Les dix commandements du campeur sauvage écolo en Norvège

Quelques conseils pour faire du camping sauvage en Norvège et par extension, en Scandinavie, où le « allemannsretten » permet de camper librement dans la nature.

Comme j’ai reçu pas mal de questions en commentaires et sur les réseaux sociaux, voici quelques conseils qui nous ont permis de faire du camping sauvage en Norvège, en toute tranquillité, confort et bien sûr, en respectant cette belle nature qui nous a si bien accueillis!

Joys of wildcamping: a giant bathroom with a fantastic design

Une publication partagée par Julie (@scandinavia_dreaming) le

  1. De patience, d’observation et de chance tu t’armeras
  2. Une bonne carte tu auras (ou bien un téléphone intelligent)
  3. Un lac (et ou une rivière) tu chercheras (pour se laver et cuisiner avec de l’eau des montagnes)
  4. De la côte et des villes tu t’éloigneras
  5. Tes déchets tu trieras  (nombreuses stations de tri et collecteurs en supermarchés)
  6. Aucun savon ni produits chimiques tu n’utiliseras (un lac fonctionne en circuit fermé)
  7. L’anti-moustique tu n’oublieras pas (ou bien prends de l’altitude)
  8. De l’application Park4night tu te serviras (et te méfieras aussi)
  9. Un bon sac de couchage (en duvet) tu te muniras (0°C minimum pour l’été)
  10. Un petit réchaud démontable trangia tu utiliseras pour cuisiner (bouillir de l’eau pour les pâtes ou le café, car les feux sont théoriquement interdits en été)

► Pour prendre une douche avec savon, qui s’est avérée bien nécessaire en milieu de semaine, nous nous sommes rendus à un camping, qui nous a laissés nous laver et recharger nos réserves d’eau potable (moyennant 50 couronnes norvégiennes).

► Pour la grosse commission: il y aura toujours un moment ou vous passerez une aire de bord de route, un supermarché, un camping…pas de panique!

►Je développe un peu plus le sujet dans cet article sur notre premier road trip norvégien en camping sauvage:

Road trip en Norvège: de Bergen à Stavanger


Et vous, vous seriez aussi plutôt camping sauvage, petite hutte en bois, ou carrément hôtel ? 

2 thoughts on “Les dix commandements du campeur sauvage écolo en Norvège

  1. Merci pour cet article qui nous aide à préparer notre grand voyage ( en 2019, on part faire le tour d’Europe en campant)! Ca nous aide bien!

    • De rien ^_^ Nous avons vraiment mis en pratique les enseignements de notre premier séjour en Norvège en mode camping sauvage en 2013. Du coup j’ai voulu partager ces petits détails qui rendent vraiment le voyage plus confortable, et écolo. C’était vraiment facile de trier nos déchets: une fois on est même tombés sur une station de tri juste après avoir replié la tente! Et nous vidions aussi nos verres et électroniques (je pète toujours une ampoule de voiture en Norvège…) à chaque passage en supermarché. Bref, de quoi être en communion avec la nature en bon campeur responsable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *