Balade à vélo au petit port de pêche de Dragør

Maison à toit de chaume de Dragør

Samedi matin, le soleil honore enfin Copenhague de sa présence. Esben me lance: « Et si nous allions faire un tour de vélo à Dragør?! » Brillante idée! Une dizaine de kilomètres plus tard, nous étions loin de la capitale, tranquilles dans un petit village de pêcheurs danois, à déguster une assiette de crevettes.

Le long de l’aéroport de Copenhague

La première fois que j’étais allée à Dragør, c’était en voiture (bouh la feignasse). Depuis, je m’étais promise de revenir en vélo pour mieux apprécier la balade le long de l’aéroport de Copenhague (CPH airport). Quel intérêt, me direz-vous? Et bien pour observer les grosses machines de plus près et se faire faire un coupe-séchage-brushing express. J’assume mon amour pour les aéroport et leurs promesses de voyages exotiques. Par ailleurs, juste avant d’arriver au village de Dragør, il faut traverser une zone résidentielle qui peut faire également rêver d’une vie au bord de la mer, loin du bruit de la ville.

La première fois que je suis allée à Dragør, c’était un matin d’hiver (d’où la voiture). J’en avais gardé un souvenir un peu grisounet bien que charmant. L’ambiance estivale transforme complètement les rues.

Dragør en été

Le soleil illumine les murs dorés des maisons de Dragør, égayés par de géantes roses trémières de toutes les couleurs. Les enfants courent dans les rues, où il faut éviter les pavés minés de crèmes glacées…et de Danois le sourire au lèvres. Dragør, c’est une sorte de mini-Skagen, sans avoir à traverser tout le pays. L’atmosphère y est tellement détendue que je me suis crue en vacances à nouveau!

À la recherche des fruits de mer au Danemark

Parmi mes plus grandes déceptions dans ma vie danoise, c’est la difficulté à dénicher des fruits de mer. En dégoter des mangeables, je ne vous raconte même pas la galère! Bizarre pour un pays comptant un rapport côtes/périmètre de 99,87 pour cent (troisième pays au classement mondial). Alors, comme c’est la saison des crevettes en ce moment, j’ai tenté ma chance. Pour tout vous dire, la prochaine fois nous nous éloignerons du centre-ville pour aller sur les petites cabanes de pêcheurs (qui de loin ne ressemblent pas à des restaurants).

► Pour être revenues de très nombreuses fois depuis cette visite, je m’arrête toujours à la boutique de poisson sur le port: celle avec les deux petites cheminées (comme sur l’île de Bornholm, mais en plus petit). En été, il est possible d’y manger sur des tables en bois à l’extérieur.

À défaut de trouver des crevettes fraîches, nous avons découvert les fenêtres de Dragør et ses animaux… parfois fantastiques. La petite histoire raconte que les petits chiens de porcelaine sont tournés vers l’intérieur de la maison quand le maître est là, et à l’inverse, tournés vers l’extérieur quand il est en mer.


Pour les détails pratiques et l’histoire de Dragør, je vous invite à lire ou relire mon précédent article!

2 thoughts on “Balade à vélo au petit port de pêche de Dragør

  1. C’est tout mignon, ça sent l’été!
    Je vois que je ne suis pas la seule à regarder par les fenêtres des maisons danoises, il y a parfois de vrais trésors et c’est dûr d’arrêter de s’arrêter 🙂
    Quant au poisson et aux fruits de mer frais difficiles à trouver dans cette terre ou plutôt ces îles danoises, as-tu eu quelques explications?

    • Les fenetres danoises, tout un art! J’ai l’impression que les Danois sont plus tournés vers la terre: production laitière, porc et patates. Les fruits de mer c’est moins rentables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *