Bohuslän, la côte ouest de la Suède

village-iles-vader

Un week-end sur la côte ouest du Bohuslän, entre Göteborg et la Norvège.

En préparant ce séjour dans le Bohuslän, j’ai commencé a réaliser qu’un week-end ne serait pas suffisant quand j’ai vu le nombre de pins sur la carte (en fin d’article). Il a fallu choisir…et nous avons fait le pari d’une nature plus sauvage et tranquille en se rapprochant de la frontière norvégienne. Fjällbacka s’est vite imposée pour devenir notre base pour deux nuits.

Fjällbacka, un havre de paix niché dans la roche

La première fois que j’ai entendu parler de Fjällbacka, c’était en lisant la « Princesse de glace » de Camilla Läckberg, l’auteure la plus vendue de Suède. Je dois avouer que malgré tous les meurtres qui y ont lieu, elle donne plutôt envie de visiter ce charmant village de pêcheur niché contre une montagne de granit. Le village est également connu pour être celui où Ingrid Bergman a passé de nombreux étés (sur une île de son archipel). Nous avons trouvé une petite cabane, ou stuga pour le week-end, et voilà!

Une photo publiée par @scandinavia_dreaming le

Quelle tranquillité! C’était un vrai bonheur de se réveiller en découvrant l’archipel de Fjällbacka et la jolie île de Välon, juste en face (parfaite pour une excursion à la journée). Nous avons exploré les rues et gravi la vette bjerget, dont la vue du sommet est majestueuse.

Le soleil radieux nous a donné des envie de naviguer, Esben a dépoussiéré son suédois et appelé l’hôtel qui se charge des transferts en bateau pour les îles de Väder, Väderöarna, que nous avions aperçues du haut du promontoire de granit de Fjällbacka.

► + 46 (0)525 32001 / info@vaderoarna

Les prix varient selon l’option restaurant ou non. Nous avons opté pour le pack bateau+ repas…en même temps, il n’y a qu’un restaurant sur l’île principale. Le bateau part de Hamburgsund, à 10 minutes en voiture de Fjällbacka.

Les îles du temps, Väderöarna

Après une petite balade en bateau entre les îles de granit, nous arrivons au petit port des îles Väder. Le météo est clémente en ce mois de septembre, mais les îles portent les stigmates d’un climat rude. Battues par les vents d’hiver, ces îles de granit érodé par le gel, la pluie et les vagues n’offrent pas beaucoup d’abris pour la végétation qui s’y développe malgré tout en été. Elles me rappellent Ouessant à leur manière: à 30 kilomètres de la côte, c’est l’archipel le plus à l’ouest du pays…ensuite, c’est l’Angleterre!

 

Tanumshede, et ses gravures mystiques

Fjällbacka est décidément un point de chute intéressant, car il suffit de se déplacer de quelques kilomètres pour tomber sur plusieurs sites de l’UNESCO. Après notre balade maritime, nous nous sommes enfoncés dans les terres, dans les forêts de Tanumshede.

Nous avons commencé notre exploration au musée de Vitlycke, pour ensuite partir sur Aspeberget (plus étendu et plus abîmé) et Litsleby et son guérrier de 2,35 m de haut (juste avant de redescendre sur Grebbestad).

La roche principale de Vitlycke est connue pour son couple (en photo ci-dessous). De là, un petit panneau indiquait un cairn, alors nous avons gravi la petite montagne et découvert deux gigantesques amas de pierre, qui a l’époque offraient une vue imprenable sur la mer qui baignait la vallée. Il ne faut pas hésiter à se promener dans les bois, car il y a des gravures un peu partout, ainsi que de nombreuses explications (en français, si si!).

Malheureusement, les gravures rupestres, âgées pour les plus anciennes de 3000 ans, se détériorent à la vitesse grand V du fait de la pollution (dégradation accélérée de la roche granitique par ruissellement des eaux de pluie).

diner-fjallbackaEn revenant de Tanumshede, nous avons fait un crochet par Grebbestad, histoire de découvrir le port numéro 1 de l’huître suédoise (90 % proviennent de ce village), mais c’était un peu mort hors saison. Un restaurant avait l’air pas mal, en retrait du port: Telegrafen. Nous avons néanmoins préféré dîner à Fjällbacka, pour apprécier le coucher de soleil sur l’archipel et le plaisir de rentrer à pied à travers ses jolies ruelles.

► Bryggen Fjällbacka, sur le port: immanquable.

Une photo publiée par @scandinavia_dreaming le

coucher-de-soleil-sur-valo

Sur la route de Smögen

Un dimanche matin cotonneux Une couverture nuageuse recouvre la côte du Bohuslän. Nous repartons doucement vers le sud, en direction de Göteborg, avec pour objectif de se régaler de fruits de mers à Smögen.

ciel-ondule

Une photo publiée par @scandinavia_dreaming le

En route, nous tombons un peu par hasard sur cette curieuse église romane de Svenneby (gamla), et son clocher séparé, trônant en haut de la falaise.

un-clocher-sur-la-falaise

Smögen, le paradis des fruits de mer

L’arrivée sur Smögen est théâtrale! Un grand pont surplombe des grappes de petites maisons de bois, recroquevillées dans la roche.

Une photo publiée par @scandinavia_dreaming le

langoustines-smogenPlus animée et touristique que les villages passés au nord, nous avons eu l’embarras du choix pour trouver un restaurant…et la balade sur le port n’était pas mal non plus!

Göstas Fiskbutik / Fiskhamnsgatan 32, 456 51 Smögen, Suède

 

 

Fiskebäckskil, élu plus joli village de Suède

Joli village effectivement, mais peut-être étions nous fatigués ou blasés d’avoir traversé tellement de coins magnifiques, que nous n’avons pas été particulièrement charmés. Bref, cela nous a confirmé que se concentrer sur le nord était un bonne idée.

► Par l’autoroute, de Fjällbacka à Göteborg, comptez deux heures, et de Göteborg au ferry d’Helsingborg, 3 heures.

ferry-pour-le-danemark

phare-dhelsingborgQuelques sites Internet pour préparer votre séjour

► Visit Sweden, et ses infos sur les archipels de la côte ouest, bien entendu

► Le site de la Suède ouest, Vast Sverige 

► Pour les cyclistes, le site de la North Sea Cycle Route

► Le site des auberges de jeunesse de STF Vandrahem

► Un article et une vidéo du Guardian (English) pour découvrir d’autres coins: Sweden’s wild West coast ;   A love affair with Sweden? / Un article du Telegraph, (toujours in English, of course) West Sweden: a midsummer dream 


Un week-end c’était bien trop court pour vraiment apprécier les trésors de la côte du Bohuslän, avez-vous visité d’autres coins? 

6 thoughts on “Bohuslän, la côte ouest de la Suède

  1. Joli parcours avec un temps magnifique!
    En 2011 nous sommes passés un peu par hasard à Varberg, une petite ville sympathique sur la côte sous Göteborg. Elle était remplie de vieilles voitures américaines 🙂 Une semaine avant (début juillet environ), il y avait eu un immense rassemblement!

    • Merci Séverine ^_^ C’était un excellent week-end et cet automne est vraiment parfait pour ce genre d’excursions! Il y avait pas mal de vieilles américaines sur la route: des jeunes en goguette le samedi soir! Surprenant!

  2. Ohhh et la magnifique île de Marstrand! On y accède par un petit ferry, mais pas le droit aux véhicules qui restent sur le continent. Très jolie avec un fort qui surplombe l’île et de petites plages tout autour!

    • Pas vraiment eu le temps! Mais comme c’est près de Göteborg, on la garde pour la prochaine fois! (Elle est mentionnée sur la carte en fin d’article ;))

  3. Bonjour,

    Les photos sont vraiment magnifiques ! Peut on « facilement » aller sur ses iles depuis Copenhague ? Y a t il des villes et/ou iles facile d’accès depuis C que tu conseilles ? (en suede ou au danemark )
    Je vais viens en aout pour la première fois et seule à Copenhague pour 10jr et j’aimerais pouvoir profiter de la proximité de la suède.
    Merci pour tes conseils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *