Devenir danois et la question de l’identité nationale de l’expatrié français

Est-on toujours un français à part entière en vivant à l’étranger? Est-il possible de devenir danois? C’est la crise identitaire de l’expat’, qui se ravive à chaque année de plus passée dans le pays d’accueil.

J’ai fêté mes trois ans à Copenhague cette semaine, et je réalise à peine, tant le temps est passé vite. C’est la première fois que je reste aussi longtemps dans un pays autre que la France, et je commence enfin à m’y sentir à la maison. Trois ans pour prendre ses marques, c’est long me direz-vous, surtout pour quelqu’un qui a l’habitude de vivre à l’étranger. À cela, je répondrais que s’il est très facile de visiter le Danemark, s’y installer de manière durable est une autre affaire.

Chaque année passée en expat’ réveille un questionnement: j’avais déjà partagé mes réflexions en arrivant, puis l’an dernier, au bout de deux ans de vie à Copenhague.

Française et/ou danoise?

Quand je rentre en France, on me demande « alors ça y est, tu parles le danois couramment », ou bien on me sort des « ça y est tu deviens danoise ». Je reste toujours assez perplexe, car on ne se révèle jamais plus français qu’en étant à l’étranger, et pour les Danois, je suis la Française avant d’être Julie. Comme si ça ne se voyait pas déjà comme le nez au milieu de la figure, mon copain ou mes collègues me présentent toujours comme « la Française », à chaque prise de contact avec une nouvelle foule. Cela sonne parfois comme un trophée, une mise en garde, ou bien une explication pour mon accent bizarre. En tout cas, je n’ai souvent pas le privilège de ne pas me prendre d’entrée de jeu une étiquette sur le front. Bref, je n’ai jamais été si française, pour répondre à la question de ceux qui sont restés en France et commencent peut-être à douter de l’intégrité de mes sentiments nationaux.

Est-ce que je deviendrai un jour danoise?

Danoise pour les Français

Plus les années passent, et plus j’entrevois un retour douloureux au pays. Non-seulement la recherche d’emploi peut s’avérer difficile sans réseau ou références en France, mais je ne parle même pas de pouvoir fournir les justificatifs pour pouvoir louer un appartement, ou obtenir un prêt. À cela s’ajoute le choc culturel (oui oui), car au fil du temps, je m’adapte aux coutumes locales et oublie un peu le « cérémonial » et les particularités françaises (certaines ne me manquent pas trop, d’ailleurs). Je me retrouverais ainsi à devoir « désoublier » ma culture, tout en paraissant un peu bizarre aux yeux de ceux qui ne comprendraient pas pourquoi ces choses ne seraient pas évidentes pour une ressortissante française.

Française pour les Danois

Si j’ai modifié ma garde-robe, adapté mon comportement, pris des cours de langue, compris beaucoup de choses à propos des Danois, je ne reste pas moins française à leurs yeux. Interrogé sur la question de l’intégration lors d’un micro-trottoir par l’artiste Thierry Geoffroy, un camarade « indvandre » lui répond « you will never be Danish. Your children maybe (…) even if you become old, they will always tell you « han er ikke danskmand, han er franskmand » ».

Kristina Bakkær Simonsen, doctorante au département de Sciences Politiques de l’Université d’Aarhus, est à l’origine de recherches qui montrent que le Danemark fait partie des pays d’Europe occidentale où les immigrants et leurs descendants sont les moins en mesure de se sentir citoyen à part entière.
« Ils parlent couramment le danois, s’investissent dans le fait d’être au Danemark, prennent des cours danois, mais ils sont toujours pas considérés comme entièrement danois », a déclaré Simonsen au média DR Nyheder. « Ils se découragent et renoncent à l’idée de faire partie de la communauté danoise. » (source, CPH Post).

Selon un sondage d’Epinion, 46% des Danois croient qu’il ne suffit pas d’être citoyen danois pour être danois. Alors pas étonnant qu’un cinquième des 472 000 immigrants non-occidentaux et leurs descendants souhaitent retourner un jour dans leur pays d’origine. (Seulement 11% des citoyens danois sont nés à l’étranger, selon un rapport de Danmarks Statistik).

Me sentir danoise?

La reine Margrethe II du Danemark a récemment suscité la polémique en déclarant que le simple fait de vivre au Danemark ne suffisait pas pour être danois. Un petit message à son immigré de mari? Choquant ou pas, elle a quelque part raison, car pour devenir danois il faut déjà le vouloir, mais aussi être accepté par les Danois…ce qui passe par bien des écueils, à commencer par maîtriser la langue locale.

Bien entendu, il faut aussi connaître et respecter les valeurs danoises, dont l’art du hygge fait désormais partie.

► À écouter, un interview de France Inter sur les valeurs danoises

► Les dix valeurs danoises: le système de protection sociale, la liberté, la confiance, l’égalité devant la loi, l’égalité des sexes, la langue danoise, le civisme, le libéralisme, le hygge, et l’héritage chrétien.

Pour le moment, je cumule les chances de m’intégrer: je suis en couple avec un Danois, j’ai un emploi, j’ai terminé les cours de danois, j’arrive à faire du vélo dans la neige…et le lever de coude la mentalité bretonne n’est pas bien différente de celle danoise (sans parler de la météo). Alors, ces trois années on passé très vite, et j’apprécie toujours autant de vivre dans la belle ville de Copenhague, sans pour autant avoir besoin de me sentir danoise.

Cependant et heureusement, rien n’est gravé dans le roc, et je n’exclue absolument pas un éventuel retour en France, notamment en cas d’impératif. En effet, la situation de l’Union Européenne étant ce qu’elle est, je n’aurai peut-être pas le choix. Même si j’ai quand même quelques moyens d’anticiper ce genre de problème, en devenant officiellement danoise, ou plus probablement, en demandant ma résidence permanente.

Comment devenir danois?

Si tant est que cela soit possible de devenir danois, à la fois pour soi-même ET pour les Danois, il reste néanmoins une étape administrative, qui en tout cas joue son rôle dans le processus. La question de l’intégration est un sujet assez chaud au Danemark et largement débattu dans la presse danoise et anglophone. L’investiture d’Inger Støjberg au poste de Ministre de l’Immigration et de l’Intégration, a entraîné pas mal de durcissement dans les démarches pour obtenir un passeport danois.

Obtenir la résidence permanente au Danemark

Plus facile à obtenir que la nationalité, la résidence permanente nécessite néanmoins plusieurs conditions à respecter, pouvant varier si vous êtes citoyen de l’UE ou pas.

La condition de base: avoir officiellement (date d’obtention du CPR) résidé au Danemark pendant 6 ans, mais une réduction à 4 ans est possible selon critères. Comme ces éléments sont sujets à évoluer (vu la politique actuelle du pays), je préfère vous envoyer sur la page officielle « New to Denmark » plutôt que de les lister.

Obtenir la nationalité danoise

Depuis quelques années, il est possible de détenir à la fois un passeport danois et français (ou autre). Avant la réforme de l’ancien gouvernement, il fallait renoncer à sa précédente nationalité…à moins d’être né de parents binationaux.

► Interview de Stéphane, un Français installé en Nouvelle-Zélande. Il explique à Courrier International pourquoi il a choisi que ses enfants reçoivent la double nationalité.

Un test de citoyenneté a lieu deux fois par an, en juin et en décembre. Pour obtenir le sésame, les participants doivent savoir répondre au moins 32 des 40 questions, en moins de 45 minutes. Le test est bien évidemment en danois, ce qui se révèle déjà être une épreuve en soit. Les questions sont assez diverses, tout comme leur degré de difficulté. Beaucoup de Danois de souche ne savent parfois pas répondre à plusieurs des questions. Mais de manière générale, je dirais qu’il est abordable: j’ai répondu aux questions dans des formulaires parus dans la presse, et en dix minutes, j’ai obtenu 27/40. Alors en prenant bien le temps de lire les questions et en bachotant un peu j’imagine que de gagner les 5 points manquants ne serait pas la mer à boire.

► Exemples de précédents tests, parus dans Politiken et  DR.

Le test de décembre 2016 a eu lieu dans 51 centres de langues à travers le pays et 3 359 personnes s’étaient inscrites, dont les deux tiers ont ensuite réussi. La prochaine édition aura lieu le 7 juin 2017 et la date limite d’inscription est le 3 mai. L’inscription coûte 738 couronnes, mais attention, ce test n’est qu’une des conditions requises pour obtenir la nationalité danoise. Plus de détails sur le site du Ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

Bien sûr, en plus de s’acquitter de la modique somme de 1100 couronnes danoises (150€), il faut, entre autres, avoir un casier judiciaire vierge…incluant les infractions routière. En effet, près de mille candidats immigrants ayant réussi le test se sont fait bouler pour avoir reçu des amendes dépassants les 3000 couronnes ( (400€).


 Et vous camarades expatriés, vous sentez-vous « à la maison » dans votre nouveau pays? Etait-ce difficile? Combien de temps cela vous a pris? 

19 thoughts on “Devenir danois et la question de l’identité nationale de l’expatrié français

  1. Chouette article! 🙂
    Je me reconnais bien dans ton article, venant de célébrer moi-même mes 3 ans d’expatriation en Irlande du Nord! Et en effet, je crois que je peux dire maintenant que je m’y sens comme chez moi. J’ai ce sentiment dans l’avion quand je reviens sur Belfast, que je rentre à la maison!

    • Merci Violaine! C’est un bon test l’avion! Mais est-ce que tu sens encore que tu rentres à la maison quand tu reviens chez tes parents/ là où avant tu te sentais aussi à la maison?

  2. vraiment sympa, très intéressant comme article

  3. Salut Julie,
    Intéressant article, je suis d’accord avec toi qu’on se rend compte à quel point on est français quand on vit à l’étranger. On se surprend à prendre la défense de son pays et à essayer de corriger les clichés que peuvent avoir les danois sur la France, tout comme ils le font eux mêmes si on commence à critiquer leur design, leur rapport avec l’alcool, etc. Un détail qui m’avait amusé à l’époque des cours de danois ma prof me disait que les français étaient plus nationalistes que les danois car en France nous affichons notre drapeau partout..!! Lol venant d’un pays où on sort le Dannebrog aux anniversaires, à l’arrivée à l’aéroport etc. 😀
    J’aimais bien dans ton bilan précédent le fait d’être entre les deux, pas complètement danoise mais plus vraiment française non plus, j’ai ressenti ça quelque fois aussi.
    Et enfin pareil je pense que j’aurai vraiment du mal à revenir en France, on s’habitue vite à tous les avantages de la vie au Dk, c’est zen, propre, ils sont polis, efficaces, et puis le vélo, la nature, le hygge, la nourriture.
    Måske ses vi i kulturbyen ? 🙂

    • Merci beaucoup Maria 🙂 Je crois que les Danois voient un peu la France comme une sorte de village de vacances, figé dans le temps. Je me prends aussi beaucoup de clichés à la figure…rien que dans ma manière de m’habiller: pas moyen de porter une marinière sans me sentir « déguisée »et de me prendre une bonne remarque « Ah tu es habillée en française aujourd’hui! ». Lol. Si je fais ça à Paris, j’aurais le droit à « ah tu es habillée en bretonne! ». Bref. Oui, je trouve aussi qu’ils sont très chauvins et que le drapeau français en France et bien plus discret que le dannebrog. Mais attention, ils te répondront que ce n’est pas les mêmes connotations pour eux. Non non non. Ils sont mignons 😀
      Kulturbyen?

  4. Je n’ai fait que feuilleter rapidement mais rien ne m’avait particulierement accroche (je n’ai pas vraiment vu de difference avec les evenements « normaux » des annees precedentes). Peut-etre que toute la programmation n’est pas encore sortie et qu’il faut lire ca de maniere plus approfondie 😉
    L’annee derniere j’avais bien aime le blå ramblå festival, on pouvait essayer gratuitement le kayak et le kitesurf 🙂

    • Mais alors, où sont passées les subventions? Ça a l’air chouette le ramblå!

      • Peut etre dans la refection du toit de la bibliotheque DOKK1 (enfin du moins la partie qui se voyait pour la ceremonie d’ouverture..), ou encore dans la construction du letbane (date operationnelle escomptee prevue pour cet ete.. ou pas 😉
        Oui c’est vraiment sympa, j’espere qu’ils reconduiront cette annee aussi 🙂

  5. chouette article ! sympa de trouver ce blog quand on vient d’arriver au Danemark 🙂

    • Merci Fanny! Vu que tu viens d’arriver, l’article ne t’as pas trop fait peur?

      • Nous sommes la pour 2 ans voire plus si affinité alors on verra si on se sent plus Danois que Français dans qq années 🙂
        En tous cas, ça n’a pas l’air simple pour qui veut obtenir la nationalité.
        Nous allons essayer de rencontrer du monde pour nous imprégner des coutumes locales 🙂

        • On devient forcement influencé…mais de là à se sentir plus Danois que français, en ce qui me concerne, c’est pas demain la veille 😀
          Tu cherches à obtenir la nationalité? En tant que membre de l’UE, ce n’est pas vraiment nécessaire pour les Français…à moins de vouloir passer toute sa vie au Danemark.

  6. As tu discuté de ce sujet avec tes amis danois ? Des opinions individuels seraient intéressants à étudier. J’ai remarqué au Canada que c’est via cr genre de conversations que l’on en apprend le plus sur les mentalités globes des gens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *