En route pour l’Amérique !

La skyline de Toronto au coucher de soleil, vue de notre porte d'embarquement.

De retour de cinq semaines en Amérique du Sud, l’heure est venue de partager avec vous ce voyage en sac à dos, à travers le Chili, l’Argentine et l’Uruguay. C’est le début d’une longue série d’articles et de galeries photos. Attention, départ imminent !

Nos deux vaillants sacs à dos, préparés avec soin.

Nos deux vaillants sacs à dos, préparés avec soin.

Si défaire ma valise n’a pris qu’une demi heure, difficile de faire aussi vite le tri dans les émotions, les souvenirs, et surtout les photos : près de 2500 photos et vidéos, pour 12G en tout. J’ai fait chauffer la carte mémoire. En même temps, ce n’est pas tous les jours qu’on fait un tel périple !

En attendant notre connexion, à l'aéroport international de Toronto.

En attendant notre connexion, à l’aéroport international de Toronto.

Pour reprendre les choses dès le début, nous sommes partis début juillet de Copenhague pour Santiago, via Toronto avec Air Canada. Le voyage a duré à peu près 24h. L’attente à Toronto était un peu longue, mais en réalité intelligente, car le deuxième avion Toronto-Santiago du Chili correspondait au moment de dormir en heure locale. Bien placés et confortablement installés, la nuit est passée très vite. Au final, nous n’avons pas vraiment souffert du décalage horaire.

Survol du Groenland et de ses montagnes enneigées : magique !

Survol du Groenland et de ses montagnes enneigées : magique !

L’aéroport international de Toronto (Pearson-YYZ) s’est avéré une escale plutôt tranquille. Bien sûr il a fallu passer l’horrible épreuve du visa, et nos sandwichs au salami ont bien failli y rester ! Nous avons ensuite déniché un coin caché, tout au bout de la zone wifi du terminal 1 (porte E), avec vue sur la ville. Le wifi y est un peu lent et capricieux, mais les canapés confortables et proches de prises électriques. N’oubliez pas votre adaptateur américain, ou bien rechargez votre portable au préalable avec la prise USB de votre siège d’avion sur Air Canada.

Aéroport de Toronto Aquarium

Durant les 15 000 kilomètres à parcourir, nous avons occupé notre temps à dormir, regarder les dernières nouveautés du cinéma et manger. En effet, Air Canada ne manquera pas de vous gâter : bière, ginger ale, en-cas, apéro, repas, etc. Le must c’était le petit-déjeuner : pancake à la compote de pomme et cranberries, arrosé de sirop d’érable, sur fond de cordillère des Andes. Un régal ! En bref, Air Canada a été une très bonne expérience de voyage. Le survol du Groenland en plein jour fait aussi partie des moments forts et des bonus d’Air Canada…dernier clin d’oeil à la Scandinavie.

Lever de soleil sur la cordillère des Andes.

Lever de soleil sur la cordillère des Andes.

Arrivés à l’aéroport international de Santiago du Chili, (Arturo Merino Benítez-SCL), l’accueil touristique y était très bon, et nous avons facilement trouvé une navette nous déposant en 20 minutes au terminal de bus pajaritos, pour partir ensuite sur Valparaiso. Ainsi débutent nos deux semaines d’aventures et de dépaysement au Chili.

Cinq semaines en Amérique du sud, avec un billet ouvert (via Cheap O’air) de Santiago du Chili à Buenos Aires, ça laisse la porte ouverte à beaucoup de possibilités de trajets entre les deux capitales. Les distances étant grandes et les paysages tous plus attirants les uns que les autres, il a fallu discuter, négocier, calculer et trancher pour découper notre planning et optimiser notre temps sur place. Dans l’ensemble, il a plutôt bien fonctionné et n’a subi qu’une transformation à San Pedro de Atacama pour des raisons que j’expliquerai en temps venu.

To be continued !

Retour en haut

One thought on “En route pour l’Amérique !

  1. Flâner au Malmö Festival 2014 | Scandinavia Dreaming

    […] donc offert une parenthèse suédoise pendant ce week-end, à Malmö. Promis je continue ensuite le roadtrip en Amérique du Sud […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *