Escapade de trois jours à Stockholm (1/3) Les Transports

Métro de Stockholm, arrêt Université. À noter la boussole au sol : ingénieux !

Métro de Stockholm, arrêt Université. À noter la boussole au sol : ingénieux !

Low-Cost : ça vaut le coût ?

« Stockholm en mars ? Oula, ce n’est pas la meilleure période, c’est au moins gelé jusqu’en mai ! » : à vérifier. Mister O’Leary m’ayant plus ou moins forcé la main en proposant des billets Paris-Stockholm à 20€, me voici porte Maillot, dans la navette pour Beauvais. L’aéroport low-cost n’a pas beaucoup changé depuis ma dernière visite en 2011. Le prix de la navette, en revanche, est passé de 15€ à 17€…de quoi relativiser le prix du billet d’avion, d’autant plus que l’atterrissage se fait à Skavsta, à environ 100km de la capitale suédoise. Il faut à nouveau ajouter 20€ de navette. Cependant, l’aéroport étant petit, difficile de s’y perdre. À bord de la navette, le wifi  est gratuit et du coup l’heure et demie passé sur la route défile assez vite.

Voyager en mars présente donc l’avantage d’un aéroport calme, des petits prix en low-cost, et des avions seulement remplis au 2/3. Cela explique peut-être que le personnel de Ryan Air soit un peu moins tendu et intransigeant que dans mes derniers souvenirs.

Quant au frimas de l’hiver…j’attends toujours ! Ma première impression est que Stockholm n’a pas usurpé son surnom de « Venise du Nord » : une lumière dorée reflétée sur les canaux, et ses monuments aux teintes rosées. Une véritable invitation à la contemplation et à la balade. Cependant, si vos pieds sont fatigués ou si vos amis habitent loin du centre-ville, le métro s’impose, d’autant que certaines stations de la ligne bleue sont très belles !

Ticket de métro et carte SL Access, le bleu c'est tendance en Suède !

Ticket de métro et carte SL Access, le bleu c’est tendance en Suède !

Le T-Bana, métro de Stockholm

Tout d’abord, cherchez à éviter les heures de pointes, surtout à T-Centralen, le point de rencontre de toutes les lignes. En ce qui concerne les tickets, pour avoir testé plusieurs possibilités, le billet à l’unité, à acheter dans les kiosques à journaux (Press Byrå) vaut 36 SEK (4,5€). C’est très cher, mais une autre option est possible : se munir de la carte SL Access, pour 20 SEK (toujours chez notre marchand de journaux préféré), et chaque ticket vaut alors « seulement » 25 SEK. La carte est anonyme, donc plusieurs passagers peuvent voyager dessus. Il suffit de se présenter au guichet près des portes d’entrée du métro, préciser la zone A, B ou C, et le nombre de passagers, et le tour est joué ! Même pour quelques jours, l’achat de la carte est très vite rentabilisé. Pour la recharger, vous pouvez le faire directement au guichet d’entrée (minimum de 100 SEK en liquide), à la machine, ou au kiosque. Petit extra, la carte de transport est valide pour le Djurgården ferry, entre Slussen l’île Djurgården, où se situe notamment le musée Vasa.   Elle peut également servir pour des voyages en train régionaux, ou pour aller à l’aéroport d’Arlanda (billet 3 zones). Plus d’infos ! 

Boutique de la Sky city, pour s'imprégner encore un peu de design scandinave.

Boutique de la Sky city, pour s’imprégner encore un peu de design scandinave.

Arlanda, la « Sky city »

L’aéroport est accessible par bus Flygbussarna (Adulte 105 SEK ou 13,5€, jeune 89 SEK), train Arlanda express (20 minutes, mais aussi 27€) ou par le « Commuter train » vers Uppsala (départ toutes les 45miutes et toutes les heures le dimanche). Une taxe de 75 SEK est applicable pour quitter et arriver à l’aéroport. Le billet lui, est à 50 SEK. Le mieux est de s’acquitter directement de cette taxe en achetant le billet de train (attention à ne pas perdre le précieux ticket !). Le trajet dure environ 40 minutes avant de vous déposer à l’aéroport. Il est aussi possible de prendre le taxi : les Airport cabs. Le tarif est fixe, à environs 55€. C’est donc très intéressant à plusieurs. L’application « Door to gate » propose un tarif à 289 SEK pour un trajet type Centre-ville/Arlanda.

Contrairement à Skavsta, Arlanda est très moderne, lumineux et design. Arrivés assez tard le dimanche soir, l’aéroport était très calme, et les agents de sécurité extrêmement polis. Agréable pour une fois ! Ayant vu large, nous avons pu flâner dans les boutiques, qui permettent de faire du shopping/ lèche vitrine de dernière minute dans des grandes enseignes suédoises telles que Design Torget. Le wifi est illimité et les fauteuils larges et confortables…bon à savoir si je dois un jour y passer la nuit !

►La suite de nos aventures à Stockholm, avec quelques conseils de visite!

► Planificateur de trajet

► Pour un Pass transport 24h

stockholm-map-metro-big


Quand est-ce que vous partez ?

4 thoughts on “Escapade de trois jours à Stockholm (1/3) Les Transports

  1. Coucou,
    C’est noté! Si je vais à Stockholm, je pars en mars ^^ Avant, je dois mettre un peu de côté. As-tu l’intention d’aller plus dans le nord? J’aimerai un jour aller au Nordkapp 🙂
    Une autre « Venise du Nord » qu’il faut visiter c’est Brugge en Belgique, ça vaut le détour!
    biz

    • Hello Cécile 🙂 Oui,à l’occasion je m’aventurerai dans le nord ! Mais il faudra aussi que j’économise 😉
      Je passe souvent par la Belgique : c’est sur ma route ! Brugge est la première ville que j’ai visité en Belgique ! C’était très joli ! À bientôt !

  2. Bonjour Marie nous partons 5 jours. A stokholm en juillet nous ne parlons ni anglais ni allemand est ce que cela sera facile pour nous expliquer nous les francais et on peux tous visiter a pied et prendre juste le bateau pour les iles. Merci beaucoup pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *