L’amour à la nordique

Scandinavia and the world

Crédit: Scandinavia and the world

C’est la Saint-Valentin, alors quoi de plus naturel que de parler d’amour!? D’autant que c’est la raison pour laquelle je me trouve au Danemark aujourd’hui. Qu’en est-il du mythe du grand blond aux yeux bleus?

J’entends souvent que les Danoises, les Danois et les Scandinaves de manière générale sont très difficiles à approcher. Pourtant, je serais tentée d’affirmer le contraire. En tout cas, ceux que j’ai rencontré n’étaient pas très farouches. Cela dépend bien sûr de vos intentions. Le Scandinaves est plutôt spontané lorsqu’il s’agit d’une aventure d’un soir…à l’inverse, ils ont du mal à s’engager dans des histoires plus sérieuses.

Romantiques les Scandinaves?

Les Français sont considérés comme le peuple le plus romantique au monde. Paris, capitale de l’amour! Le cliché du Scandinave serait plutôt le grand blond, sauvage, peu pudique et très alcoolique. Ce n’est pas complètement faux. Mais le Scandinave a un petit cœur sensible, si si. En gros, comme en amitié, il ne s’expose pas s’il sent qu’il va y avoir de la casse (toujours efficace). Réputé pour sa franchise, il n’hésitera pas à le faire comprendre clairement. J’ai de plus en plus tendance à croire que les Nordiques vivent en noir et blanc. Soit ils sont très froids et cassants, soit tout le contraire.

79c74054bf981e9c1fb1056b67e6c7c0

Les capitales du nord ne sont pas toujours évoquées pour leur côté romantique. Paris, Venise, Rome…offrent un peu plus de soleil et de vin, mais j’ai encore le doux souvenir de cette belle balade en bateau sur le bras de mer traversant Copenhague, du temps ou Esben me faisait découvrir sa ville. Le froid n’est il pas fait pour devoir se réchauffer? D’ailleurs, rien de plus romantique qu’une cabane de bois dans la neige, et toutes ces bougies qui créent cette fameuse atmosphère de hygge.

Dans un précédent post je vous explique pourquoi Copenhague est parfaite pour petite escapade en amoureux!

Escapade romantique à Copenhague

Pour la petite tradition ultra-romantique, les Danois envoient une carte anonyme à leur bien-aimé(e) au moment de Pâques. Lorsque je vivais encore en France, Esben m’en avait envoyée une, entièrement confectionnée par lui-même, de la lettre à l’enveloppe, contenant un crocus séché. En guise de signature, l’amoureux secret signe d’un point par lettre de son prénom. J’ai vite deviné de qui il s’agissait 😉

Cette adorable tradition liée à Pâques (et non pas à la Saint-Valentin comme on peut parfois le lire) s’appelle une gækkebrev.

À Noël, tous les enfants fabriquent des julehjerter, qu’il suspendent un peu partout. Love is in the air!

Séduire un Viking

Romantique ou pas, le Scandinave n’a pas l’habitude de faire le premier pas…c’est même précisé dans le petit guide de conversation danoise d’Assimil! C’est aux demoiselles de montrer leur intérêt, et de chasser le mâle.

Cela ne veut pas dire qu’aucun Scandinave de vous fera d’avances. J’aime beaucoup cette expression: « If alcohol vanished from the Earth, so would romance in Denmark ». Quelques grammes d’alcool dans le sang et le timide blondinet se transforme en vaillant conquérant, qui d’une main sûre viendra vous accoster le postérieur (ça marche aussi pour les gays).

38672_johnny_bravo

J’aimerais aussi souligner que le Scandinave peut avoir un comportement différent selon votre nationalité. Au Danemark, je ne remarque pas vraiment de marque de galanteries de la part des hommes dans la vie de tous les jours. Jamais de porte tenue, ni de compliment sur mes vêtements, voire, ils me piquent mon tour dans la queue pour la cantine ou le bar. L’égalité des sexes passe par là. Cela a aussi des bons côtés. Mais, du moment qu’ils repèrent la Française, ils deviennent bien plus prévenants que des Français, ou les Latins par extension. Il faut garder en tête que de proposer à une Danoise de lui porter son sac peut se solder en baffe. Alors qu’en présence d’une Française, le Danois peut (enfin) se la jouer romantique sans se faire repousser à la première tentative (ces petits cœurs sensibles).

Si les Nordiques ressemblent peu ou prou à des porcs-épics du sentiment, comment font-ils pour trouver l’amour? Outre la bière, l’autre boisson socialisante est le café, ou le moment du fika pour les Suédois. Quand je suis arrivée  au Danemark, la chaîne de supérettes 7-Eleven proposait des gobelets de café à emporter de couleur rouge ou verte selon le statut amoureux. Parfait pour engager la conversation dans le train du boulot, ou à une terrasse.

Comment les aborder? Bonne question! De manière sincère et naturelle, armée d’une patience infaillible et d’une volonté indéfectible. En général, un regard appuyé de plus de trois seconde est interprété comme du flirt…Et monsieur n’en fera pas plus: à vous de faire le reste. Si c’est lui qui vous fait du rentre-dedans, il y a des chances qu’il soit saoul, et/ou qu’il veuille une histoire d’un soir. Car en général, plus vous lui plaisez, moins il le montera. C’est un bon test 😉 Prendre son temps n’est pas non plus une si mauvaise idée lorsqu’on y pense à deux fois. Pour une relation sérieuse, comptez plusieurs mois à se tourner autour à faire connaissance.

► Phrase clef à prononcer avec un léger accent français: « Giv mig et kyss og knus! », (fais-moi un bisou et un câlin).

► Je rigole: lisez plutôt ce très bon article (en anglais) sur les règles du rendez-vous galant.

Vivre en couple binational

Si d’aventure un Scandinave vous met le grappin dessus et vous ramène en drakkar dans son pays de glace –un art ancestral chez eux, vous goûterez au joies des tâches ménagères partagées, à la gestion de conflit rationnelle…et à la couette séparée! Chacun son duvet, comme ça pas de lutte acharnée pour agripper quelques centimètres de chaleur supplémentaire.

Si vivre en couple binational présente des avantages, cela comporte aussi des inconvénients. S’expatrier fait partie des plus lourdes décisions que j’ai eu a prendre, sans trop savoir si une relation à distance se concrétiserait en vie de couple épanouie.

Manga

Quand il a fallu faire le choix et que je me posais des questions sur les distances culturelles (c’est déjà assez compliqué pour les hommes et les femmes de se comprendre dans la même langue), une amie parisienne m’a rassurée en me disant que c’était extraordinaire de faire découvrir sa culture à son partenaire, une sorte de piment dans la relation. Au final, je n’ai gardé que le côté positif de la chose: rejoindre Esben au Danemark c’était une marque de confiance, comme faire tapis: ça passe ou ça casse. J’aurais vite été fixée. Elle avait raison: impossible de s’ennuyer en couple quand on a tellement de choses à découvrir l’un de l’autre!

Certains diront que la barrière de la langue induirait de malheureux malentendus. Au contraire, j’ai remarqué que d’utiliser l’anglais comme langue commune apaisait bien des choses: difficile de s’emporter dans une langue qui n’est pas la sienne. Les mots sont plus pensés, plus mesurés.

Comme j’ai reçu des tonnes de conseils avant de partir au Danemark, j’ai également entendu qu’un Scandinave (me) fuirait à l’approche du conflit. Pour sûr, bien que souvent maladroit, le Nordique va chercher à l’éviter, mais il est aussi champion dans la gestion de problème et dans la discussion posée. Pour énerver un Scandinave, il faut vraiment y aller fort!

► Pour les choses à éviter, (re)lisez Comment énerver un Danois.

► Une article en anglais pour ne plus jamais être célibataire en Suède par The Local.

► Le vocabulaire amoureux (anglais / danois) concocté par mon ancienne école de langue.


Ceci est le fruit plus que subjectif d’expériences sentimentales avec un Suédois puis un Danois: peut-être avez-vous vécu quelque chose de similaire…ou de complètement différent? Racontez-moi tout! ^_^

11 thoughts on “L’amour à la nordique

  1. Amusantes ces différences culturelles !
    Et joyeuse St Valentin !

  2. Pour ma part, je dois me méfier de ma xénophilie:
    Toute personne parlant une autre langue me semble merveilleuse, au moins un temps.
    Impossible de me raisonner!
    Le formidable irlandais s’est avéré être assez banal, après quelques semaines…

  3. Salut Julie,

    j’ai découvert ton blog il y a bientôt 2 ans. A l’époque, je vivais une relation à distance avec mon Grand Danois de Copenhague, originaire de Randers. Il a décidé il y a 1 an et demi maintenant, de tout plaquer et de me rejoindre dans mon village natal du Sud de la France… Autant te dire, que ce fut un choc des cultures pour lui. Passer d’une capitale qui vit jour et nuit à un bled de 3000 habitants, d’un bon air frais toute l’année à la « canicule » et le soleil sur sa peau de roux 365 j/an. Et le français qui lui donne du fil à retordre, etc… Nous parlons anglais entre nous.
    Je reconnais bien la description que tu fais du scandinave qui attend que la fille prenne les devants, de son envie de prendre le temps au début de la relation, du cœur sensible, des longues discussions afin de « gérer » un malentendu…etc… et quelque chose qui m’a carrément choquée et déstabilisée et au sujet duquel nous avons eu une de ces longues discussions : chacun sa couette!!! Maintenant, j’en ris 🙂
    2 ans et demi après, je continue de découvrir et de comprendre son caractère… je n’ai pas eu droit à ma carte de st valentin moi 🙂 mais j’adore le partage des tâches ménagères; çà change des méditerranéens!
    Je continue de te lire et ton papier sur les berceaux dans la rue en plein hiver a été également le sujet de maintes discussions avec mon bien-aîmé et mes amies françaises!
    Bonne continuation
    Béatrice

    • Salut Béatrice,
      Merci pour ta jolie histoire d’amour franco-danoise! C’est la situation inverse, c’est marrant 🙂 Mais pour avoir passé trois ans au Danemark, je comprends un peu pourquoi il a bien voulu migrer au soleil du sud 😛 Moi j’ai préféré aller au nord, car j’avais un peu peur de me faire voler mon Danois en France. Non, je rigole, mais c’est vrai que comme ils sont tellement adorables (quand on sait lire entre les lignes des sentiments peu exprimés), c’est difficile de ne pas penser que ça ferait des envieuses 😉 De ton côté, pas tentée par le Danemark? /J.

  4. Coucou Julie!

    J’adore ton blog!! je viens de le découvrir et j’ai déjà lu casi tous les articles!!!
    Tu fais très bien passer à tes lecteurs tous les sentiments de l’expatriation au Danemark. Je te rejoins sur tellement de points!

    Je suis exactement comme toi. Moi aussi je me suis expatriée au Danemark à cause (ou grace à) d’un Viking, à Aalborg dans le Nordjylland depuis 4 ans. l’expatriation, l’intégration et la relation binationale n’est pas facile tous les jours, mais on y gagne tellement au final! J’adorerais te rencontrer un jour où je suis de passage à Copenhague pour écouter toutes tes anecdotes de vive voix et discuter de tout ca!

    Ps: j’ai tellement ri sur la couette séparée!!! Mais après plusieurs années de batailles, j’ai reussi à lui faire adopter la double couette! Et il adore!!!

    • Hej Christelle!
      Merci beaucoup pour ton message et ton avis qui a d’autant plus de poids que tu es toi aussi expatriée au Danemark depuis plusieurs années #warrior 🙂 Je suis très impressionnée que tu aies lu tous mes articles…ça a dû prendre du temps 😛
      Fais-moi signe quand tu passes à Copenhague, j’aurai également plaisir à te rencontrer…ou bien je passerai à Aalborg, où je ne suis malheureusement jamais allée. Je me demande d’ailleurs comment est la vie là-bas: tu te plais?
      Pour la couette, nous avons les deux : la grosse couette double pour l’hiver et deux légères en été. L’art du compromis 😉

      • Hello Julie ?

        Ben écoute, oui Aalborg c’était sympa pour les études. Forcément c’est un peu petit par rapport à Cph et on a vite fait le tour mais la famille de mon copain habite la bas, alors on est un peu comme à la maison dans cette ville.
        Mais pour venir nous voir, Il n’y aura pas besoin de monter si haut! On vient de déménager il y a moins d’un an à Silkeborg (où j’ai trouvé du travail). C’est encore plus petit comme ville mais apparement l’une des plus agréable à vivre du dk ? (C’est ce que tout le monde me dit). Juste à côté du Mont Blanc danois (Himmelbjerg 147m)… ?

        Hils fra jylland ?

        • Hello Christelle! Aahh super! Tu travailles dans quoi? Il faut vraiment que je prenne le temps de visiter un peu plus le Jutland! Peut-être cet automne 😉 Salutations de CPH 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *