Cold Hawaii, le paradis des surfeurs au Danemark

Un week-end au bord de la mer, dans le nord du Jylland: surprise et émerveillement!

Cold Hawaii, le nom fait déjà sourire et évoque de longues plages lessivées par des vagues parfaites. Le Danemark, contrairement à ses voisins la Norvège et la Suède, n’est pas forcément connu pour le grandiose ou sauvage de sa nature. Alors cette région côtière du nord du Jutland m’a doublement étonnée!

Jour 1: Le long de la côte ouest

Entre deux eaux

Avant d’entrer dans le parc national de Thy, nous avons longé la façade ouest du Jutland, roulant entre deux eaux: la mer et le fjord, sur une sorte de langue de terre et de sable, ponctuée d’éoliennes gigantesques. Nous avons traversé la réserve ornithologique d’Agger avant d’entrer dans le parc national de Thy. La fin de l’été est une période intéressante pour observer les oiseaux, canards et autres oies sauvages. Les tarifs hors-saison démarrent en septembre, notamment pour les traversiers.

Le parc national de Thy

Le parc national de Thy est le plus grand du Danemark, et probablement le plus beau. Les Danois ont le don de savoir protéger leur patrimoine culturel et naturel: le parc de Thy en est un parfait exemple. Ils auraient pu en faire une région balnéaire, comme un peu plus au sud, autour d’Esbjerg, mais au lieu de cela, ils ont protégé la zone. Bravo!

Ne le cherchez pas dans le Routard: il  n’y a absolument RIEN! Par contre les surfeurs allemands sont bien au courant de cette petite perle, et les vans immatriculés chez nos amis teutons pullulent! En tout cas, j’ai bien aimé organiser le voyage sans guide. J’ai notamment reçu l’aide d’un instagrammer qui a passé le printemps et l’été dans le coin. Cela faisait des mois que je bavais sur ses photos, et il m’a très gentillement indiqué ses coins préférés! Merci Martin, alias @lubecks!

J’ai également utilisé le site de Visit Denmark, et sa partie dédiée au Nord Jylland.

Les plages de surfeurs et de bunkers: Klitmøller

La présence allemande ne date pas d’hier, et leurs grands-pères ont laissé des « petits souvenirs » sur la plage. En Bretagne, les blockhaus font également partie du paysage côtier. La grande question est de savoir qu’en faire. Ils sont quasiment indestructibles, et trop lourds pour être déplacés. Alors, il faut bien apprivoiser ses gros cétacés échoués…et la solution danoise n’est pas mal du tout! Voici quelques œuvres dont les deux dernières de cette galerie sont signées de l’artiste Richard Holmes, ou Owan pour les connaisseurs. J’ai posté une galerie plus complète sur Facebook la semaine passée (6 septembre)!

Stenbjerg Landingsplads

Se garer en bas de la dune, la gravir en s’enfonçant dans le sable, se prendre une gifle de vent avant de découvrir un petit village de pécheurs et ses adorables bateaux-noix

Une photo publiée par @scandinavia_dreaming le

Vorupør 56°57’30.57”N 08°22’02.27”E

La mecque des hipsters surfeurs, c’est Vorupoer: écoles, boutiques, vagues parfaites…et même un petit sauna de bois sur la plage! Gâtés! Pour vérifier la météo locale, c’est par ici!

► Petit moment sympa: grimper sur un de ces gros bateaux et découvrir la cabine et jeter un œil au gros moteur Volvo. (Chacun son truc).

► Petits restaurants donnant sur la plage, mais blindé de monde.

Dîner au sommet, à Hanstholm

Suivant les recommandations de Martin, nous avions prévu de dîner au Madbar, sur le promontoire au-dessus du port de pêche d’Hanstholm. Atmosphère branchée, mais sans se prendre la tête, c’est sûrement le meilleur endroit pour dîner au chaud en profitant du magnifique coucher de soleil. Sur le retour vers Vestervig, la silhouette noire des dunes à perte de vue souligne la profondeur du ciel.

Notre petite maison pour une nuit à Vestervig

La location la moins chère du coin: 41€ tout compris sur AirBnb…et grand luxe! À Vestervig même, pas grand chose si ce n’est une supérette au pain acceptable et une gigantesque église dont le cimetière abrite un poète danois (si j’ai bien compris).

Jour 2: Lodbjerg, Bulbjerg, Limfjord et Mors

La vue du phare de Lodberg

Une vue à ne manquer sous aucun prétexte! Parfaite pour bien démarrer la journée. Prévoir des pièces à mettre dans la petite boîte à l’entrée: 10 couronnes par adulte et 5 pour les enfants. Eglise, aussi minuscule que charmante, quelques centaines de mètres plus loin.

Jouer avec le ressac à Bulbjerg

La météo n’était pas très optimiste pour ce dimanche à la mer. Alors chaque balade avait un parfum cerise sur le gâteau. Après une longue série de lacs et de forêts de conifères, la baie de Vigsoe se déploie soudainement sous nos yeux ébahis. Nous descendons les marches vers la plage, et de curieuses falaises déchiquettent la roche, pour le plus grand bonheur des goélands. Afin d’atteindre chaque petit renfoncement, il faut courir entre chaque vague.

De fjord en fjord

En vue d’attraper le ferry pour la petite île de Mors, nous traversons une région de fjords et de forêts, pour enfin arriver au majestueux Limfjord.

lacs-et-sapins

Les paysages magiques de l’île de Mors

Depuis le temps qu’Esben me parlait cette île…pas vraiment prévue au programme du week-end, elle s’est imposée comme une évidence sur la route du retour. Les paysages singuliers (pour le Danemark), ne sont pas sans me rappeler l’Irlande: il y avait même des moutons! Esben me fait un tour assaisonnés d’anecdotes de maisons hantées et de vallée des trolls, comme une visite au cœur de ses souvenirs.

Esben a grandi dans la partie nord de Mors (juste en haut de la falaise d’Hanklit), et a passé son enfance à chercher des fossiles sur la plage. Il m’en a trouvé un en moins de 10 minutes!


Cette région du Jutland a pour moi détrôné toutes les autres: avez-vous des coins préférés au Danemark? 

2 thoughts on “Cold Hawaii, le paradis des surfeurs au Danemark

  1. Je lis avec plaisir et beaucoup d’intérêt cet article car je vais au Danemark cet été et je m’informe sur la cote ouest. Merci pour toutes ces infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *