Copenhague historique: les maisons jaunes de Nyboder

Nyboder

Novembre est un mois difficile à Copenhague. Après un mois d’octobre exceptionnel, place maintenant à un classique ciel danois: gris et suintant. Alors l’idée lumineuse du weekend, c’est d’aller faire un tour dans le quartier des Nyboder, célèbre pour son jaune d’or.

Le quartier de Nyboder (nouvelles petites maisons) se démarque du reste de Copenhague. La première fois que nous avons traversé ce quartier, j’ai demandé à Esben pourquoi ces maisons en rang d’oignon étaient toutes les mêmes, vieilles anciennes et jaunes. La réponse est militaire.

Symétrie des rues de Nyboder

Christian IV, le roi bâtisseur…de baraques

Sous Christian IV le contingent de la Marine royale danoise augmente considérablement. Phénomène toujours d’actualité à Copenhague: des logements (convenables) commencent à cruellement manquer. Les officiers étant bien sûr déjà « casés ». Les nouvelles casernes sont destinées à abriter les matelots ainsi que le personnel civil et leurs familles. Le chantier démarre sur un  terrain en dehors de Copenhague, précédemment acquis par le roi avec pour intention d’étendre la ville fortifiée au nord.  Pour resituer les choses, Kastellet (le fort derrière la Petite Sirène) est déjà construit, mais le projet ayant pris du retard, le terrain juste à côté accueillera donc le personnel de la Marine royale.

La construction des Nyboder a commencé en 1631. Le quartier s’organise autour de deux rues principales orthonormées (un plan militaire, souvent repris dans les colonies, comme aux Etats-Unis). Beaucoup d’entre elles portent des noms d’animaux: crocodile, dauphin, lièvre, etc. Le roi Christian IV fait appel aux architectes Hans van Steenwinckel le Jeune et plus tard Leonhard Blasius. Nyboder a été achevé vers 1641.

Le quartier des marins ou la raison officieuse

Nyboder « contenait » une communauté distincte de marins, officiers et artisans dans un quartier exclusivement maritime de Copenhague. Se distinguant des autres citadins. Les marins avaient les cheveux longs, tandis que les autres citoyens arboraient des perruques. Si Nyboder se situe non loin du port (Kastellet), le château royal, Amalienborg n’est qu’à cinq minutes de marche. Ville dans la ville, les habitants avaient à disposition une école, un hôpital et même une église! En gros, aucune raison de sortir du quartier.

En veste de la royal navy

Les marins étaient connus pour leurs beuveries (tiens donc), et leurs bagarres dégénéraient bien souvent en combats de rue. Au 18e siècle, leur réputation était si mauvaise qu’ils ont été interdits de circulation dans les parcs et les digues de la ville. Au fil du temps, ils ont regagné le respect des citoyens ordinaires et après la bataille de Copenhague en 1801, les marins étaient rien de moins que des héros nationaux.

Un patrimoine préservé

Le quartier que nous pouvons aujourd’hui visiter ne représente qu’une partie des baraques: en 1658 un magasin de munitions explose, puis entre 1853 et 1878 la moitié de Nyboder a été vendue et démolie.
Les maisons de Nyboder abritent encore et toujours le personnel de la Marine danoise, l’Armée de Terre et la Force aérienne. Néanmoins, la liste d’attente est également ouverte aux civils et depuis 2006, la priorité n’est plus donnée au personnel militaire.

Plusieurs fois il a été proposé de vendre les maisons et d’utiliser l’espace à des fins diverses, comme l’amélioration des infrastructures de Copenhague, mais jusqu’ici, chaque projet a été rejeté. En 2009, la Fondation AP Møller a fait un don de 50 millions de couronnes pour une remise en état de certaines des maisons.

Au 24 de la rue Saint Paul (Sankt Pauls gade), un charmant petit musée raconte l’histoire de ce quartier. La baraque serait une des plus vieilles, et il est possible de visiter le quotidien des marins grâce à une belle reconstitution.

Le musée n’est ouvert que les dimanches de 11h à 13h. En visitant ce musée, vous contribuez à hauteur de 20 couronnes (3,5 euros) pour la préservation de ce lieu unique!

Nota bene: J’anticipe les commentaire sur le soleil radieux en précisant que plusieurs photos ont été prises au printemps…d’où la présence du soleil 😛


Je me serais bien vue vivre dans un petite maison de Nyboder (en plus c’est bien placé), et vous? 

 

9 thoughts on “Copenhague historique: les maisons jaunes de Nyboder

  1. j’ai bien aime ce reportage sympa,jeune, comme vous l’êtes et passionnée j’aime aussi la photo bravo bonne continuation
    michel

  2. Mais tu es TOUTE MIGNONNE sur cette photo !!
    Merci pour la petite leçon d’histoire, je m’étais pas mal questionnée au sujet de ces petites maisons 🙂

  3. Merci beaucoup pour cet article très documenté et aussi pour les photos d’intérieurs qui donnent un aperçu précis du mode de vie de l’époque. Je suis passée devant mais ne m’y suis pas attardée. À mon prochain voyage, je pousserai la porte du royaume des marins danois!

    • De rien 🙂 Ravie de partager un petit bout de l’histoire de Copenhague! Je ne peux que te conseiller la visite de ce musée malheureusement peu connu…sûrement parce qu’il n’est ouvert que 3 heures par semaine.

  4. Bonjour. Quel bel article sur ce quartier que nous avons traversé trop rapidement la nuit de la dernière journée de notre séjour. Cela donne envie de repartir, et de visiter ce Musée.
    Merci pour cette tranche de vie de Copenhague.

    • Bonjour Henri, Merci beaucoup pour ce commentaire 🙂 Je prends beaucoup de plaisir à partager cette belle ville de Copenhague!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *