24 heures à Tampere

Esben dans le train finlandaisToujours en quête de neige, l’idée est de sortir un peu d’Helsinki, afin de voir un peu de pays. Depuis Helsinki, la première grande ville en direction du nord est Tampere, en Finlande centrale. Tickets en poche, nous grimpons dans un train ultra-moderne, connecté et tout confort. Celui-ci nous emmène à Tampere en 1h30 de paysages en cinquante nuances de blanc.

Se perdre dans les rues de Tampere

Rien que la balade dans les rues de Tampere est intéressante car elle permet de comparer son ambiance avec celle d’Helsinki. Tampere est surnommée la Manchester du nord, et ce n’est pas sans raison. Vous n’aurez pas marché 5 minutes vers le centre-ville sans le constater. Son passé industriel, mêlé à de l’architecture soviétique et scandinave en fait une ville assez particulière et plaisante à parcourir. À Tampere, deux lacs se rejoignent, séparés par un barrage, gardés par les statues colossales du pont Hämeenkatu.Pont principal de Tampere

Une petite visite à l’office du tourisme vous renseignera sur toutes les possibilités qu’offre la région, et il y en a pas mal ! Afin de découvrir les rues de Tampere, nous avons opté pour la très belle carte « From locals with love », créée par « Tampere All Bright ». Elle fonctionne un peu comme les carte « Use It » que nous avions testé à Aachen, à savoir que des jeunes de la ville ont répertorié au moyen de petites pastilles de couleurs, les meilleurs musées, magasins, restaurants, bars, etc. C’est visuellement très bien fait et extrêmement pratique. Bravo !Les deux lacs de Tampere

Quelques musées de Tampere

Musée Lénine tarif (4-6€). Le seul et unique de tout l’ouest ! 2015 est votre dernière chance pour apprécier le côté vintage (et donc authentique) du musée Lénine de Tampere, avant restauration en 2016. Un voyage dans le temps, à la gloire du plus grand homme d’Etat de tous les temps !

Musée Muumi ou la Moomin Valley (ça fait rêver), tarif (3-7€).

Les illustrations ont été sélectionnées à partir d’une collection de 2 000 œuvres originales de Tove Jansson. Certaines illustrations sont très délicates, comme les sgraffiti et sont présentés dans une salle noire. Plusieurs scènes des aventures du plus célèbre des trolls finlandais sont représentées en maquettes amusantes et riches de détails. Pour les fans du petit personnage, la boutique est un passage dangereux. Mais je ne saurais que conseiller de garder vos économies pour la boutique dans le bâtiment interstellaire de la bibliothèque municipale, où le choix est bien plus grand et les prix parfois moins élevés.

Pour 2016 ! Moomin Valley va bientôt déployer un peu plus de 1000 mètres carrés, c’est-à-dire environ trois fois plus d’espace que les installations temporaires actuelles.

La bibliothèque

En marchant vers la Moomin Valley, vous ne manquerez pas de remarquer un bâtiment sombre, s’apparentant à une protubérance champignonneuse ou une soucoupe volante ayant atterri violemment avant de cramer. L’intérieur contraste entièrement, mis à part l’empire de la courbe. Juste avant d’y entrer, nous sommes tombés par hasard sur une jolie petite grotte regorgeant de trésors Muumi. Apparemment Tove Jansson n’avait pas souhaité cette dérive commerciale, mais c’est tellement adorable, comment ne pas craquer ?

Le quartier des designers

Le design finlandais a plutôt la côte, et Tampere ne manque pas de boutiques, au point d’avoir créé une carte spécifique. Beaucoup de boutiques de fripes / décoration / design / tricot se trouvent dans le triangle des rues Hatanpään valatie, Otavalankatu et Verkatehtaankatu.

Où manger un bout à Tampere?

Le midi, affamés que nous étions, nous nous sommes précipités vers Kauppahalli, les halles couvertes de Tampere.

On nous a conseillé le Mustamakkara, sorte boudin noir façon black sausage, avec une sauce aux baies. Il y a beaucoup de lounas, ou on peut se préparer une assiette bien généreuse, comme au self. Bonne réduction pour les détenteurs de carte étudiante.

Café Runo et le torréfacteur Mokkamestarit ont tous deux remporté la palme de nos cafés préférés. Respectivement Ojakatu 3 et  Verkatehtaankatu 9.Café à Tampere

Heinätori : dans une ancienne gare, ce restaurant très chic mais abordable propose une carte de produits locaux. C’est un peu excentré, cependant le cadre est charmant surtout quand il se met à neiger. Pyynikintori 5.

Pour ceux qui aiment prendre de la hauteur : La tour d’observation Näsinneula, pour son restaurant panoramique tournant à une vitesse d’une révolution toutes les 45 minutes. Dessinée par Pekka IIveskoski, c’est la plus haute construction de Finlande (168 mètres), accessible grâce à l’ascenseur (également) le plus rapide du pays, à savoir pas moins de 6m/s. Pour un autre point de vue intéressant sur la ville de Tampere, il y a aussi le skybar de l’hôtel Torni, près de la gare centrale.

Just married

On a testé un hôtel automatique en Finlande

Hotelli Ville, Hatanpään valtatie 40

Un système pas très humain ? Oui et non. Le check-in se fait au pub juste à côté, entre 15h et 23h. L’accueil est sympa et jeune. Le pub est très cosy et propose des jeux de société.  Le barman vous file le code d’accès pour la porte du bâtiment, puis de la chambre. L’avantage de ce système automatique est qu’il réduit les frais de personnel au maximum. En ce moment les chambres sont à partir de 32€ la nuit. Vous partez quand ?

Pour un prix rikiki, vous bénéficiez d’une chambre standing 2-3 étoiles avec,

  • Une grande salle de bain et sèche-cheveux,
  • Une cuisine au mieux, au pire un frigo, une bouilloire, un micro-onde et quelques ustensiles.
  • Une télé et ses chaînes finlandaises, top !
  • La wifi sans code.
  • Un parking gratuit.
  • Une tranquillité absolue et une propreté implacable.

Le petit moins si on n’aime pas marcher : c’est à 2km du centre. Mais un très joli parc se trouve juste à côté, et nous avons écopé de deux balades romantiques au bord de l’eau, sous la neige. Il y a pire.

Si vous préférez quelque chose de plus central, le Mango hotel offre également un système de porte à code.

Une pause relaxante sauna de Rauhaniemi

Un incontournable du style de vie finnois, c’est le sauna. Tampere possède deux très anciens saunas, c’est pourquoi nous avons gardé ce moment détente (et de culture) pour cette étape du voyage.

Lac près du sauna de Tampere

Le sauna de Rauhaniemi est un des deux bains publics de Tampere, avec Kaupinoja. Nous l’avons choisi à cause de sa proximité avec le lac. Pour s’y rendre c’est simple et rapide (15min) avec le bus 2, longeant l’avenue principale de Tampere, et descendre à son terminus.

Ouvert l’après-midi jusqu’en début de soirée : 15h-20h30.

Nous y sommes allées un vendredi soir, et nous nous sommes retrouvés seuls étrangers, dans une communauté finnoise où tout le monde se connait et vient probablement là tous les vendredis après le boulot (voire plus). Équipés, et sûrs d’eux, leurs gestes sont ceux des habitués. De la même manière, ils plongent sans sourciller dans la petite poche d’eau glacée percée dans la surface glacée du lac. Toute hésitation est fatale : il faut plonger ou renoncer.

Prévoir un maillot de bain, une bouteille d’eau, des tongs, une serviette, de quoi se laver, s’attacher les cheveux ou un bonnet / bandana. Des casiers sont disponibles dans le vestiaire ou à l’accueil.

La marche à suivre classique:

  • S’acquitter de 5,50€  à un portier bourru et déposer ses objets de valeur dans un casier à l’accueil.
  • Passer au vestiaire pour enfiler un maillot de bain, bonnet et tongs.
  • Prendre une douche.
  • Entrer dans le sauna, munis d’une planche ou d’une serviette pour s’asseoir. Attention, il faut toujours poser ses fesses du même côté, sinon c’est crado. Lancer un salut général ou faire un signe de tête, genre marin breton.
  • Préférer le rang inférieur, où il fait moins chaud, même si tout est relatif.
  • Se faire envelopper d’une insupportable bouffée de chaleur dès que quelqu’un arrose les braises à l’aide d’une belle louche en bois.
  • Quand vous vous liquéfiez littéralement et que vous ressemblez à un homard, il est temps de sortir et de courir vers le lac. Une demi-heure plus tôt, vous n’auriez même pas osé vous aventurer sans manteau, maintenant vous courrez dans le vent froid et la neige, presque nus, en regardant cette eau glacée comme un paradis salvateur des chaleurs de l’enfer. Psssssssshhhhhhhh ! Se jeter d’un coup, sans y penser…sinon vous ne le ferez jamais.
  • Sortir de l’eau, à peine refroidis, rejoindre les autres sur un banc à l’extérieur et sirotez votre eau ou votre bière (très local). Quand les frissons reviennent, vous retrouverez avec bonheur la chaleur du sauna (après un rinçage de pieds).
  • Et ainsi de suite…3, 4, 5 fois selon la forme. Attention, ça épuise, mais qu’est-ce qu’on se sent bien après 😉

téléchargement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *