Couleurs d’automne à Dyrehaven

Orange feeling à DyrehavenDyrehaven, connu sous le nom de « Deer park », est un parc royal à quelques stations de S-tog au nord de Copenhague. Il abrite près de 2000 cerfs et biches, et attire 7,5 millions de visiteurs chaque année. Magnifique en toutes saisons, ses couleurs d’automne s’annoncent prometteuses. À l’occasion d’un dimanche ensoleillé et d’une rencontre francophone « MeetUp », me voici dans le train direction Klampenborg !

Une forêt ancestrale et royale

La création de ce domaine forestier, alors dénommé le Bois de hêtres ou « Boegeskov », remonte au temps de Frederik III, qui décida en 1669 la création de barrières afin de contrôler les cerfs des environs. Un an plus tard, après la mort du roi, son fils Christian V planifie un projet bien plus ambitieux. En effet, son éducation à la cour de Louis XIV marque fortement son esprit. En France, il expérimente une autre façon de chasser : la chasse à courre. Ce style de chasse avec chiens requiert beaucoup d’espace, et Christian V a donc largement étendu les limites du parc jusqu’au village de Stokkerup, portant sa superficie à 16 kilomètres carrés.  Bien évidemment, les habitants de Stokkerup ont été sommés de déménager leur village sur un ancien champ de bataille, en échange de trois ans d’exemption d’impôts. Le parc a été ouvert au commun des mortels en 1756.

Cette vaste forêt de chênes ancestraux du nord de Copenhague couvre aujourd’hui environs 11 kilomètres carrés. Pour y pénétrer, il faut passer un de ses portails rouges, aux couleurs de la reine actuelle, Margrethe. Depuis la station de train Klampenborg, à 10 minutes de la ville, l’accès au parc y est très facile. Encore et toujours propriété royale, la forêt est entretenue avec soin, et abrite chaque premier dimanche de novembre la très select course de l’Hermitage, « Eremitageløbet ». Des centaines de chevaux envahissent le parc. Autant vous dire que ce n’est pas le meilleur moment pour observer les biches.

Les activités au Dyrehaven

Se promener dans Dyrehaven et ne pas apercevoir ne serait-ce qu’un de ses 2000 cervidés, c’est vraiment être malchanceux. Ceux-ci, habitués à l’homme depuis des générations, ne sont pas très craintifs et viennent brouter et glaner à deux pas du chemin, à la grande joie des visiteurs. Les gardes-chasses sont très attentifs au comportement des cerfs, et il est conseillé de ne pas quitter les sentiers.

À l’entrée du parc, vous pouvez vous procurer une carte ou faire un tour de calèche. Nous sommes partis sur la droite juste après le restaurant, vers l’Hermitage. Le pavillon de chasse de l’Hermitage est situé sur la partie la plus haute de Dyrehaven et offre un point de vue sans pareille sur les cerfs, ainsi que sur la mer.

Autre curiosité de Dyrehaven : Bakken, le plus vieux parc d’attraction d’Europe. Il est actuellement fermé pour la saison froide. En été, il offre une alternative à Tivoli, non seulement pour le charme de ses manèges en bois, mais aussi car il est gratuit !

Un MeetUp francophone

La communauté francophone de Copenhague est très active et des événements allant du café à la visite d’un musée ont lieu toutes les semaines pour passer un bon moment réunis autour de la langue française. Train après train, nous voici finalement une dizaine de personnes à la gare de Klampenborg. C’est l’occasion de faire une pause avec l’anglais ou le danois, et d’échanger des informations d’importance majeure, comme où trouver un saucisson digne de ce nom à Copenhague, ou des chaussures un peu plus sexy que les boots imperméables danoises.

Coucher de soleil à Dyrehaven


 

Avez-vous des endroits préférés à l’automne? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *