Cuisiner la fleur de sureau au Danemark

Balade à vélo pour récolter de la fleur de sureau.

Balade à vélo pour récolter de la fleur de sureau.

Avant mon premier séjour à Copenhague en 2012, j’avais vaguement entendu parler du sureau mais je n’en avais jamais goûté. Jusqu’au moment où je parcours la liste des boissons dans un café danois. Qu’est ce que c’est « HYLDEBLOMST » ? Le barman a essayé de me traduire le nom de la fleur, en anglais, en allemand, et a abandonné en m’expliquant que le sirop de sureau est très populaire au Danemark. Vrai ! Bien entendu, j’ai suivi son conseil et je suis devenue accro. Elderflower Denmark

Harvesting elderflowers La fleur de sureau pousse un peu partout, et a une odeur très forte caractéristique. En ce moment à Copenhague, impossible de la manquer. Beaucoup de personnes n’hésitent pas à se servir dans les parcs pour concocter des recettes maisons. En effet, c’est très facile de parfumer ses petits plats avec des fleurs de sureau. Sur la Toile, de nombreux blogs témoignent de sa popularité ! Ici et aussi Ici Par exemple, le sirop de sureau est très facile à faire, et peut être ensuite utilisé à plusieurs escients : des boissons fraîches, des cocktails, des sorbets (testé en Norvège, un délice !), des gâteaux, des yaourts, etc. Elderflower syrup Denmark Pour les paresseux, une bouteille de sirop de sureau soulagera votre porte-monnaie d’environ 30DKK (5€). Pour les plus expérimentaux, il suffit de tendre la main et de ramener quelques ombelles à la maison. L’avantage de Copenhague c’est que la nature n’est jamais bien loin. À dix minutes de ma cuisine se trouve un grand espace vert, assez peu civilisé pour y apercevoir des animaux sauvages. En quête de sureau, je me suis retrouvée nez-à-nez avec une biche, en pleine journée. Pas plus effrayée que ça, elle est restée plantée dans son buisson juste ce qu’il faut pour que j’aie le temps de réaliser. Cooking the elderflower De retour de cette balade dominicale dans le grand parc d’Amagerfælled, il faut maintenant préparer les yaourts aromatisés à la fleur de sureau:

  •         Nettoyer les ombelles de sureau de leurs insectes, sans passer à l’eau.
  •         Enlever un maximum de tiges et plonger les fleurs dans le lait bouillant.
  •         Laisser infuser, le temps que le lait refroidisse.
  •         Filtrer le lait en le versant dans les pots.
  •         Lancer le programme de la yaourtière.
  •         Attendre 13 longues heures avant de pouvoir déguster.

Yaourt à la fleur de sureau Envie de tester ?

Retour en haut

5 thoughts on “Cuisiner la fleur de sureau au Danemark

  1. Merci pour ce joli post sur cette fleur trop peu connu en Europe du Sud; vous nous faites partager une tranche de vie Danoise. Quelle odeur et quelle saveur cette fleur. Bonne continuation 😉

    • Merci ! L’odeur est très forte et agréable. Quelques fleurs suffisent à aromatiser des yaourts, de la pâte à crêpe, des sorbets, etc. Le goût est très subtil : sucré, frais et léger à la fois. C’est difficile à décrire, tant le goût est particulier ! Bonne dégustation !

  2. […] goût délicat. Avec les fleurs de sureau, c’est possible d’aromatiser des glaces, des yaourts, et bien d’autres […]

  3. Oui la fleur de sureau est très bonne en sirop.
    Mais comme on peut faire les crèpes aux fleurs d’acacia en France. Faites des crèpes aux fleurs de sureau.
    Sinon si vous y êtes pris trop tard et que la fleur est devenue fruit pas de panique. Comme la confiture de cassis vous pouvez faire la confiture des fruits noirs du sureau.
    Bon voyage au Danemark (Une francaise qui y habite depuis 23 ans)

    • Merci pour le conseil Isabelle! J’essaye de garder mes crêpes le plus neutre possible pour ajouter ensuite ce dont j’ai envie…et en tant que Bretonne j’ai ma petite recette préférée 😉 Bon voyage prolongé au Danemark également! Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *