Connaissez-vous les aebleskiver, les boules de Noël danoises?

Confection artisanale des aebleskiver au marché de Noël

Indissociables de la période de Noël, les æbleskiver sont ces petits beignets à ne pas manquer lors d’une visite à Copenhague, ou bien à réaliser chez soi, en mode hygge.

Quand la lumière se fait moindre de jour en jour, remplacée par les décorations de Noël qui envahissent les façades de Copenhague, une révélation a également apporté un peu de douceur à cette période sombre et glaciale de l’année: les æbleskiver sont de retour!

La première fois que j’en ai entendu parler, c’était en faisant un marché aux puces avec une amie allemande, qui devant mon ignorance notoire face à une poêle un peu bizarre, m’a introduite à cette spécialité danoise de Noël tout en grondant Esben de ne jamais m’avoir fait goûter.

poele-a-aebleskiver

Le Noël suivant, j’ai donc entrepris de parfaire ma culture culinaire danoise en essayant ces fameux beignets, ou sortes de crêpes rondes.

Et là, c’était l’addiction. En tant que Bretonne, j’ai forcément un faible pour tout ce qui peut s’approcher d’une crêpe, alors sans être extrêmement raffinés ou compliqués, ces petits beignets sont rentrés dans la catégorie « immanquables de Noël ».

En général, je les achète sur les nombreux marchés qui animent la capitale, ou bien en grands sacs de surgelés au supermarché (comme ça c’est possible d’en manger même après Noël). Je n’ai pourtant jamais essayé d’en faire moi-même, du coup j’ai fait quelques recherches sur le net.

Une douceur de Noël

Æbleskiver, signifie “tranches de pomme” en danois. Au Danemark, ils sont souvent préparés à Noël et au cours des jours mois précédant. Ils sont alors souvent servis avec du gløgg, le vin chaud local.
Il existe deux catégories d’æbleskiver: ceux préparés avec du bicarbonate de soude (ou levure chimique), et ceux faits avec de la levure boulangère (gær en danois). Ces derniers produisent un résultat final encore plus aéré et moelleux.

Les æbleskiver sont traditionnellement servis roulés dans du sucre glace et tapotés dans de la confiture de fruits rouges ou d’orange, mais tout est possible (sirop d’érable, salidou, etc.).

Source: Spiseliv

Source: Spiseliv

La petite histoire de ces boules vikings

L’origine des æbleskiver n’est pas tout à fait claire. La légende raconte qu’au temps des Vikings, un équipage auraient été durement chahuté lors d’une bataille (en Bretagne?). Revenus à leur navire, ils préparèrent une pâte à crêpes dans leurs casques. Et comme ils ne disposaient pas de vaisselle appropriée, ils graissèrent leurs boucliers cabossés et y versèrent la pâte pour la cuire sur le feu. C’est la version romancée bien sûr, car ça ne semble pas vraiment probable, à commencer par le fait que les boucliers des Vikings étaient en partie en bois ! Apparemment, les Hollandais ont une tradition similaire, comme assez souvent en matière de cuisine, bien que de forme plus plate, appelées poffertjes. Comme les aebleskiver, les poffertjes sont préparés dans une poêle spéciale. Il est aussi difficile de déterminer qui a copié qui.

Confection artisanale des aebleskiver au marché de Noël d'Andersen

Les ingrédients pour préparer les aebleskiver

 pour 12 æbleskiver

125 gr de farine
3 œufs
0,8 dl de lait
0,4 dl de crème fraîche
50 gr de beurre
35 gr de sucre
2 gr de sel (si vous utilisez du beurre doux)
1 cuillère à café de levure en poudre
1 cuillère à café de cardamome en poudre (optionnel)
Le zeste d’un demi-citron bio et d’une demi-orange
2 pommes

+

sucre glace
confiture

La marche à suivre

Montez les blancs d’œuf en neige et ajoutez une petite pincée de sel  avant de la mettre au frigo. Mélanger les jaunes avec le sucre, ajoutez la cardamome ainsi que les zeste d’agrumes, la crème, la farine et la levure jusqu’à ce que vous obteniez une pâte bien homogène. Ajoutez le lait et le beurre ramolli. Incorporez les blancs et laissez reposer le mélange pendant une heure au frigo avant la cuisson.
Epluchez les pommes et coupez-les en gros morceaux. Faites-les sauter pendant quelques minutes dans la poêle afin de les réchauffer. Chauffez la poêle à æbleskiver et placez une noix de beurre dans chaque cavité. Lorsqu’il mousse,  remplissez chaque alvéole au trois quart (avec une poche à douille, une cuillère, une louche, ce qui vous semble le plus pratique). Placez un petit morceau de pomme au milieu de chaque boule (pas obligatoire, mais c’est quand même la pomme qui donne son nom au dessert). Tournez les boules à l’aide d’un cure-dents jusqu’à ce qu’elles deviennent rondes et bien dorées.

On peut vérifier la cuisson des æbleskiver en plantant une aiguille en leur centre. Celle-ci doit ressortir « propre », c’est-à-dire sans résidus de pâte. (voir photos en début d’article).

Note: d’après ce que j’ai compris, il est possible de remplacer le lait « normal » par du lait ribot (kærnemælk).

Recette inspirée de celle de Christian Puglisi, le chef d’origine sicilienne des restaurants Relæ et Mandfreds.

via GIPHY


Avez-vous déjà goûté ou essayé de préparer des æbleskiver? 

6 thoughts on “Connaissez-vous les aebleskiver, les boules de Noël danoises?

  1. Humm !! Ça donne vraiment envie.. Allez dimanche procfhain je teste ..histoire d avant goût avant mon arrivée à Copenhague ..merci pour cette alléchante recette. Angeline

  2. Bonjour, je serai à Copenhague en fin de semaine. Où pouvons-nous aller manger ces petits « boules de Noël » svp ?
    Merci 🙂

  3. J’ai prévu de goûter très bientôt car tout le monde m’en parle!
    Ça peut détrôner pour Noël le Kanelsnegle? (:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *