Se déplacer en transport en commun à Copenhague

Carte du métro de Copenhague en 2019.

Quand le vélo ne suffit pas:

À la fois simple et compliqué, le système de transports en commun de Copenhague et alentours mérite une « petite » explication. Car ce serait dommage de se tromper et de se prendre l’amende à 750 couronnes (100 euros). Si vous voyager en famille, ça peut monter vite…Alors concentration: une fois que c’est compris, c’est en fait très simple et pratique!

Planifier votre voyage

Sur votre ordinateur, allez sur Journeyplanner.dk (ou Rejseplannen si vous lisez le danois). Il y a aussi une application: Rejseplanen (sur IOS et Android). C’est un outil extrêmement utile qui inclut une fonctionnalité pour envoyer vos mémos sur votre téléphone ou calendrier électronique.

Quel billet choisir?

En visite à Copenhague pour moins d’une semaine

La meilleure option dépend de combien vous serez à voyager et pour quelle distance, car sinon j’aurais tendance à vous conseiller de louer des vélos:

Le ticket à l’unité
Ceux-ci peuvent être achetés à des stations de train et de métro ainsi que dans le bus (prévoyez de la monnaie), ou bien par sms. Un billet de 2 zones, couvre l’ensemble de Copenhague (mais pas l’aéroport qui nécessite 3 zones), dure une heure de l’achat et est de 24 DKK. Ces billets peuvent être utilisés sur tous les modes de transport.

Les geeks téléchargeront l’application Mobilbilletter Hovedstaden,grâce à laquelle vous pouvez acheter des billets individuels ou une klippekort virtuelle qui pour l’achat de 10 tickets, réduit leur pris à 15 couronnes. Pour la version anglaise, cliquez sur Indstillinger (qui signifie «paramètres») dans le coin inférieur droit et choisissez l’anglais sous Sprog (ce qui signifie «langue»). Ensuite, vous pouvez ajouter vos informations de carte de crédit et sélectionnez le tarif et les zones que vous souhaitez (d’où l’importance de bien savoir où on va).

Le billet 24 heures, toutes zones confondues
Ce pass coûte 130 DKK et peut être utilisé pendant 24 heures sur tout le réseau, toutes les zones confondues. Deux enfants de moins de 12 ans peuvent circuler gratuitement avec vous, tandis que les enfants de 13 à 16 ans peuvent acheter le même pass pour à tarif réduit.

 Le billet 24-72 h, zones 1-4
Un forfait de 24 heures (incluant l’aéroport) coûte 75 DKK, et un abonnement de 72 heures coûte 190 DKK. Des prix spéciaux s’appliquent aux moins de 16 ans.

La Copenhagen Card
Cette carte peut être achetée par tranches de 24 à 120 heures (les prix varient  entre 51 et 113 euros et sont à vérifier sur le site de la Copenhagen Card). Elle comprend tous les transports dans les zone 1 et 2, ainsi que l’accès gratuit pour 75 musées et attractions. En outre, vous obtenez des réductions dans certains restaurants.

Expat à Copenhague: pour 1 mois ou plus

Le vélo est évidement quasiment obligatoire, mais parfois il ne suffit pas.

La rejsekort
La rejsekort (carte de voyage) est un pass électronique que vous rechargez, puis passez devant une borne lorsque vous entrez ou sortez. Il calcule et déduit votre tarif automatiquement et en fonction de l’heure (moins cher en heures creuse) et peut être rechargé en ligne ou à des machines autour du métro et des gares. Si vous oubliez de « checke ud », vous êtes facturé de 50 couronnes quoi q’u’il arrive et votre carte sera bloquée au bout de trois oublis.

Si vous avez un numéro de CPR, la carte elle-même est gratuite et peut être commandée en ligne ici ou ne peut être achetée que dans les gares de Nørreport et la gare centrale de Copenhague, ainsi que dans d’autres points de vente au Danemark.
Si vous n’avez pas de numéro de CPR, vous pouvez acheter une carte anonyme, pour 80 kr. Vous bénéficierez toujours de tarifs moins chers, mais ne recevrez pas de rabais spéciaux accumulés comme avec une Rejsekort personnelle. Notez également que vous devrez ajouter un minimum de 70 kr à votre carte si vous voyagez à Copenhague, et 750kr si vous souhaitez voyager régionalement.

C’est une bonne option si vous n’utilisez les transports en commun que de manière ponctuelle. C’est toujours bon d’en avoir une dans la poche, juste au cas-où votre vélo vous lâche, ou pour faire une jolie balade en train jusqu’à Helsingør et dans les alentours de Copenhague. Malheureusement, la carte n’est « que » valide sur tout le territoire, et ne permet pas de passer le pont de l’Øresund.

La periodekort – l’abonnement mensuel (ou plus)
Si vous prévoyez d’utiliser régulièrement le bus, le train, le métro (plus de 2 fois par semaine ou pour votre trajet quotidien), ce forfait mensuel vous permettra d’économiser beaucoup d’argent. Par exemple ma carte me permet de payer mes trajets pour aller au boulot deux fois moins chers que si j’utilisais ma rejsekort. Il s’agit d’un petit livret que vous montrez lors de l’inspection dans le train et le métro, ou à présenter au chauffeur de bus. Lors de l’achat, vous devez apporter une photo d’identité et il vous sera demandé de fournir une preuve adresse (comme la carte jaune de résident). Veuillez noter que ce ticket ne peut être acheté que par tranche de 30 jours ou plus. Le premier achat doit être effectué à une billetterie de la DSB (Gare centrale et Nørreport sont les plus populaires, mais j’ai créé ma carte au kiosque Shop’N play près de chez moi…sans grand succès d’ailleurs). Une fois que vous avez la carte, elle peut être renouvelée à ces mêmes bureaux ou aux guichets automatiques (ça prend deux minutes max: avec votre numéro de carte d’abonnement la machine retrouve vos détails personnels et il y juste à changer les dates et régler).

Il est aussi possible d’acheter sa carte mensuelle sur téléphone, mais perso je trouve que l’application fonctionne mal, et il faut toujours être sûr d’avoir de la batterie sur son téléphone.

► NOUVEAU: La pendlerkort et la pendler kombi, qui permet d’avoir une carte mensuelle combinée à la rejsekort classique. Plus de détails sur le site de rejsekort.dk 

Comprendre le système de zones

Pour s’éloigner de Copenhague, il vous faudra vérifier la carte des zones et bien vous assurer que vous avez un billet qui couvre toutes les zones que vous traversez. Contrairement à beaucoup de grandes capitale, ce n’est pas un système en anneaux, mais plus en lignes droites (suivant plus ou moins les trajets dans lignes de trains) combiné à des cercles concentriques. Récemment, j’ai reçu une amende parce qu’on ma vendu un ticket (à la con) qui me faisait passer de la zone 31 à 51. Bref, je me suis fait arrêter dans la zone 41, après avoir utilisé cette carte de transport pendant trois mois. La blague. Mais, bon en trois mois de contrôles hebdomadaires, personne n’a été foutu de me signaler qu’il y avait quelque chose de bizarre avec ma carte. Ce qui montre bien que personne n’y comprend vraiment tout dans ce système.


Les différentes offres de transport en commun

Le métro

Le métro est automatique et tourne en permanence 24/24, 7/7. Les trains arrivent toutes les 2-4 minutes pendant les heures de pointe et 3-6 minutes en dehors des heures de pointe et pendant les week-ends. Vérifiez sur Journey Planner pour les heures entre minuit et 6h du matin.

Une nouvelle ligne de métro est en construction, donc il y a pas mal de problèmes sur les lignes. On ne sait pas trop quand est-ce que ce sera fini. En gros c’est repoussé d’un an tous les ans. On croise les doigts pour 2019!

Les vélos peuvent être pris dans métro pour un supplément de 13 couronnes à ajouter sur la borne au gros rond bleu, en appuyant sur + en en faisant défiler les options. Attention: vous ne pouvez pas amener votre vélo pendant les heures de pointe, du lundi au vendredi,  de 7h à 9h et de 15h30  à 17h.

Le bus

S’il y a une chose à retenir des bus à Copenhague, c’est que les bus A passent à une fréquence plus élevée que les autres. Il y a sept bus de type A dans le centre de Copenhague, qui couvrent les principaux axes. Ils passent toutes les 3-7 minutes pendant les heures de pointe (7h-9h le matin et 15h30-17h30 l’après-midi) et sinon toutes les 10 minutes avant et après l’heure de pointe. Ils fonctionnent également la nuit à fréquence réduite.

Les huit bus S qui circulent toutes les 5-10 minutes pendant les heures de pointe et toutes les 20 minutes en dehors des heures de pointe. Ce sont des autobus de banlieue qui ont moins d’arrêts que les bus A. Ils fonctionnent entre 6h et 1h du matin.

D’autres autobus réguliers de route qui fonctionnent à travers Copenhague sont indiqués par les lignes jaunes.

Movia fournit des cartes de toutes les lignes de bus. C’est une bonne idée d’enregistrer ces fichiers PDF sur votre téléphone que vous puissiez les avoir quand vous en avez besoin, mais un coup de resjplanen ou google map peut aussi vous indiquer le prochain bus à passer sur votre route.

Le train ou S-tog

Les trains ou sortes de RER (s-tog) sont interurbains et fonctionnent entre 5h du matin et minuit trente le soir. Contrairement au métro où il faut acheter un billet pour son vélo, vous pouvez amener votre bécane gratuitement et le garer dans les wagons prévus à cet effet. C’est génial pour faire une balade à vélo dans la campagne, ou bien pour aller au boulot. Beaucoup de Danois on un vélo à chaque bout du train. J’ai donc un vélo qui m’attend à Lyngby (15 km au nord de Copenhague), que je n’utilise qu’entre la gare et mon lieu de travail. Quand je rentre à Copenhague, j’ai mon autre vélo qui m’attends sagement. Comme ça, je n’ai pas à m’embêter à transporter mon vélo dans le train deux fois par jour. Ce qui peut être compliqué aux heures de pointe…et puis j’ai toujours l’angoisse de l’oublier en sortant 😀

Attention, si vous empruntez le train régional, pour aller à Roskilde ou plus loin, il faudra vous acquitter d’un billet supplémentaire pour votre vélo, comme pour le métro.

Le bateau-bus

Les Havnebusserne fonctionnent avec un ticket normal (selon ce que vous avez choisi, du moment qu’il couvre 2 zones, qui est le minimum. Ils ont six arrêts: Det Kongelige Bibliotek (Den Sorte Diamant) – Knippelsbro – Nyhavn – Holmen Syd – Holmen Nord – Nordre Toldbod. Le bateau opère en semaine de 7h – 20h, et le week-end 10h – 20h

Vous pouvez y embarquer votre vélo gratuitement. C’est également un très bon moyen de découvrir la ville depuis l’eau, pour le prix d’un ticket de métro.

► Bon à savoir

  • Les transports publics danois fonctionnent sans portes automatiques ou barrières. Mais soyez averti: les contrôleurs de tickets parcourent le système régulièrement et ne sont pas indulgents envers les touristes…du tout du tout. Leur job c’est de signaler une anomalie et les litiges se règlent ensuite sur un site internet en danois.
  • Les enfants de moins de 12 ans voyagent gratuitement s’ils sont accompagnés d’un adulte.
  • Les enfants de moins de 16 ans peuvent obtenir un tarif réduit.
  • Les petits chiens et autres animaux de compagnie voyagent gratuitement, les grands chiens (qui ne rentrent pas dans un sac de transport) ont besoin d’un ticket tarif enfant.
  • Les poussettes sont gratuites dans tous les transport.
  • Un ticket de train régional ou pour la Suède vous autorise à utiliser les transports en commun de Copenhague gratuitement le même jour.

► Pour se déplacer à vélo à Copenhague, je vous conseille la lecture de ce précédent post: Vélo, mode d’emploi.


Avez-vous des anecdotes de voyage sur les transports en commun de Copenhague…ou bien des petits conseils à ajouter? 

18 thoughts on “Se déplacer en transport en commun à Copenhague

  1. Quand j’ai vu la première image je me suis dit: quoi, København a deux lignes de métro de plus?! Puis je me suis rendue compte que c’était du prévisionnel pour 2019.. Ouf je n’étais donc pas trop à l’ouest lors de mon dernier passage, hehe 😉
    Tu as bien résumé les transports je trouve, ça devrait aider un certain nombre de gens qui se posent justement ces questions 🙂

    • Merci Maria. Au fil de l’article, comme les éléments à préciser s’accumulaient, j’ai eu un peu peur que ce ne soit plus très clair. Les travaux avancent trèèès lentement…ça laisse le temps de suivre 😀

  2. De mon côté, je garde précieusement ton article extrêmement complet dans un coin de mon smartphone, pour mon prochain séjour à Copenhague. Bravo à toi pour tous les détails et pour la grande précision des moyens de transport « copenhaguois »!
    J’ai été contrôlée sur la ligne de métro M2 en direction de l’aéroport et, ouf, j’étais équipée… D’ailleurs personne autour de moi n’avait enfreint la loi. Les Danois sont grandement disciplinés et j’avoue que j’apprécie. Sinon, je préfère circuler en vélo maintenant que je connais mieux la ville (grâce au vélo d’ailleurs!); mais, j’ai pu apprécier le S-Tog, le métro, les bus. Il faut absolument que j’emprunte le bateau lors de mon prochain séjour…!

    • Merci Iseult! Après de nombreux moments de doutes dans les transports en commun de Copenhague, je me suis dit que je n’ai sûrement pas été la seule…et que du coup ça pouvait être utile de compiler les éléments à savoir (en français surtout). De mon côté, je vois souvent des gens se faire avoir par les contrôleurs, mais en même temps j’y passe deux heures par jour, 5 fois par semaine. Je confirme, le vélo c’est le mieux en ville, et le bateau c’est vraiment top!

  3. Bonjour,
    Votre site est une mine d’information que je vais garder précieusement. Toutefois, j’aurai besoin de vos lumières :). Nous partons à Copenhague en août et nous voulons rendre à Stockholm quelques jours. (2 adultes et 2 enfants). J’au vu qu’il y avait un TGV qui reliait Malmö à Stockholm à des prix abordables mais comment rejoindre Malmö de Copenhague. On parle d’un trajet de 30 mn mais avec quel moyen de transport. Merci pour votre aide.

    • Bonjour Sam,

      Je traverse régulièrement le pont, et je raconte justement notre trajet de Copenhague à Stockholm dans ce billet: http://scandinaviadreaming.com/revenir-a-stockholm-en-ete/
      Le train pour Malmö, l’Øresundstog part d’Helsingør et s’arrête à de nombreuses stations en ville, comme Østerport, Nørreport, Gare centrale, puis l’aéroport en dernier stop au Danemark. Il prend ensuite le tunnel avant de passer sur le pont à l’étage en-dessous des voitures.

      • Ouah quelle rapidité ! Merci pour les infos je vais regarder ça de suite. Effectivement les billets de trains ne sont pas chers de Malmö à Stockholm. Pour nous 4, moins de 50 € ça vaut le coup.
        Pour le train de la gare centrale à Malmö, il y en a régulièrement où il faut réserver comme le SJ?

        • De rien de rien 🙂 Il me semble que c’est un par heure. Mais comme il faut réserver un ticket pour Stockholm de toute façon, autant prendre la combo depuis Copenhague (à moins de vouloir faire un stop à Malmö).

  4. Bonjour Julie,
    Quel est le meilleur endroit pour louer des vélos à Copenhague (en terme de rapport qualité/prix), en espérant que cela ne soit pas trop loin du Docken, car nous allons y travailler pendant 1 mois.
    Nous ne savons pas encore où nous allons être hébergés, certainement dans des appartements en ville, entre 3 à 4 km du Docken.

    Et quel est le meilleur moyen en terme de prix pour rejoindre Helsinki? et la durée stp?

    Merci bcp de tes réponses.
    Celine

  5. coucou , merci pour cette article …on part à Copenhague pour 3 jours , on pensait loger vers Valby …est ce que tu penses qu’on aura besoin d’utiliser les transports en commun , afin de visiter la ville ?ou peut on tout faire à pieds ?merci bcp pour votre réponse 🙂

    • Hello Saf! Valby est un peu excentrée, alors oui il vous faudra soit un vélo ou une carte de transport. En faisant des simulations d’itinéraires avec Google Map, cela vous donnera des idées des distances et du temps que cela prend en fonction de l’adresse de votre logement.

  6. Bonjour
    Nous prenons le TRAIN SJ pour nous rendre de Copenhague à Stockholm.
    Est ce qu’il est possible de payer les repas avec la monnaie danoise ou uniquement en SEK? Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *