Balade aux alentours de Copenhague: le château de Frederiksborg à Hillerød

Frederiksborg à HilleroedEn ce week-end de l’Ascension, il fait soleil à Copenhague: que faire ? Après avoir écumé les musées de la ville pendant les longs mois d’hiver, c’est enfin l’occasion de visiter un peu les environs. Et hop, une demi-heure de train direction nord et nous voilà à Hillerød, pour visiter les jardins du château de Frederiksborg, le « Versailles du Danemark ».

Hillerød, le charme de la campagne à deux pas de Copenhague

Hillerød est une petite ville tranquille, lovée autour d’un lac. Située à une trentaine de kilomètres au nord de Copenhague, on y oublie très vite l’effervescence de la capitale. Le bourg s’organise autour de la rue piétonne et commerçante: Slotsgade, menant tout droit au château.

Allée du château de Freeriksborg

Un château imposant, symbole de la monarchie danoise

Ce mastodonte Renaissance a été pendant longtemps le lieu de résidence et de sacre des monarques du Danemark. Bâti selon les plans de l’architecte hollandais Hans van Steenwinckel l’Ancien entre 1599 et 1622, cet édifice est un authentique chef-d’œuvre du style Renaissance. Il n’est pas sans rappeler le petit château de Rosenborg, dans le centre de Copenhague. Baptisé « Frederiksborg » (littéralement château de Frederik) en l’honneur de Frédéric II (le papa de Christian IV, le roi bâtisseur). C’est le plus grand palais de Scandinavie et accessoirement le joyau emblématique de la monarchie absolue danoise. Aujourd’hui, le musée national d’Histoire qui abrite la plus belle collection de portraits et de peintures ayant trait à l’histoire du pays (de la reine Margrethe II à Lars Von Trier) en plus d’une exposition de riches mobiliers ayant appartenu à la famille royale. 90 salles au total !

La Chapelle royale, sous le Grand Hall, est l’une des pièces n’ayant pas subit les dommages du feu de 1859. Comme la famille royale demeura à Frederiskborg pendant plus d’un siècle, à partir du temps du roi Frederik II (1560), les rois et les monarques absolus furent couronnés dans cette chapelle à partir de 1671. Elle devint également, sous Christian IV, à partir de 1693, la chapelle des chevaliers de l’Ordre de l’Éléphant, la plus haute distinction au Danemark. Décidément, les éléphants sont populaires au Danemark (je pense à Carlsberg, et sa porte monumentale soutenue par quatre pachydermes).

Des jardins à la française au Danemark

Les jardins du château de Frederiksborg sont les seuls jardins de type baroque non transformés en jardins de type romantique du 18e siècle au Danemark. Les jardins s’organisent autour d’un canal central furent construits sous Frederik IV (1699-1730). C’est taillé au cordeau, pas une branche ne dépasse! Tout autour, on se perd dans un bois un peu plus romantique, où au détour d’un petit chemin, il est possible de tomber sur un îlot au milieu de l’étang Odam: un manoir norvégien miniature, où la famille royale aimait s’échapper de la cour. Il a dû s’en passer des choses dans ce petit manoir de bois…Petit conseil, en ce moment il y des fleurs partout, alors raison de plus pour y aller!

Comment aller à Hillerød?

En train: S-tog A, terminus Hillerød, toutes les dix minutes. Il est possible d’emmener son vélo gratuitement car le château est à une quinzaine de minutes à pied de la gare.

En voiture: 35-40 km, par la route 16. En gros tout droit depuis le boulevard H.C. Andersen, longeant le parc de Tivoli et la place de la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *