Découvrir Valparaiso, la perle du Pacifique

Pélicans de la baie de ValpoCaléidoscope de couleurs, Valparaiso est un vrai paradis pour photographes et autres amoureux de balades au grès des ruelles…ou des collines en l’occurrence. Attachante, touchante et intense, Valparaiso ne laisse pas sans réaction. Le « puerto querido » est une escale incontournable au Chili !

Se perdre dans les collines de Valparaiso

Chaque rue de Valparaiso est une invitation à déambuler au fil des peintures, comme une histoire dont on suit le fil. Chaque nuit, les collines dégueulent des détritus et les murs transpirent des contes fantastiques, qui au soleil levant se figent dans la pierre et le bois.

Street art Valparaiso

Musarder dans les musées

Bien sûr, Valparaiso ne manque pas de musées. Je pourrais vous faire toute une liste. L’historienne de l’art que je suis ne peut pas décemment quitter la ville sans en visiter au moins un. Néanmoins, ayant bouffé pas mal de musées dans ma vie…je suis devenue sélective, très sélective.  La Sebastiana était le musée à ne pas rater. C’était la résidence de Pablo Neruda à Valparaiso. Juchée sur sa colline, en plein centre de l’amphithéâtre de la baie de Valparaiso, la vue y est imprenable. L’homme de goût qu’était Neruda a transformé cette demeure laissée inachevée par Sebastian Collado, en véritable œuvre d’art et musée de sa collection d’objets savamment chinés à travers le monde. Conservée avec délicatesse, l’esprit du grand écrivain y est encore palpable.

A l’occasion de la journée du patrimoine, nous avons fait un crochet par le Musée des Beaux-arts sur le paseo yugoslavo. La demeurre en elle-même interpelle, avec ses lignes art déco et son beau jardin.

La Sebastiana vue de son jardin

Nos coups de cœurs : Gilles de la Bicyclette, le café Vinilo, les pélicans le long de la plage vers la torpederas, les cimetières du cerro Panteon et la belle balade sur la via Alemania pour finir à la Sebastiana. Ne pas oublier de prendre le funiculaire au moins une fois !

Regrets : Si nous avions eu plus de temps nous serions allés à la deuxième maison de Pablo Neruda, la Isla Negra. Autre balade sympa à faire dans le coin, Quintay, le village de baleiniers à une bonne quarantaine de kilomètres de Valparaiso. Par contre la virée en train à Viña del mar ne nous a pas du tout manqué.

Bon plans : Le 6 juillet est la journée nationale du patrimoine national. Tous les musées nationaux et les funiculaires sont gratuits. Profitez-en !

Le site du « sendero bicentenario » propose pas mal de balades à pédestres à Valparaiso.

Espace abandonné à Valparaiso

Et vous quel est votre endroit préféré à Valparaiso ?

Après Valparaiso, bous avons continué notre découverte du Chili à Santiago, la gigantesque capitale chilienne.

Retour en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *