Promenade au jardin botanique de Copenhague

Serre principale du jardin botanique de Copenhague

À deux pas du centre historique de Copenhague, le jardin botanique ouvre une parenthèse verte et relaxante. Au centre de ce havre de paix naturelle de 10 hectares, trône un grand palais de verre et de fer forgé. Le temps d’une balade dans ses allées ombragées, oublions le ballet incessant des vélos transitant à la gare de Nørreport. 

Des fleurs de toutes les couleurs

Le Jardin botanique de Copenhague, hortus medicus, a été créé en 1600, mais il a été déplacé à deux fois avant de trouver son emplacement actuel en 1870, entre Nørreport et les lacs. Il dépend du Muséum d’histoire naturelle du Danemark qui est une filiale de l’université de Copenhague. Le premier jardin, Hortus medicus, a été fondé par une charte royale du 2 août 1600 dans un terrain donné par le roi Christian IV donnant sur la Skidenstraede. Le premier professeur en charge du jardin, Ole Worm, l’enrichit d’un grand nombre d’espèces de plantes médicinales originaires du Danemark, ainsi que de plantes rares venues d’ailleurs qu’il recevait grâce à ses relations avec des savants de l’étranger.

Le jardin abrite aujourd’hui plus de 13 000 espèces et est organisé en plusieurs sections dont: les plantes danoises (600 espèces), les plantes vivaces (1100 espèces), les plantes annuelles (1100 espèces), les jardins de rocaille avec des plantes alpines d’Europe centrale et méridionale (j’y ai même vu un serpent!) et la colline aux conifères. Le jardin de rhododendrons est la partie la plus récente.

Une serre très vintage

Le jardin dispose de 27 serres, mais la plus remarquable est l’ancienne « Palm House », ou palmeraie, de 1874. Elle s’inspire du Crystal Palace construites pour l’Exposition universelle de Londres en 1851. Les serres du jardin botanique de Copenhague sont financées par Jacob Christian Jacobsen (1811-1887), fondateur de l’entreprise Carlsberg. Elles sont inscrites en 1977, avec l’ensemble du jardin, à la liste du patrimoine protégé.

La coupole centrale s’élève a 16 mètres de haut et il est possible de grimper les escaliers en colimaçon pour en faire le tour. Attention, chaleur moite…

Le jardin dispose également d’une serre climatisée spéciale qui peut recréer des environnements appropriés pour les plantes arctiques.

Un paradis de nénuphars pour tortues et canards

Informations pratiques:

Bonne nouvelle: c’est gratuit et ouvert tous les jours! Le public peut visiter les serres, le musée et l’herbier. La bibliothèque est accessible sur rendez-vous. Il existe également une jardinerie pour acheter des plantes, des graines ou des outils. Un restaurant est ouvert pour les visiteurs.

Lundi – Dimanche 08:30 – 18:00 01/05/2015 – 30/09/2015

Lundi – Dimanche 08:30 – 16:00 01/10/2015 – 01/04/2016

Bref, je l’aime presque autant que le jardin des plantes de Nantes, ou la serre du jardin botanique de Belfast. Et vous, quel est votre jardin botanique préféré?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *