de mer ! Au printemps, j’avais papoté avec une danoise octogénaire dont le secret pour lutter contre la déprime hivernale, est d’aller se baigner tous les jours au club de « vinterbade » de Charlottenlund. La réflexion de la lumière sur l’eau lui réchauffe la peau et les pensées. Du coup, comme j’habite juste à côté d’un club de vinterbadning, moi aussi je me suis inscrite ^_^

Selon une étude, il suffit d’une exposition de 15  à 30 minutes sur une surface équivalant au visage et aux mains pour stimuler la production de vitamine D. En fait, il suffit de faire un tour de vélo tous les jours et d’essayer de profiter de chaque moment de soleil (attention ça peut passer très vite).

Pour d’autres, dès qu’ils se sentent un peu mous, ils passent à la salle de gym pour se réveiller un bon coup. Ceci explique, en partie, le succès incroyable des salles de fitness au Danemark. Certaines sont dotées de saunas, ce qui est aussi un bon plan pour se réchauffer les os en hiver. Petite information en passant, un billet d’entrée à la piscine de Frederiksberg donne accès à son sauna.

Adaptez votre régime alimentaire

Avoir un moyen de brûler ses calories peut aussi s’avérer essentiel lorsqu’on se met à saliver sur des plats bien gras et des sucreries. Aah les dangers de l’hiver ! Le manque de lumière et le froid pousse à compenser par la nourriture. Comme souvent, bien utilisée, celle-ci peut devenir un atout :

Le cocktail vitaminé

  • Les fruits, les légumes, et les fruits secs pour faire le plein de vitamines. Les soupes et les smoothies sont mes meilleurs amis. J’ai également commencé à me presser deux oranges presque tous les matins.
  • Les compléments alimentaires peuvent combler les carences, notamment en vitamine D.
  • Manger danois : si ce n’est déjà fait, c’est le moment idéal pour se mettre au saumon et au hareng crus, naturellement riches en vitamine D et en omégas-3.
  • Pour se remonter le moral, les pâtisseries et les bonbons danois ne manquent pas ! certaines sont mêmes associées à cette période de l’année, comme les æbleskiver.
  • Les boissons chaudes : le café est très populaire en Scandinavie, et cela prend tout son sens en hiver pour se réveiller le matin quand il fait noir, et lutter contre cette envie de piquer du nez en fin d’après-midi. Il réchauffe aussi les mains, tout comme le gløgg ! Les boissons chaudes sont aussi un des ingrédients essentiels à un bon hygge d’hiver.

Le hygge danois

« Hygge », [HU-gueu] ce mot intraduisible que les Danois utilisent à tour de bras. Il englobe beaucoup de notions : agréable, cosy, relax. Il désigne l’environnement dans lequel vous êtes, comme une belle plage, un appartement bien décoré, ou encore un fauteuil confortable, mais aussi une atmosphère douce et cosy à la lueur des bougies ou du feu de cheminée. C’est un moment à part, une parenthèse seul ou en bonne compagnie, où les mauvaises ondes restent à la porte. Bref, c’est le moment idéal pour pratiquer son « hygge » à la danoise, et surtout pour rester social ! Garder le moral passe par une vie sociale active (voir ci-dessus : la météo n’est pas une excuse) !

Copenhague est une ville culturellement active. Elle propose toujours des activités en hiver, notamment les musées et théâtres. Quant aux soirs de week-end, les rues sont toujours aussi bondées et festives qu’en été ! Les marchés de Noël pullulent, bref…vraiment aucune excuse !

Si vraiment ce n’est pas votre truc de sortir, l’hiver en Scandinavie c’est aussi l’occasion d’ouvrir un bon polar ou de regarder une série danoise…toujours dans le respect de l’hygge !

Et sinon, le dernier recours : un billet d’avion direction le sud !

Paysage d'hiver à Copenhague


Si vous avez des conseils, des bons plans, des anecdotes: n’hésitez pas à partager…l’hiver n’est pas encore fini 😉

3 thoughts on “Survivre un hiver au Danemark

  1. Ton article m’a captivé, j’ai beaucoup aimé

  2. Je me souviens je me promenais toujours avec mon parapluie quand j’y étais, avec la peur que celui cI se retourne a cause du vent.
    Sur Nyhvan il a un café/ resto avec des plaides sur les chaises en terrasse c’est top ça 🙂

    • Ahaha le parapluie c’est risqué! Il y a pas mal des resto/cafés qui proposent des plaids en terrasse. C’est top pour rester dehors et prendre le soleil…et pour les fumeurs (il y en a beaucoup au Danemark).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *