Malmö, la Suédoise au bord de l’eau

Pont de l'Oeresund dans la brume

Voyage dans le temps: rendez-vous trois ans en arrière, lors de mon premier séjour en Scandinavie et en Suède. Après quelques jours à Copenhague, sa petite sœur suédoise me faisait de l’œil, pointant au loin sa grande tour d’argent. La silhouette élégante du pont de l’Öresund rendait la traversée irrésistible: vingt minutes plus tard, j’étais en Suède!

De Copenhague à Malmö en train

C’est non sans nostalgie que j’évoque ce premier voyage en Suède en août 2012. C’était la « bonne époque », où je n’avais pas un sous en poche, mais je passais ma vie sur les routes, et surtout dans les trains.

Feux Couchsurfing a rendu possible ces pérégrinations européennes et transatlantiques. Ce réseau social de voyageurs m’a aussi permis de rencontrer Esben (mon beau Danois pour les nouveaux). Dès le départ, j’ai donc reçu de précieux conseils pour visiter Copenhague et voyager en Scandinavie. J’ai donc pris l’Öresundstog depuis l’aéroport de Copenhagen (Kastrup) sur les conseils d’Esben. Ce qui s’avère être bien plus rapide que de le prendre depuis la gare centrale. Il m’avait aussi donné un conseil extrêmement précieux pour mon tout petit budget: les transports en communs (à Copenhague comme à Malmö) sont gratuits lorsqu’on possède un billet de train du jour même. Il suffit de le montrer au conducteur de bus ou au contrôleur. Je n’ai donc pas dépensé une seule couronne suédoise en bus, car j’ai fait de petits voyages en train tous les jours. Merci Esben 😛

► Un Aller-retour coûte environs 20 euros, et dure 20 minutes depuis l’aéroport de Copenhague, 30 depuis la gare centrale. Attention, avec le rétablissement du contrôle aux frontières, tous les passagers sont priés de présenter une pièce d’identité (avec photo: la carte jaune danoise n’est pas valide) au premier arrêt en Suède: Hyllie. Le train est donc stoppé, ce qui peux prendre 10-15 minutes… quand tout se passe bien.

Le programme était donc de passer deux nuits à Malmö, une journée à Lund puis à Malmö et retourner à Copenhague.

► « Une journée à Lund »

Le centre-ville de Malmö

Malmö est à la fois très différente et très similaire à Copenhague. C’est assez difficile à décrire.

Entre la gare et Stortorget

L’arrivée à Malmö se fait depuis la gare, située juste à côté du centre-ville. Il faut emprunter un premier pont, car le centre historique est comme une île, ceinturée de son canal. Une rangée de drapeaux signale à tout passant que nous sommes bien en Suède. Pas de doute!

Il y règne comme une atmosphère d’ordre et de propreté, que j’ai retrouvée ensuite dans toutes les villes suédoises. J’avoue: je préfère le côté trash de Copenhague. Je compare souvent les couples Copenhague/ Stockholm à Budapest/ Vienne. Bien entendu, j’ai également un gros faible pour la capitale hongroise!

Que faire à Malmö? Mes hôtes de Couchsurfing m’avait recommandé le Malmö Festival. Depuis, j’y suis allée en 2014 ^_^

Flâner au Malmö Festival 2014

À Malmö, j’ai pas mal flâné dans les rues, fait du lèche-vitrine. Je me suis arrêtée au Malmö Konsthall pour déjeuner.

Comme à Copenhague, la nature est toujours proche à Malmö: c’est vert, maritime et moderne.

Le parc et la citadelle

Le quartier maritime de Malmö

Turning Torso

Pour accéder au quartier portuaire, ce n’est pas difficile: il suffit de suivre la grande tour tordue, s’élevant au-dessus de la ville telle un géant. Disproportionnée? Complètement! La légende raconte (Esben) que l’architecte avait proposé son projet de 57 étages à la commune de Copenhague. Cependant, « Copenhague prend soin de sa skyline » (à lire avec un accent bourge), et les bâtiments ne reçoivent leur permis de construire que s’ils restent sous une « certaine hauteur ». Je ne connais pas la hauteur en question…mais quand je passe la tour de béton immense et hideuse de l’hôtel Radisson Blue de Copenhague…je me pose des questions! J’aurais préféré voir un Turning Torso!

La légende va même jusqu’à affirmer, que l’architecte s’est empressé de proposer le projet à la ville de Malmö. Celui-ci a bien fait d’accepter, car la tour de 190 mètres de haut est devenue l’emblème de Malmö et mondialement connue. Un peu comme leur Tour Eiffel suédoise quoi.

Cerise sur le gâteau…le Turning Torso, c’est le doigt d’honneur de l’architecte Santiago Calatrava à la ville de Copenhague 😀

À vos agendas: le 27 août 2015, la jolie tour soufflera 10 bougies! Grattis Turning Torso!

Turning Torso

Les maisons d’architectes

Le Turning Torso n’ouvre ses portes qu’à ses habitants. Ce qui est extrêmement frustrant. La vue doit être époustouflante! Rien que de la regarder d’en bas, j’en avais presque le vertige!

À ses pieds, un joli quartier maritime m’a un peu consolée. Je me suis perdue dans les méandres de ses rues, pour le coup, encore plus propres et parfaites que dans le centre-ville.

Le soleil étant au rendez-vous, la balade était des plus agréables. J’ai suivi le ponton jusqu’à la plage de Ribersborgs.

Se baigner à la plage de Ribersborgs

Seul sur le sable les yeux dans l’eau,
mon rêve était trop beau
L’été qui s’achève tu partiras,
à cent mille lieues de moi
Comment oublier ton sourire et tellement de souvenirs?

Les puristes auront bien évidemment reconnu l’introduction de cette chanson immortelle de Rock Voisine! Riez, riez! Mais mine de rien, c’était bien mon cas sur cette plage suédoise. La seule différence, c’était que j’avais deux blondes à minauder devant l’appareil photos, et que c’était moi qui prendrais l’avion le lendemain matin pour Amsterdam.

Au passage, je trempais mes orteils dans la Baltique pour la première fois…et elle est plutôt bonne! Par contre il faut marcher longtemps pour avoir de l’eau aux épaules…

► Comptes Instagram pour découvrir Malmö ou continuer à explorer: @majaek // @visitmalmo // #visitmalmoe


Voilà, le flashback est terminé. J’espère que la visite de Malmö vous a plu? 🙂 

2 thoughts on “Malmö, la Suédoise au bord de l’eau

  1. L’époque sans le sous et baroudages c’est toujours d’actualité pour moi mais je suis plus habituée aux pouces levés en bord de route qu’aux gares ferroviaires 😉 c’est le chemin inverse que j’ai fait: Malmo – Copenhague, toute impressionnée par le pont, petite française que je suis.

    • C’est sûr que les trains en Scandinavie, ce n’est pas donné! Mais quand tu voyages en Europe centrale c’est le pied: c’est au kilomètre, et si tu n’est pas pressée, ce n’est VRAIMENT pas cher. J’ajouterai que le pouce en hiver là-bas, tu ne tiens pas plus de 10 minutes (- 30 degrés+ vent). J’ai également fait beaucoup de freelance, et de projets européens, donc j’ai souvent été remboursée de mes frais pour beaucoup de mes voyages…mais avec un plafond.Alors encore une fois, le train c’était le plus intéressant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *