Une journée dans le centre de Tallinn

Une escapade de deux jours à Tallinn, en prenant le bateau depuis Helsinki.

Il suffit de deux heures de bateau sur le catamaran ultra-rapide pour relier Helsinki, la capitale finlandaise, à sa jumelle estonienne, Tallinn.

Théâtre de nombreuses festivités, le trajet est haut en couleur, et largement abreuvé de bière. Même arrimé, ça continue de tanguer pour les passagers qui se dirigent expressément vers la sortie du ferry, pour continuer leurs agapes en ville!

Quelques pas plus loin, nous voici dans l’enceinte fortifiée du vieux Tallinn.

Autour de la place de l’hôtel de ville

Au coeur de la ville de Tallinn, la place du l’hôtel de ville est très animée. Le bâtiment a fêté ses 600 ans récemment et sa tour offre une vue exceptionnelle sur les maisons colorées de la capitale estonienne.

► Ne manquez pas de visiter la vieille pharmacie, toujours en activité et en libre accès.

Des petites détails amusants pour qui sait lever le nez

Dans les petites dans les rues médiévales de Tallinn…comme la maison du voyeur (rue Pikk).

L’église du saint esprit (Püha Vaimu) et son horloge encastrée dans le mur:

L’église Niguliste malmenée par le temps et les hommes

Érigée par des marchand allemands de l’île de Gotland, cette église est vouée à Saint-Nicolas, protecteur des marins. Nous y avons notamment vu une danse macabre du XVe, copie de celle disparue à Lübeck par le bombardement anglais de 1942. L’église est également réputée pour son acoustique: vérifiez s’il y a un concert de jazz pendant votre séjour!

La ville haute de Tallinn

La cathédrale Alexandre Nevski

Kiriku à Tallinn

La muraille qui a marqué l’histoire danoise

Bâtie au XIIIe, elle fait 4km de long dont 2 toujours intacts, ainsi que 26 de ses tours. Parmi elles, ne manquez pas Kiek de Kök, près du Jardin du Roi du Danemark. C’est aussi l’endroit où le drapeau danois – dannebrog, est tombé du ciel en 1219, lors d’une bataille.

Les belvédères de la colline de Toompea

Un côté vers la mer et l’autre vers le quartier des affaires.

Voir Saint-Olaf et l’ancien QG du KGB

Tallinn, c’est avant tout se perdre dans un enchevêtrement de maisons colorées

Le quartier latin

Les artisans du passage Sainte-Catherine

Atmosphère médiévale dans cet petit chemin de traverse, dont les arcs-boutants nous saluent au passage des nombreuses échoppes d’artisans.

Les artisans, habillés à la mode médiévale, tiennent eux-mêmes leurs boutiques et confectionnent leurs objets, entre deux clients. On les retrouvent également regroupés dans un magasin commun, rue Viru: Shopping Estonian House.

Que ramener de Tallinn et d’Estonie en général?

  • du feutre
  • des objets en bois
  • des bijoux en verre soufflé
  • de la ferronnerie / métaux
  • du cuir
  • de l’ambre…même s’il n’est pas collecté localement (pas intéressant lorsqu’on vient du Danemark)
  • de la fourrure
  • des lainages
  • des tissus en lin

Le monastère dominicain

Que découvrir autour du centre-ville de Tallinn?

Carnet pratique de Tallinn

Nous avons dormi dans l’hyper centre, dans l’arrière-cour de la maison ci-dessous. C’était très pratique pour tout faire à pied tout en étant très calme.

Où nous avons mangé dans le centre de Tallinn:

  • Petit déjeuner chez Gustav à défaut de pouvoir aller au café comète/ Kohvik Komeet au 4e étage-terrasse du Solaris
  • Lunch à Must Puudel, une petite adresse retro bien cachée et pas du tout touristique!
  • Dîner à Vanaema Juures, une adresse traditionnelle réputée, à l’ombre d’un sous-sol.

Tallinn card ou pas ? Le premier jour, nous avons ciblé des activités gratuites, pour ensuite profiter de la Tallinn card la deuxième journée. Le rapport qualité-prix est assez intéressant lorsqu’on prévoit de se déplacer en transports en communs pour explorer un peu en dehors du centre-ville.


Voilà pour une première visite! Êtes-vous déjà allé à Tallinn ou dans une autre capitale de la la mer Baltique…qu’en avez-vous pensé? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *