Entre mer et montagne: une semaine à Ajaccio

Brume sur AjaccioLaissant derrière moi ma petite laine, mon rhume et mon gros manteau d’hiver, j’ai sauté dans l’avion pour la Corse, direction Ajaccio ! À l’arrivée, une vague de chaleur et des palmiers annoncent une semaine de dépaysement quasi total. Oublié le quotidien nordique bien tranquille : bonjour les tongs et le maillot !

Pourquoi Ajaccio ?

Non, ce n’est pas le climat de Copenhague qui m’a fait péter un plomb…encore que. Ce voyage à Ajaccio était prévu de longue date. En décembre 2014, j’ai cliqué sur le bouton confirmant ma participation à la deuxième édition du Salon des blogueurs de voyage. Dès lors, j’ai commencé à me renseigner sur la Corse. Originaire de Bretagne, pour moi la Corse a toujours été une destination un peu lointaine. Les échos nous parvenant de Corse sont parfois assez surprenants. En tout cas, la communauté corse de Copenhague est plutôt sympathique, et j’avais très hâte de découvrir cette île au caractère si marqué…et accessoirement faire le plein de vitamine D (premier réflexe lorsqu’on vit en Scandinavie), et de bonne cuisine. Oui, je suis une morfale qui s’assume.

Glace d'Ajaccio

Les premiers jours à Ajaccio

Après avoir difficilement rejoint le centre-ville d’Ajaccio (franchement les mecs, un bus par heure !). J’ai enfin pu poser mon sac à dos et rencontrer mes acolytes de la #teambookingàlarrache : Corinne de Vie Nomade, Clément de Out of borders et Benoît de NovoMonde. De cet appart loué en AirBnb, je n’ai pas vu grand-chose vu qu’on a enchaîné sur un apéro de blogueurs au Vino del Diablo, sur le port. Et là, je réalise dans quoi j’ai mis les pieds : des blogueurs venant de partout, des noms de blogs fusent dans tous les sens. Ce n’est que le début ! En tout cas c’était l’occasion de mettre (enfin) des visages sur des blogs, et d’échanger entre voyageurs. C’était ma raison principale pour traverser l’Europe du nord au sud.


Le lendemain, au palais des congrès d’Ajaccio, ce sont près de 120 blogueurs réunis dans le hall. Ça ne rigole plus. Petit à petit chaque groupe part en blogtrip, et nous ne sommes plus qu’une dizaine. Pour nous, ce sera une découverte de la Corse à travers ses vins et sa gastronomie, en compagnie de Jean-Jacques et de Nicolas du Chemin des Vignobles (affaire à suivre ICI).

Quant au logement, c’était prévu par le salon, et je partageais une chambre à l‘Hôtel Impérial, avec une autre blogueuse de voyage.

Rue Fesch au matin AjaccioLes deux jours suivants étaient consacrés à des conférences le matin, et des rencontres avec des professionnels du tourisme l’après-midi. Le programme était intense, et je regrette de ne pas avoir pu assister à toutes les conférences qui m’intéressaient. Dommage, heureusement qu’il y a slideshare ! Quoi qu’il en soit, c’était vraiment un salon à ne pas manquer et très instructif pour la blogueuse débutante que je suis. Merci à Xavier et toute son équipe ainsi qu’à l’office du tourisme d’Ajaccio pour l’organisation de cette belle rencontre !

Barque de pécheur à AjaccioÀ la découverte d’Ajaccio

Vous l’aurez compris, ces premiers jours à Ajaccio étaient bien chargés. Alors, la découverte d’Ajaccio dans tout ça? Je me suis bien rattrapée les jours suivants, notamment grâce à la brillantissime visite du palais Fesch animée par Pierre-André de l’office du tourisme d’Ajaccio.

Puis la balade le long du sentier des crêtes, afin de prendre de la hauteur et respirer les senteurs du maquis. La première partie de la randonnée monte dur (+600m), et ensuite, au détour d’un virage, se déploie le chapelet des îles Sanguinaires. Époustouflant ! Note pour plus tard: prévoir de bonnes chaussures et de l’eau.


Bien sûr j’ai aussi déambulé dans les rues d’Ajaccio, le quartier des étrangers, les plages aux eaux turquoise, le port Tino Rossi, la route des Sanguinaires. Pendant plusieurs jours, j’ai continué à croiser des blogueurs et des professionnels du salon, comme Amandine et François d’Un sac sur le dos. Décidément, Ajaccio favorise les rencontres.

« Contrainte » de rester stationnée à Ajaccio pour des raisons professionnelles: prendre soin de ce magazine scientifique, j’ai particulièrement apprécié l’atmosphère posée de la ville. Franchement, qui n’aimerait pas aller se baigner tous les soirs au coucher du soleil, flotter dans une eau limpide et voir les montagnes violettes d’Ajaccio s’illuminer des lueurs de la ville ? Bref, c’était divin et j’ai même commencé à bronzer !

Néanmoins, j’ai attendu le week-end avec impatience, car j’avais aussi très envie de découvrir les alentours d’Ajaccio. Mais ça je vous le raconterai plus tard 😉Ajaccio vue du ciel

2 thoughts on “Entre mer et montagne: une semaine à Ajaccio

  1. Hello,
    Ravie d’avoir fait rapidement ta connaissance. Tu as l’air d’avoir bien profité d’Ajaccio au moins en y restant quelques jours. C’était quelque peu frustrant de devoir rester de longues journées enfermés dans le palais des congrès ! A bientôt
    Solène

    • Salut Solène,
      Ravie également 🙂 Même si c’était très court…Il y a encore des personnes dont je réalise l’identité, sans les avoir associés à leurs blogs pendant le salon. Bref, à refaire! Au moins, j’ai profité un peu d’Ajaccio comme tu dis, même si j’ai aussi envie de dire « À refaire! »
      À la prochaine, Ju’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *