Nordhavn, quartier futuriste de Copenhague

silo-portland-towers

Récit photographique d’une petite balade presque improvisée dans un quartier de Copenhague en pleine mutation.

De retour de vacances, je réalise avec plaisir que je m’étais inscrite à une visite des Nations Unies, le vendredi après-midi à 14h. Après une dizaine de jours à voyager à travers l’Europe, cette petite balade dans ma ville d’adoption me ramène un peu en vacances. C’est agréable de faire la touriste de temps en temps à Copenhague!

Par chance, le temps est radieux et j’ai du coup improvisé une petite balade extra en tout point, de l’autre côté du bassin de Nordhavn, sur le toit d’un parking auto pas comme les autres.

Une visite au QG des Nations Unies, à Copenhague

Vendredi, 13h50, le train régional S-tog me dépose à la station Nordhavn. Je traverse une zone en construction en évitant les flaques d’eau pour enfin déboucher sur l’impressionnant bâtiment en forme d’étoile, reposant sur sa petite île artificielle et officiellement internationale.

Une fois passé la sécurité de type aéroport, j’entre dans le magnifique hall des Nations Unies (FN Byen en danois), où se déploie le fameux piano brisé, aussi appelé escalier d’Harry Potter.

J’avoue que j’étais tellement subjuguée par l’escalier que je n’ai écouté la visite que d’une oreille distraite. À retenir: le bâtiment a été inauguré en 2013 par la Reine du Danemark et conçu par le bureau d’architectes danois 3xn (Den Blaa Planet, Royal Arena, entre autres). Tout y est pensé « sustainable »: de la gestion de la lumière au système de régulation de la température, en passant par l’utilisation de l’eau de pluie. Moderne!

Cependant, il est prévu que les 1500 employés déménagent dans deux grandes tours de 25 étages reliées par un couloir de verre au-dessus du bassin ou se gare le ferry pour Oslo.

Il paraîtrait également que le musée des Nations Unies arrive très prochainement à quelques pas…affaire à suivre!

► Pour réserver votre tour de 45-60 minutes (en anglais), chaque vendredi à 14h: (il faut juste un pièce d’identité valide et avec photo):

Public Tours

escalier-des-nations-unies

Un terrain de sport perché…sur un garage

Depuis le temps que je souhaitais grimper en haut de ce parking! Il a ouvert son toit à la fin août si je me souviens bien et les photos trouvées sur Instagram étaient plutôt alléchantes…mais bon entre le boulot et les cours de danois, je délaisse beaucoup la belle Copenhague!

Je longe les quais jusqu’au tours jumelles « Portland Towers »: des silos à ciment reconvertis en bureau (pokéstop entre les deux tours pour les joueurs), et j’arrive enfin près d’un gros parallélépipède rouge brun: pas de doute, c’est mon parking!

J’ai choisi l’accès sportif: l’interminable escalier qui calcule combien de temps il faut pour le grimper. Il suffit de pousser le buzzer en bas de l’escalier, et en arrivant au sommet…et le temps s’affiche sur un compteur, jusqu’au prochain coureur.

La vue au sommet décoiffe…et je ne parle pas seulement du vent!

Juste à côte, l’ancien silo taggé du fameux « Hav drikker MoellR » a bien changé, affublé de ses balcons métalliques.

copenhagen-skyline

Comme j’étais toute seule sur mon parking, j’ai testé TOUS les trampolines et TOUTES les balançoires, et j’ai même fait un selfie du haut du mât…mais alors vite fait, parce que vu le vent je n’étais pas très rassurée…d’où le regard inquiet sur la photo ^_^

► Pour aller plus loin du le quartier de Nordhavn, voici une galerie avec d’autres photos et surtout un lien pour apprendre plein de choses sur le projet d’Energy Lab qui vient de démarrer à Nordhavn:

L’école internationale de Copenhague: CIS

Un bassin plus loin, la belle école internationale arbore fièrement ses 12 000 panneaux solaires aux cinquante nuances de bleu. Un bâtiment hors du commun et capable de s’auto-alimenter en énergie à plus de 50 %.

Nous terminons l’exploration de Nordhavn par une zone n’apparaissant pas sur Google Map. C’était assez bizarre de voir notre petit point bleu se balader sur l’eau. Les gravas des travaux du métro on en effet été utilisés pour remblayer une zone mise hors d’eau par un puissant bras de bloc de granit. Une façon décoiffante de prendre de la distance avec la ville, entre terre et mer. Non loin, quelques moutons paissent de dunes parsemées de petits lacs. Un paysage étonnant, auquel nous ne nous attendions pas. Nordhavn ne finira jamais d’étonner!


Un quartier à surveiller où j’espère m’arrêter un peu plus souvent pour vous tenir au courant des trucs un peu fous qui poussent par là! 

2 thoughts on “Nordhavn, quartier futuriste de Copenhague

  1. Bonjour,

    Je rentre de Copenhague tout juste il y a une semaine. J’adore cette ville c’est mon 4 ème séjour.
    Ne connaissant pas Nordhavn, j’y suis allée et j’ai été scotché par l’innovation débordante des architectes. J’en ai même beaucoup pleuré
    en voyant cet urbanisme si bien intégré. Intéressant de savoir que l’on peut visiter l’Unicef.
    Merci pour toute ses infos. Michelle

    • De rien Michelle, c’est toujours un plaisir! C’est un quartier fascinant et en perpétuelle construction. C’est à chaque fois différent. /Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *