Lübeck, Reine de la Hanse

Lübeck

Petite autrefois grande cité hanséatique, la charmante Lübeck s’est tout simplement imposée sur la route de notre retour vers le Danemark.

Lorsque les noms des villes défilent dans la fenêtre du train, mon esprit s’égare dans des cités imaginaires, l’espace de quelques minutes avant de filer vers un autre paysage, une autre rêverie. Maintes fois j’ai eu occasion de me représenter Lübeck, ville historique, maritime, fief de l’écrivain Thomas Mann. Alors quand nous avons dû construire notre itinéraire entre la France et le Danemark, Lübeck est devenue une évidence, pour enfin combler cette irrésistible envie de sauter du train, franchir l’écran du rêve à la réalité.

► Fondée en 1143 sur la côte Baltique de l’Allemagne du nord, Lübeck fut, de 1230 à 1535, l’une des principales villes de la Ligue hanséatique, une association de cités marchandes qui parvint à établir un monopole sur le commerce dans la mer Baltique et la mer du Nord. Le plan de l’îlot qui abrite la Vieille ville de Lübeck, avec sa forme en lame de couteau, est déterminé par deux voies principales parallèles qui courent le long de la crête de l’île, remonte à la fondation de la ville et témoigne de son expansion en tant que centre commerçant de l’Europe du Nord.

La ville fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment pour son architecture de briques rouges.

► Les anciennes villes de la Hanse se repèrent sur les plaques minéralogiques des voitures allemandes par le H qui précède la première lettre de la ville: Hambourg = HH, Lübeck = HL, etc.

Le musée de la porte: Holstentor

Pour mieux comprendre l’histoire de la ville, le musée de l’étrange porte biscornue a été d’une grande aide. On y aborde le commerce de la hanse, l’évolution de la ville à travers les âges, ainsi que des éléments de l’histoire maritime et autres étonnants objets médiévaux, comme une ceinture de chasteté doublée de satin.

La ville aux sept églises

Abîmées par l’histoire, les fières églises de Lübeck ont mobilisé des volontaires du monde entier afin de leur redonner l’éclat d’antan.

► La nuit du 28 mars au 29 mars 1942 voit le premier bombardement massif d’une grande ville allemande par la Royal Air Force britannique.

Se perdre dans la vieille ville

Le marzipan, la spécialité de Lübeck

Ne quittez pas Lübeck sans une boîte de chocolats à la pâte d’amande. Le classique enrobé de rouge se décline en de nombreuses saveurs. Mes préférées: orange et pistache.

Adresses gourmandes

  • Niko der Grieche, Travemünder Allee 49 // Sur la route de Travemünde, une cuisine greque authentique et délicieuse
  • Im Alten Zolln, Mühlenstrasse 93-95 // Pour une bière, car le service est plus que lent
  • Schieffergesellschaft, Breite strasse 2 // Un classique à prix abordable pour un cadre somptueux et historique
  • Café Calma, Hüxstrasse 67 // Adresse originale en plein centre

Connaissiez-vous Lübeck? Avez-vous d’autres bonnes adresses à conseiller? 

2 thoughts on “Lübeck, Reine de la Hanse

  1. Voilà une étape incontournable : sa douceur de vivre (comme souvent en Allemagne), son passé hanséatique, sa situation, ses espaces verts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *